lundi 17 janvier 2022

Vous reprendrez bien un peu de magie pour Noël ?

 

Synopsis

Victoria Delmas, trente-cinq ans, dirige d’une main de fer son agence de publicité. Dans son quotidien réglé comme une horloge, aucune place n’est laissée à l’improvisation, et encore moins aux relations humaines qu’elle considère comme une perte de temps pure et simple.
Jusqu’à un matin de décembre où sa vie bascule. Renversée par un bus, Victoria sombre dans le coma et atterrit dans un… centre de réhabilitation de Noël ! Cette mystérieuse organisation lui propose un marché : pour se voir accorder une seconde chance, elle devra se racheter auprès d’une personne qu’elle a fait souffrir par le passé, et ce avant le 26 décembre, minuit.
Une mission qui risque de lui donner du fil à retordre. Car si Victoria excelle dans son métier, nouer des liens avec ses semblables n’est pas son fort.
Mais s’il y a bien un moment de l’année où l’on peut espérer un miracle, c’est à Noël !


Victoria est une working girl. Jeune femme de 35 ans, maquillée jusqu'au bout des ongles, et avec dans le regard une certaine détermination. "Les gagnants trouvent des moyens, les perdants trouvent des excuses" disait Roosevelt. Victoria s'emploie depuis l'âge de 12 ans à rester dans la première catégorie de personnes, et cela, toujours encouragée par son père. Un homme qui lui a enseigné tant de devises pour être performante et avoir une carrière au top. Si bien qu'à 35 ans elle dirige sa propre agence de publicité et emploie 8 salariés. Des personnes dont elle exige le meilleur.
 
Dans le quotidien de Victoria ? Aucun moment de plaisir ni de joie, pas d'amis, pas de petit ami. Aucunes rencontres. Aucuns petits moments de relaxation, ni de jours de congés. Victoria déteste perdre son temps pour des futilités qui peuvent justement lui faire perdre du temps dans son travail. 

Autour d'elle, son équipe de travail à l'agence de pub fait le maximum mais n'apprécie guère Victoria qui monopolise son équipe la plupart du temps sans leur octroyer quelques jours de repos même en période de Noël. Noël, parlons en. Les cadeaux de Noël pour sa famille, Victoria les fait acheter par son assistante. 

Dakota a le même âge que Victoria. Elles étudiaient d'ailleurs dans le même collège à l'époque. Elle était, on peut le dire, le souffre douleur de Victoria. Idem pour le frère de Dakota, qui se trouvait affublé de plusieurs surnoms. 

Dakota travaille dans une radio sur un programme de nuit. Elle vit dans la même maison que Mounette, sa grand-mère, mais leur quotidien devient de plus en plus difficile. Son frère, lui, vit pour sa musique et Dakota ne le voit que rarement. Elle est seule à devoir affronter leur quotidien pour elle et Mounette. 

En ce vendredi 17 décembre, la vie de Victoria va basculer. Elle se sentait pourtant pleine d'énergie, elle n'est jamais à pleurnicher ni à s'apitoyer sur son sort. La neige est au rendez-vous ce matin là, tout ce que déteste Victoria. En ce 17 décembre, Victoria se fait renverser par un bus. Un choc, puis plus rien. Le coma. Lorsqu'elle ouvre les yeux, elle se retrouve au sein d'un Centre de réhabilitation de Noël. Mystérieuse organisation dirigée par Elwing et Elemire, qui lui propose une réhabilitation comme alternative de l'au-delà. Victoria est exaspérée ! Un deal, faire une bonne action pour lui laisser la vie sauve ?! 

Mais pas n'importe quelle bonne action. Noël approche, et le Centre de réhabilitation de Noël est très attaché à cette période de l'année. L'idée est de profiter de cette période pour se racheter auprès de quelqu'un à qui elle a fait du mal. Une seconde chance en se rachetant. Mais pour cela, elle n'a que jusqu'au 26 décembre minuit. 

Et vu le caractère de Victoria, la mission va s'avérer difficile et délicate. Il faudrait un vrai miracle car s'ouvrir aux autres et tisser des liens ça elle ne sait pas faire. 
La comédie de Noël idéale en période hivernale !! 

J'aime beaucoup les romans de Carène Ponte. Ils sont à la fois feel-good mais aussi très authentiques. Ils parlent à chacun puisqu'ils parlent de la vie. Et on retrouve tout cela dans son dernier roman. De l'humour, de la bienfaisance, du souvenir, de l'humanité.

L'histoire est tendre, émouvante, et drôle aussi. On y retrouve également cette petite dose de magie, avec ce Centre de réhabilitation de Noël. Une idée que l'on reprendrait bien dans la vie pour certains croyez-moi ! ;-) 
Une histoire de liens familiaux, de liens amicaux, de relations humaines. Pour certains, il y a un grand blocage à ce niveau là, prenons exemple sur Victoria qui, en quelque sortes, à suivi les fameuses phrases de son père sur les performances à atteindre. Depuis l'âge de 12 ans, cette jeune femme n'a alors visé que le summum de sa carrière selon les directives de son père. Une jeune femme qui au premier abord ne paraît absolument pas sympathique et pourtant on s'attache à elle. On découvre qu'elle n'a pas été aidée pour tisser des liens amicaux. Une jeune femme qui n'a aucune passion, aucun plaisir, pas d'amis et les contacts avec sa famille sont assez froids et ils ne s'étendent jamais lors des repas de famille et partages. 

On s'attache également à tous les autres personnages autant qu'ils sont. On s'attache fortement à Dakota, qui porte à bras levé le quotidien de sa grand-mère. Qui ne s'octroie du coup pas beaucoup de sorties. Une jeune femme qui a dû s'élever toute seule. On retrouve en elle une très grande tendresse pour Mounette, sa grand-mère. Comment ne pas s'attacher à Mounette, ancienne gynécologue, et drôle à un point... Je ne veux pas trop vous en dévoiler sur ce personnage qui reste à découvrir par le lecteur. Mais croyez-moi vous garderez Mounette en vous bien longtemps.

On ne peut qu'être attendri(e) par les thématiques du roman. Là non plus je ne vous révèlerai pas tout mais on y retrouve les problèmes sociaux adolescents avec une certaine méchanceté qui peut faire mal lorsque l'on est ado, la vieillesse, mais aussi la bienveillance, la gentillesse, la seconde chance, le partage, le souvenir, et bien sûr Noël. 

Les mots de Carène Ponte sont toujours présents pour nous rappeler certains souvenirs de jeunesse, pour partager les moments tendres de Noël, partager les liens familiaux, amicaux. Elle sait parfaitement donner du réel à l'histoire avec des personnages vrais, qui nous parlent et nous touchent. 

Avec ce roman, j'ai pris une bonne dose de magie pour Noël et ça fait un bien fou !!



Merci aux Editions Fleuve pour cette lecture.


mardi 11 janvier 2022

Trompe-l'oeil

 



Synopsis

Copenhague. Lukas, un écolier, a disparu. Pour tout indice : le profil Instagram du garçon, qui révèle sa passion pour la paréidolie, un phénomène qui donne l’impression de distinguer des visages sur des objets. Et cette photo, récurrente : la porte d’une grange. Qui Lukas y a-t-il vu? La photo permettra-t-elle de retrouver sa trace ? La journaliste Héloïse Kaldan et l’inspecteur Eric Schäfer remontent une piste aussi difficile qu’effroyable.
Un garçon a disparu de son école. Copenhague, Lukas est introuvable. Son père l'a accompagné ce matin à l'école, des témoins l'ont vu passer la porte de la cour de récréation un peu avant 8 heures. Mais personne ne peut affirmer ou infirmer avoir vu l'enfant dans l'enceinte même du bâtiment de l'école. Il n'est jamais arrivé dans sa classe au troisième étage après la cloche et personne ne l'a vu depuis. 

L'école a tardé avant de prévenir la police, 8 heures se sont écoulées avant que quelqu'un ne réagisse.

Lorsque Erik Schäfer arrive sur les lieux, beaucoup de monde déjà dans la cour de récréation de l'école. Il veut faire vite car la nouvelle de la disparition de l'enfant va se répandre à la vitesse grand V et va semer la panique parmi les parents d'élèves. Schäfer veut également faire vite car il fait presque nuit déjà et les températures sont tombées en dessous de zéro. 

Parmi la foule dans la cour de récréation se trouve Héloïse Kaldan, journaliste. Elle n'était pas là à titre professionnel, elle était venue pour la fille de sa meilleure amie. 

Héloïse et Schäfer se connaissent bien, ils ont eu à traiter d'une même enquête auparavant. 

Très peu de pistes pour Schäfer. Un kidnapping ? Une fugue ? 

Héloïse, elle, ne peut s'empêcher de suivre l'affaire de près. 

Lukas est introuvable. Par contre, on va retrouver son téléphone portable qui va révéler un aspect de la vie du jeune garçon. Lukas est obsédé par la paréidolie, une sorte d'effet d'optique qui vous donne l'impression de voir un visage sur un objet de la vie quotidienne. Dans le téléphone de Lukas, ils vont avoir accès à son compte Instagram entièrement dédié aux visages, au phénomène de la paréidolie.

Une des photos du compte Instagram de Lukas attire l'attention, une ferme ayant l'aspect d'un visage. Héloïse, elle, en est sûre...elle a déjà vu cette ferme auparavant. 

Plusieurs pistes s'offrent à Schäfer alors. Il y a également cet homme dont beaucoup de monde parle. Un homme aux abords de l'école proposant régulièrement une pomme aux enfants...

Héloïse, elle, reste fixée sur cette ferme. Mais comment peut-elle la retrouver... Impossible de se rappeler où elle l'a vue. 

Le temps leur est compté pour retrouver Lukas et ses parents sont effondrés. 

Illusions d'optique !

Je découvre la plume de Anne Mette Hancock avec plaisir et son talent pour mener une enquête qui pourrait être assez banale avec une disparition d'enfant, mais qui s'avère être plus complexe qu'il n'y paraît pour le plus grand bonheur du lecteur. 

Anne Mette Hancock signe ici une nouvelle enquête avec les personnages d'Erik Schäfer, enquêteur, et Héloïse Kaldan, journaliste. Le premier opus de la série s'intitule "Fleur de cadavre". Je ne l'ai pas lu et franchement ça ne m'a posé aucun problème particulier.

Le prologue vous met en haleine et vous n'en aurez les ficelles qu'à la fin du roman.  

L'intrigue, ici, est superbement menée avec des illusions d'optique sur biens des points. Je dirais illusions d'optique déjà sur la disparition de l'enfant. On l'a vu arrivé le matin, on témoigne l'avoir vu dans la cour de l'école. Pourtant aucune trace de l'enfant dans le bâtiment...  Illusions d'optique également dans le fait que l'autrice nous entraîne sur plusieurs pistes possibles...fausses pistes ?  Et dernières illusions d'optique avec le phénomène obsessionnel de l'enfant disparu, la paréidolie. Ce phénomène d'illusion optique où l'on a l'impression de voir un visage dans un objet du quotidien, dans le ciel, sur une maison....

On a alors en main ce que j'appelle du bon thriller psychologique. Différentes pistes qui nous amènent à étudier l'affaire autant que le font les personnages de Schäfer et Kaldan. L'autrice amène des sujets graves dans ces révélations dont je ne peux révéler aucune notions ici. 

Les personnages sont intéressants à suivre. Au fil de la lecture on en apprend plus sur Héloïse Kaldan, sur ses failles et ses doutes. Sa vie personnelle est assez bouleversée. Schäfer, lui, on le sent contrarié de ne pas avancer aussi vite qu'il le souhaiterait. En 30 ans de carrière, il a enquêté sur pas loin de 600 affaires mais lorsqu'il s'agit d'un enfant, Schäfer se sent énervé et contrarié. Jamais il ne pourra comprendre qu'on puisse faire du mal à un enfant pour n'importe quel mobile. 
D'autres intérêts pour certains des personnages, mais je ne peux vous révéler ce qu'il en est. En tout cas, le fait concernant ces personnages est très intéressant, on ressent une certaine souffrance vis à vis de ce fait. 

Anne Mette Hancock est douée dans ses fausses pistes et révélations car le dénouement vous prendra par surprise. Aucune de mes hypothèses ne s'avéraient vraies. 

Les chapitres s'alternent selon la progression de l'enquête d'Erik Schäfer ou bien d'Héloïse Kaldan. L'autrice prend son temps pour développer l'enquête mais aussi pour révéler la vie personnelle des personnages.

Je ne peux que conseiller ce thriller psychologique avec une intrigue superbement menée et très intéressante de par les faits révélés. 
C'est sans compter des personnages extrêmement bien approfondis, blessés, et en souffrance. 


Merci aux Editions Albin Michel pour cette lecture


mercredi 5 janvier 2022

Queen of hearts - L'histoire de la Reine de Coeur

 

Synopsis

Vous, lecteurs qui arrivez ici, vous n’allez pas lire l’histoire du Pays des Merveilles que vous connaissez. Alice n’est pas tombée dans le terrier du lapin. Il n’y a pas de chat omniscient au grand sourire moqueur.
Ici, c’est un Pays des Merveilles où derrière chaque sourire, se cache un secret. Derrière chaque sucrerie, une revendication. Et seuls les prisonniers disent la vérité.
Dinah est la princesse héritière, qui règnera un jour sur le Pays des Merveilles. Elle n’a pas encore vu les sombres profondeurs de son royaume ; elle souhaite seulement l’approbation de son père et espère un futur aux côtés de celui qu’elle aime. Mais lorsqu’une trahison brise son cœur et met en péril son accès au trône, elle est projetée dans le dangereux jeu politique du royaume.
Dinah sait qu’elle doit toujours avoir de l’avance sur ses ennemis, ou elle perdra à la fois sa couronne... et la vie.
Le mal est en train de couver dans le Pays des Merveilles, et chez Dinah elle-même.
Lecteurs, ce n’est pas une histoire où tout est bien qui finit bien. C’est l’histoire de la Reine de Cœur.
Ici nous sommes au Pays des Merveilles, mais pas celui que vous connaissez et Alice n'est pas tombée dans le terrier d'un lapin. 

C'est l'histoire de Dinah, princesse héritière, future Reine de Coeur, et l'adolescente ne vit pas un conte de fée. Elle régnera un jour sur le Pays des Merveilles, à la succession de son père le Roi de coeur. Dinah a le coeur sur la main, est emplie d'humanité. Elle ne cesse de rendre visite à son petit frère, un enfant aux troubles obsessionnels. Il fabrique des chapeaux tous aux créations très farfelues. Ne serait-ce pas le Chapelier fou ? 

Dinah n'a qu'un seul ami au sein du royaume, Wardley. Un jour, il deviendra certainement Valet de coeur, Dinah en est certaine. 

Notre princesse héritière n'a pas eu la vie facile depuis la mort tragique de sa mère. Elle ne s'attendait pas à subir de sombres trahisons au sein du royaume. Le danger est partout, et des ennemis sont cachés au coeur du royaume même. Dinah vit dans l'angoisse. De plus, elle sent son père, le Roi de Coeur, manquer d'approbation envers le futur règne de sa fille Dinah. Un père aimant la violence, tout le contraire de Dinah qui regorge de bonté. 

Dinah doit prendre les devants, le ciel s'assombrit de plus en plus autour d'elle au Pays des Merveilles. Elle doit prendre de l'avance sur ses ennemis car, elle le sait, il en tient à sa vie désormais. 

C'est l'histoire de la Reine de Coeur, ça n'est pas un conte de fée.
Superbe réécriture !!

A l'origine, je suis une grande fan d'Alice au Pays des merveilles. Vous pensez bien que ce roman Queen of hearts, l'histoire de la Reine de Coeur, m'intriguait donc beaucoup du coup. Et je n'ai pas été déçue ! Quelle magnifique travail de réécriture de conte !! 

Vous n'allez, en effet, absolument pas lire l'histoire d'Alice au Pays des Merveilles. Mais vous retrouverez par contre certains codes et grandes lignes d'Alice... J'entends par là que l'on y retrouve certains noms de personnages qui prendront une autre forme humaine, on va bien sûr retrouver le Roi de Coeur et ses valets. On retrouvera également d'autres cartes à jouer qui occuperont chacun des postes bien précis au sein du Royaume du Pays des Merveilles. On retrouvera le Chapelier fou, ainsi que Cheschire, mais qui prendront une autre forme humaine que dans Alice. Ce roman nous rappelle donc l'histoire d'Alice sans pour autant s'en rapprocher puisqu'ici il est plutôt question de la Reine de Coeur. 

Ici on a une histoire beaucoup plus sombre, une histoire de trahisons. Pas de conte de fée. L'autrice montre un côté brutal au Pays des Merveilles. On est également en face d'un aspect politique au sein du royaume, l'autrice met en avant cet aspect et j'ai trouvé ça intéressant. Notre jeune princesse héritière n'a pas eu la vie facile depuis la mort de sa mère, et on sent que ce décès a fait émerger en elle beaucoup de courage, de détermination. Dinah sait se débrouiller seule, elle n'a pas le choix. Son père ne l'a jamais tant appréciée que ça, Dinah le sait, et elle ne peut que compter sur elle. Heureusement elle a un ami merveilleux, Wardley, sur qui elle pourra s'épauler dès qu'elle en aura besoin. 

L'univers est incroyable, tout est recréé d'une façon captivante. Le moindre détail, le moindre décor. L'intrigue tient en haleine et les rebondissement sont nombreux. Le rythme de l'aventure est bien soutenu, pas de temps de répit. 

Les personnages sont eux aussi superbement travaillés ! On s'attache à Dinah, qui a dû se débrouiller seule depuis de nombreuses années. Adolescente pleine de courage, qui sait que ses ennemis en veulent à sa vie. Elle est pleine de bonté, d'humanité, ne supporte pas la méchanceté, tout le contraire de son père, qui l'a toujours obligée par exemple à assister à des décapitations. Un père qui aime la violence, et qui s'en prend facilement à sa fille. 
Les autres personnages sont tous très intéressants à suivre. Le Chapelier fou n'est autre que le petit frère de Dinah, un enfant aux troubles obsessionnels qui ne vit que dans sa chambre pour y fabriquer des chapeaux de toutes sortes et tous autant farfelus l'un que l'autre. Des créations folles mais d'une grande beauté.

Le pays des merveilles est sombre, il y règne une ambiance de trahisons qui peut venir de partout. Les décors sont donc eux aussi assez sombres mais superbement travaillés aussi. Un univers très subtil, une ambiance inquiétante. Une ambiance qui du coup fait monter le suspense du côté du lecteur !

La plume est superbe. Colleen Oakes sait parfaitement jouer avec le suspense pour faire monter la tension pendant la lecture. D'autant plus que retravailler un conte ne doit pas être évident, il faut être créatif tout en gardant certaines grandes lignes. Au fil du roman, la lecture devient même addictive tellement je me suis retrouvée prise par le suspense de l'intrigue et l'ambiance. 

Nous sommes ici dans le 1er opus d'une série, j'ai donc hâte de poursuivre l'aventure, découvrir l'évolution de Dinah, furture Reine de Coeur.

Terminons par la beauté de la couverture ! Mais quelle merveille, on peut le dire !! On ressent bien le côté sombre qui tourne autour de notre future Reine de Coeur. 

J'ai hâte de découvrir la suite de la série, hâte de découvrir l'histoire de la Reine de Coeur. 



Merci aux Editions Snag Fiction pour cette lecture

lundi 3 janvier 2022

Voeux 2022 et bilan livresque 2021

 


Bonjour, 


En ce début d'année, je vous présente mes meilleurs voeux pour l'année 2022 ! 

Avec 365 jours de bonheur, de santé, d'amour et d'amitié. 
Sans oublier de belles découvertes livresques bien sûr !

Que tous vos souhaits puissent se réaliser !
Bonne année.





Je m'étais fixé l'objectif de 70 livres lus sur l'année 2021, bien que je ne sois pas quelqu'un qui s'arrête forcément sur les chiffres. Il est plutôt question d'un ensemble, d'un aperçu du nombre de lectures faites sur une année 
avec une variabilité d'une année sur l'autre.

Sur l'année 2021, mon objectif était donc 70 livres lus, et je suis bien contente d'avoir presque atteint cet objectif avec 69 livres lus. Si je remonte un peu plus le temps, sur l'année 2020 je n'ai lu qu'une cinquantaine de livres. 




De belles découvertes livresques faite au cours de cette année 2021, des lectures passionnantes, des coups de coeur, 
et très peu d'abandons. Donc bien contente de cette année livresque.

Je participe de moins en moins à des challenges, car je n'arrive jamais à les honorer par manque de temps surtout.

Sur le blog en 2021, on peut retrouver 68 articles. 

Quelques problèmes informatiques m'ont un peu éloignée du blog pendant 4 semaines 
avec une panne internet qui a duré sur ce laps de temps. 
J'essaie de ratrapper le temps du coup dans mes chroniques, encore quelques retards de chroniques à vous faire paraître.



Pour cette année 2022, je me fixe à nouveau 70 livres à lire sur l'année. 
Je tiens le compte sur le site Goodreads en participant au Reading Challenge Goodreads. 

Toujours du plaisir à varier mes lectures, j'aime également sortir de ma zone de confort.

Je vous donne donc rendez-vous pour de nouvelles chroniques en 2022, des nouveaux coups de coeur peut-être 
et encore merci de me suivre après tant d'années. 
De mon côté, je prends toujours un réel plaisir à partager avec vous mes lectures.

jeudi 30 décembre 2021

Fleurs d'Oko

 

Synopsis

À Sangaré, la magie, réservée aux hommes, se déploie en de multiples couleurs. Mais petite Oko est spéciale. Elle parle le Langage des fleurs.
Lorsque le murmure des griottes annonce la venue du puissant Soumaoro, envoûteur du royaume en quête d’un aspirant prêt à lui succéder, Oko prend sa décision.
Elle quitte tout pour assouvir son besoin d’aventure et de reconnaissance.
Alors qu’aux portes de la capitale, la Brousse menace d’étendre son fléau, dans les dédales du palais d’Ivoire, Oko découvre un tout autre monde. Celui de la magie, telle qu’elle ne l’a jamais expérimentée, mais aussi les intrigues de la cour, les ruses et les coups bas. À qui peut-elle se fier ? Qui redouter ? Tant de questions, si peu de réponses. La concurrence est rude et les embûches parsèment le chemin de la jeune aspirante.
Et à travers ses épreuves, petite Oko deviendra grande.

Oko est une jeune femme confiée il y a quelques années à sa tante Mama Zayenda par sa mère. Nous sommes dans la tribu Cendrée qui fait partie du pays de Sangaré. A l'âge de 16 ans, son père, tout comme les autres hommes du village, a dû partir lors d'une cueillette pour aller mener une guerre de conquête pour la reine. Il n'en ai jamais revenu hélas. 
La mère d'Oko mène une carrière de dirigeante, et à la mort de son époux elle a confiée Oko à Mama Zayenda car recrutée dans une autre tribu. Depuis, elle ne vient quasiment plus voir sa fille. 

Aujourd'hui, Oko s'évade de chez Mama Zayenda qui l'a souvent négligée et fait dormir sur une paillasse. Mama Zayenda n'aime personne et personne n'aime Mama Zayenda. Le gens viennent parfois la voir pour ses dons dans l'art occulte de la sorcellerie. En grandissant, Oko a développé une magie et Mama Zayenda l'a bien senti et a nourrit une vive jalousie envers la jeune Oko, ce qui la poussa à redoubler de cruauté envers elle.
Oko a tant de fois rêvé de ce moment d'évasion... Aujourd'hui enfin, elle peut s'enfuir. Le moment est venu de courir sa chance, de donner chair à son rêve. Oko a le don de comprendre le langage des fleurs. 

Un jour, les griottes chantèrent une histoire jusque dans les moindres recoins des terres Cendrées, comme quoi Soumaoro l'Amaranthe, envoûteur du royaume ayant œuvré aux côté de la reine d'Ivoire, rechercherait un aspirant pour lui succéder.

C'est pourquoi aujourd'hui, à 22 ans, Oko s'enfuit en abandonnant tout. Oko souhaite se présenter devant Soumaoro pour le convaincre. Mais sur son chemin, on lui fait comprendre qu'elle n'aura aucune chance d'être recrutée. Ici, on dit que les femmes ne savent pas manier la magie, et que la magie est l'apanage des hommes. 

Mais Oko n'a que faire de ces représailles, chaque pas la rapproche un peu plus près de Soumaoro. Elle sait que ses pouvoirs sont limités et réduits vis à vis d'un homme, mais elle veut tenter sa chance. 

Il faut prendre en compte également qu'au porte du royaume, la Brousse mystérieuse avance et prend de l'ampleur. La Brousse effraie tout le monde, elle avance de plus en plus. Elle a gagné du terrain jusqu'au porte du palais. Elle a déjà absorbée des villages entiers. Les récits et chants des griottes sont toujours les mêmes à propos de la Brousse. C'est elle qui a volé le père d'Oko quand il est allé la combattre, et bon nombre des hommes du même village qu'Oko n'en sont jamais revenus. Le royaume cueille les mâles robustes, et la Brousse les avale. Tous. Une entité mystérieuse qui grignote le royaume avec la voracité de la gangrène...

Oko va découvrir que la concurrence est rude, et qu'elle sera fortement désavantagée face aux autres. Elle va devoir relever bon nombres d'épreuves difficiles et s'exercer à la magie si elle ambitionne d'être recrutée parmi les concurrents venus de chaque tribu et aux dons de magie tous très différents. Les concurrents vont devoir côtoyer la magie rouge. La magie de la connaissance, des plantes, des animaux, des minéraux. Les ancêtres savaient la manier mais elle s'est étiolée dans le cœur des marabouts et presque plus personne ne sait la manier. 
Quel univers !!

Je connaissais déjà la plume de Laëtitia Danaë avec la saga Lune Pourpre qui avait été pour moi un énorme coup de coeur. J'avais déjà trouvé dans cette saga que Laëtita Danaë savait parfaitement créer un univers fantasy captivant, innovant, et à l'imagination débordante. Elle renouvèle ici ce côté passionnant avec la création d'un nouvel univers tout autant riche et captivant. 

On plonge dans un monde fantasy enivrant je trouve, et tournant autour de la magie rouge entre sorcellerie et envoûtements africains. On découvre alors une aventure passionnante, celle d'Oko, jeune femme de 22 ans qui a l'ambition d'être celle qui sera recrutée par le grand Soumaoro, envoûteur du royaume. On découvre alors une multitude de rituels. Oko, quant à elle, possède déjà des dons de magie en elle. Elle comprend le langage des fleurs. J'ai trouvé ça très poétique. 

Du début à la fin de ce 1er opus, on reste captivé par les nombreuses intrigues. Oko devra affronter des épreuves à passer, et au cours de ces épreuves elle devra faire face à des coups bas, mais aussi déjouer des complots pour l'éliminer. Laëtitia Danaë nous offre alors une intrigue captivante et pleine de mystères notamment autour de cette entité énigmatique que l'on nomme la Brousse... 

L'univers, entre magie ensorcelante et création d'un monde fantasy, est riche et fascinant grâce à l'imagination de l'autrice. Elle sait mettre parfaitement en scène les odeurs, le toucher des choses, pour que le lecteur perçoivent tout. On a cette sensation d'être réellement à côté du personnage et de percevoir ce que le personnage perçoit dans les sons, les odeurs, les sensations et les visions. 

J'ai pris beaucoup d'intérêt à suivre les aventures d'Oko, à la voir évoluer et déjouer les complots autour d'elle. Une jeune femme qui ne manque pas de courage, de détermination, d'ambition. Mais facilement ébranlable, manquant de jugement aussi parfois. Bien sûr, on la voit faire des erreurs, se poser une multitude de questions sur les décisions qu'elle prend et qui parfois peuvent êtres de mauvaises décisions. Mais elle ne pourra avancer que comme ça, en évoluant. Quel plaisir d'être à ses côtés dans sa quête et sa détermination. Son don de magie est quant à lui très intéressant à découvrir, en immersion avec la nature et ça fait du bien.
Beaucoup d'autres personnages à découvrir également, pour certains on a encore du mal à les cerner et rappelons que nous sommes ici dans le 1er opus de la série et qu'il reste bien des mystères à découvrir. Sur qui Oko pourra t-elle réellement compter... cela reste à découvrir...

La plume de Laëtita Danaë est autant envoutante que les aventures qu'elle sait créer. Une plume à la fois délicate, ensorcelante. A travers ses mots, des thèmes sociaux mis en avant et je pense notamment au féminisme. Au coeur de l'intrigue, il est question qu'au sein du royaume de Sangaré la magie soit attribuée aux hommes et les hommes des tribus de Sangaré mettent alors en avant que la magie des femmes ne peut pas concurrencer celle des hommes. Il n'est pas bien vu alors que des femmes tentent de participer à la sélection de Soumaoro en quête d'un aspirant. L'autrice met donc en avant ce thème fort sur le féminisme. Et notre jeune femme de 22 ans, Oko, devra alors faire face à ce phénomène d'être mal vue par les hommes dans son ambition de tenter sa chance auprès de Soumaoro. 

Nous sommes ici dans le 1er opus de la série, l'intrigue est bien posée, les personnages aussi. 

Un mot sur la magnifique couverture ! Ensorcelante elle aussi. On peut noter qu'à chaque parution chez Snag Fiction, il y a un magnifique travail autour de la couverture. 

Un univers captivant pour ce roman d'apprentissage. 
J'ai hâte de poursuivre les aventures d'Oko, de me replonger dans cette intrigue ensorcelante surtout 
avec ce final qui ne donne qu'une seule envie : celle de découvrir la suite. 




Merci aux Editions Snag Fiction pour cette lecture.

lundi 27 décembre 2021

Cette année, on échange nos cadeaux... et nos vies !


 
Synopsis

L’herbe est toujours plus verte chez sa jumelle
Charlie sait que c’est risqué, mais elle n’a pas le choix : si elle veut sauver sa place de présentatrice dans l’émission culinaire pour laquelle elle a tant travaillé, elle va devoir appeler sa sœur jumelle, Cassy, en renfort. Car elle n’a toujours pas retrouvé le goût et, s’il l’apprend, Austin, son co-animateur fourbe et ambitieux, sautera sur l’occasion pour l’évincer.
Justement, Cassy ne demande qu’à s’éloigner d’un ex un peu trop collant : si Charlie la remplace à la boulangerie familiale, elle saura le tenir à distance ! Et puis, c’est l’occasion rêvée de laisser sa petite ville au profit du glamour de Los Angeles… et de ses célibataires.
Le compte à rebours jusqu’à Noël est lancé : les jumelles ont douze jours pour mettre de l’ordre dans la vie l’une de l’autre… sans se douter une seconde que l’amour peut bouleverser tous leurs plans.

Charlie Goodwin vit à L.A. et a réussi une carrière de cheffe pâtissière. Elle co-anime une émission de télé-réalité culinaire et on peut dire qu'elle a beaucoup donné pour en arriver là. Elle joue gros également dans la présentation de cette émission puisqu'entre elle et l'autre co-animateur, se joue une place pour être présentateur exclusif d'une nouvelle émission culinaire. Mais, Austin, son co-animateur n'arrête pas de mettre des bâtons dans les roues de Charlie. Il est fourbe et ambitieux, prêt à tout pour arriver à ses fins. 

Le jour où Charlie est victime d'un accident qui se produit sur le plateau télé, elle en ressort avec la perte de l'odorat et du goût. Bien ennuyeux dans son métier ! Elle doit garder secret ce phénomène qui pourrait lui faire perdre sa place. Charlie ne voit qu'une seule solution, faire appel à sa soeur jumelle Cassandra. 

Les jumelles sont identiques, et on les confond facilement. Il n'y a que Cass pour la sauver, et prendre sa place le temps que tout rentre dans l'ordre pour Charlie et qu'elle retrouve l'odorat et le goût.

Elle propose alors à sa jumelle cette idée folle de prendre sa place comme elles ont pu le faire étant enfants. Le temps de terminer l'émission culinaire actuelle, spéciale Noël, soit 12 jours. Cass n'aura qu'à se faire passer pour Charlie, goûter les recettes, les juger...Cass est déjà une experte en boulangerie et pâtisserie, donc ce ne sera pas trop difficile pour elle. Tout est déjà programmé, Charlie a déjà prévu son planning de recettes pour ne pas mettre dans l'embarras sa jumelle.

Cass est troublée par cette demande, elle n'a jamais été filmée de sa vie... Va t-elle réussir ? 
En même temps, Cass a besoin de prendre de la distance de leur petite ville natale de Starlight Peak, perdue dans les montagnes, et elle a surtout besoin de prendre de la distance de son ex avec qui elle vient de rompre mais qui ne veut pas l'entend pas ainsi. Un vrai pot de colle !

Mais à quelques jours de Noël, elle a tout à gérer dans la boulangerie familiale. Toutes les commandes en préparation pour les pains de Noël, les desserts... Cass a toujours travaillé dans la boulangerie familiale, et cette année leurs parents lui ont fait confiance en la laissant seule à la charge de la boulangerie. Accepter cet échange avec sa soeur jumelle est-il le bienvenu... 

Mais à la recherche de sa propre évasion, Cass accepte de prendre la place de Charlie à L.A. et que Charlie prenne sa place à la boulangerie de leur petite ville natale. Et puis, ça ne durera que 12 jours après tout !

Mais échanger leurs vies s'avère bien différent de ce que l'une et l'autre avait pensé. 12 jours pour remettre de l'ordre dans leur vie, mais sans se douter que cet échange pourrait bien avoir des conséquences sur leur vie future tant au niveau professionnel que personnel. 
Une romance hivernale idéale en cette période de Noël !

Une comédie romantique qui possède tous les ingrédients pour passer un excellent moment lecture. D'ailleurs une fois plongé dans la lecture, il est bien difficile de s'en détacher. Un roman écrit à quatre mains, puisque Maggie Knox est le pseudonyme de deux autrices de romans féminins, Karma Brown et Marissa Stapley. 

J'ai adoré l'ambiance du roman, une ambiance qui fait du bien, façon cocooning. Une histoire attachante tout autant que les personnages. Une histoire qui pourtant n'a rien de forcément originale avec ici l'échange de vies entre deux soeurs jumelles mais j'ai envie de vous dire que ça n'est pas bien important. L'atmosphère que l'on retrouve dans ce roman est si agréable que ça dépasse tout. Une atmosphère idéale pour la période de Noël puisque le roman se situe à 12 jours de Noël pour en arriver au jour du 24 décembre. Cet échange de vie va permettre à nos deux jumelles de s'apercevoir enfin de la vie que mène l'une et l'autre. Elles avaient au préalable des avis bien partagés sur la vie de l'autre, s'en jamais se rendre vraiment compte de la vérité. Malgré une ressemblance physique, nos deux jumelles sont bien différentes du côté de leur tempérament, de leurs envies, de leurs rêves. 

On s'attache fortement aux personnages, tant au niveau des personnages principaux avec nos deux jumelles, Cass et Charlie, qu'au niveau des personnages secondaires qui sont tout autant attachants. Je pense notamment au personnage du jeune aide boulanger, Walter, à la boulangerie familiale des Goodwin. Un personnage que j'ai adoré. J'ai adoré également le personnage de Jake, pompier de la caserne de la ville de Starlight Peak, ainsi que la mère de celui-ci que j'ai adoré aussi avec sa petite faiblesse pour des sablés au citron.
Comme je vous le disais un peu plus haut, nos deux jumelles sont différentes dans leur caractère. On apprend à les connaître l'une et l'autre au fil du roman. Charlie a priorisé sa carrière professionnelle en accédant à un poste de cheffe après des années d'études. Elle s'est envolée du nid familial et a quitté leur ville natale pour vivre à Los Angeles. 
Cass, elle, n'a jamais quitté sa ville natale, a toujours travaillé dans la boulangerie familiale. Elle connaît les habitants de leur petite ville par coeur, leurs besoins, leurs préférences, leurs habitudes. Elle a vécu une histoire d'amour avec celui qu'elle a rencontré lorsqu'ils étaient au lycée. Mais se sentant de plus en plus étriquée au sein de sa ville natale et au sein de ce couple toujours formé avec Brett, Cass a besoin d'évasion. Et on comprend son sentiment. 

Pour Cass, prendre la place de sa soeur à L.A. va lui être une bouffée d'air mais à ses risques et périls car elle n'a pas l'habitude de la vie dans une grande ville... 
Pour Charlie, renouer avec les valeurs familiales perdues depuis bien longtemps va lui prendre notion de certaines choses. 
L'une et l'autre va donc réapprendre à vivre d'une façon différente de ce qu'elles menaient jusqu'à présent. 
Mais attention à ne pas se froisser les ailes. Et puis bien entendu, changer de vies mêmes pour quelques jours pourrait bien leur jouer des tours.... 

Ceci va nous apporter des scènes cocasses, un échange de vie difficile à gérer pour l'une et l'autre. Mais pour nous, cela promet de jolis moments humoristiques. 

J'ai aimé voir progresser au fur et à mesure du roman les deux jeunes femmes. Les voir se poser des questions sur la vie, leurs envies. Les voir découvrir la vie de son autre, une vie qu'elle n'imaginait même pas. 

Et puis bien sûr, ici nous sommes dans une comédie romantique de Noël et on va donc y découvrir de l'amour. Mais je ne dirais rien à ce sujet sauf que j'ai adoré ce côté romantique qui est si chaleureux et bienfaisant. 

J'ai beaucoup aimé également dans ce roman l'atmosphère tournant autour des valeurs familiales mais aussi des valeurs autour de cette petite ville où on peut y ressentir une certaine solidarité. Bien sûr il y a là aussi des moments drôles car qui dit petit village dit commérages. 

Côté dialogues, tout est bon, il y a de la tendresse, de l'amour, de l'amitié, de la bienfaisance, de l'humour. Tout y est. La narration et la découpe du roman sont parfaites. On a un roman découpé de façon chronologique puisque les chapitres sont datés à 12 jours de Noël avec un compte à rebours jusqu'à celui-ci. Et puis nous retrouvons en plus de cela une alternance de chapitre, selon la vie que va mener Cass ou Charlie. 

Terminons également par l'ambiance culinaire que l'on retrouve tout au long du roman. OMG !!! Ce roman va vous faire saliver !! Il y est question de pâtisserie et de boulangerie de Noël et oh la la, que ça fait du bien ça aussi... Des préparations idéale pour Noël et avec ce roman, on se retrouve vraiment dans l'univers de Noël et de sa préparation. Des petits pains à tomber, des biscuits, des gâteaux typiques de Noël... On sent à travers les mots les effluves de pâtisseries, et tout ça met l'eau à la bouche. 

La couverture du roman est idéale, il y a tout dessus et elle donne envie de se plonger dans la lecture.

Une lecture parfaite en cette période de fin d'année, un pari fou, de belles valeurs familiales, des personnages attachants, de l'humour, de l'amitié, des gourmandises de Noël, et en prime de l'amour !


Merci à la Collection &H pour cette lecture.


mercredi 22 décembre 2021

Tant que le café est encore chaud

 


Synopsis

Chez Funiculi Funicula, le café change le coeur des hommes.

A Tokyo se trouve un petit établissement au sujet duquel circulent mille légendes. On raconte notamment qu'en y dégustant un délicieux café, on peut retourner dans le passé. Mais ce voyage comporte des règles : il ne changera pas le présent et dure tant que le café est encore chaud.
Quatre femmes vont vivre cette singulière expérience et comprendre que le présent importe davantage que le passé et ses regrets. Comme le café, il faut en savourer chaque gorgée.

Tokyo, un petit café qui ne paye pas de mine. Il se trouve en sous-sol, il n'a pas de fenêtres, si bien que l'on ne sait même pas si c'est le jour ou bien la nuit une fois qu'on y est entré. Pourtant, ce petit café est devenu célèbre quelques années plus tôt grâce à une légende urbaine selon laquelle il vous faisait voyager dans le passé. Nous sommes au Funiculi, Funicula, le café qui change le cœur des hommes.

Quatre femmes vont tenter cette expérience singulière. Parmi elles, Fumiko. Lorsqu'elle a entendu parler de la possibilité de voyager dans le passé, elle n'a pas hésité un seul instant à se rendre au Funiculi Funicula. Pleine d'espoirs irréalistes tourbillonnant dans son esprit.

On peut retourner en arrière. Mais... Le présent sera toujours identique. Et puis surtout, il faut accepter des règles contraignantes. Parmi ces règles, il y a une limite de temps. En effet, le voyage dans le passé ne dure que le temps que le café est encore chaud.

Derrière le bar, il y a Kazu la nièce de Nagare, Nagare, le propriétaire et cuisinier, et puis Kei, la femme de Nagare. Kei porte leur premier enfant, et chacun d'eux, ainsi que quelques habitués du café, sont aux petits soins pour Kei car elle est de santé fragile et sa grossesse est un événement pour elle qui ne pensait jamais pouvoir tomber enceinte de par sa santé fragile.

Etes-vous prêt à poussez la porte du Funiculi Funicula ? Etes-vous prêt à faire la connaissance de ces femmes et de ces hommes...

Quel délicieux moment lecture !!

Un roman tel un conte. J'ai beaucoup aimé ce moment livresque, je l'ai trouvé plein de poésie, de délicatesse, et aux message forts. L'un de ces messages est celui de prendre en compte le temps présent, d'en savourer chaque instant comme l'on peut savourer chaque gorgée d'un café. Savourer l'instant T du temps présent sans regret du passé.

J'ai aimé ce lieu atypique, ce café en sous-sol sans aucune fenêtre sur l'extérieur, si bien que l'on ne sait pas si c'est le jour ou la nuit lorsque l'on se trouve à l'intérieur. Pourtant cet espace restreint ne nous cloisonne absolument pas, au contraire on a une sensation de bien-être.

Les personnages sont intéressants à suivre, autant ceux qui se trouve de l'autre côté du bar, propriétaires et serveurs (qui font tous partie d'ailleurs de la même famille) ; et les clients du café.

Quatre femmes vont vivre l'expérience singulière de retourner dans le passé. Chacune a une raison bien différente des autres de vouloir retourner dans le passé, on le comprendra à la lecture. Il est question alors de séparation, de deuil, de maladie d'Alzheimer. Vous me direz et je le conçois, que les thèmes ne sont pas joyeux. Pourtant, je n'ai jamais ressenti de tristesse à la lecture de ce roman. Les thèmes sont abordés avec délicatesse, humanité, et beaucoup d'optimisme et de bienveillance. On va ressentir par contre diverses émotions qui ne peuvent que nous toucher.

Ce roman nous fait bien entendu réfléchir sur les thèmes cités, ainsi que sur le passé, et le présent bien évidemment. Il nous fait comprendre que le présent importe davantage que le passé et ses regrets.

On retrouve bien entendu un côté fantastique avec ces expériences de retour dans le passé. On y rencontre un fantôme également, mais je ne peux vous en dire plus. Un retour dans le passé qui ne peut changer le présent rappelons-le. On peut donc se dire que c'est pour y transmettre ou y trouver un message que ces quatre femmes souhaitent retourner dans le passé. Revenir dans le passé sur une situation bien précise, pour y trouver un message, des paroles non dites à ce moment là... Un retour dans le passé pas si simple d'ailleurs car il faut respecter un bon nombre de règles, et toutes paraissent à la fois farfelues et en même temps évidentes parmi cette histoire poétique, je ne peux l'expliquer.

L'écriture est agréable, on y ressent comme je vous l'ai dit une certaine poésie et délicatesse. Les mots sont eux aussi touchants.

J'ai aimé la découpe du roman, découpé en plusieurs parties mettant en scène tel ou tel personnage ainsi que leur voyage dans le passé et un thème bien différent à chaque fois selon le besoin de la personne à vouloir revivre une situation du passé. Mais on pourra continuer de croiser certains mêmes personnages tout au long du roman aussi. 

Rappelons également que ce roman a été traduit dans plus de 30 pays, et qu'il a été vendu à plus d'un million d'exemplaires au Japon.



N'hésitez pas à pousser la porte du café Funiculi Funicula, le café qui change le cœur des hommes.
Vous y trouverez un lieu rempli de poésie et d'émotions.



Merci aux Editions Albin Michel pour cette lecture