vendredi 28 août 2015

Le Chevalier-Pirate






Auteur : Magali Le Huche
Illustrateur : Pauline Pinson
 
Editeur : Tourbillon
Collection : Albums
Album jeunesse - Série BUC le cochon lapin - Aventure - Imagination - Humour -
Pages : 22
Parution : 24 Juin 2015







BUC, cochon lapin, est en ce moment en plein dans son monde imaginaire. Il est le Chevalier-Pirate et il se bat quelque part dans l'espace intergalactique pour protéger l'univers contre des méchants extraterrestres à têtes de champignons...
C'est alors que surgit un horrible monstre que BUC attaque avec son sabre laser.

Ah non tiens, ce n'est que son papa qui lui demande de mettre ses chaussures pour aller faire les courses... BUC le contredit lorsqu'il vient à l'appeler par son prénom : "Je ne suis pas BUC, je suis le Chevalier-Pirate !".

Une fois au supermarché, notre cochon lapin se prend toujours pour le Chevalier-Pirate et il attaque tous les dragons à roulettes qu'il croise avec son épée laser et lance une boule de feu avant de s'enfuir à grande vitesse. Un Chevalier-Pirate n'a peur de rien et se bat courageusement même devant un vampire avec une coiffure en choucroute, si bien qu'il se met à courir à travers les rayons pour rattraper le monstre à choucroute.

Victorieux, BUC se retourne mais soudain il s'aperçoit qu'il ne voit plus son papa...

BUC est inquiet, cherche parmi les clients qui poussent de gros chariots. BUC se retrouve tout seul parmi plein de gens et il a peur. BUC sent les larmes lui monter aux yeux...

Que j'aime ce personnage !!!!

Une série très sympa pour les premières histoires des petits, avec un personnage totalement loufoque moitié cochon moitié lapin.
 
A chaque fois, on retrouve des aventures pleines d'humour tout en gardant un certain réalisme à la vie pour que l'enfant se retrouve dans le personnage de BUC.
 
Ici, le point fort c'est l'imagination débordante des enfants. Et à force de se prendre pour un Chevalier-Pirate (les 2 à la fois c'est tellement mieux !!), notre personnage en vient à perdre son père au supermarché. Quel enfant ne s'est jamais perdu au supermarché !! Chacun s'y retrouvera, j'en suis certaine. Et l'imaginaire, alors, se soustrait de BUC petit à petit lorsqu'il réalise qu'il s'est perdu. La réalité reprend donc ses droits, et la peur commence à tenailler notre petit personnage.
 
L'enfant à coup sûr s'y retrouvera, et vient alors le moment d'un échange entre petits et grands sur le fait qu'il faut bien écouter et être sage pour ne pas se perdre...
 
Dans cette série, j'aime beaucoup ce côté très réaliste de la vie et la crédibilité des scènes. C'est plein d'humour, rythmé et puis c'est également attendrissant.
 
J'aime beaucoup les illustrations, les émotions sont bien retranscrites. C'est ici aussi fait avec humour (je pense à l'attaque du vampire à coiffure en choucroute.... qui n'est autre qu'une dame à la coiffure gigantesque et que BUC imagine en coiffure qui prend vie). Ceci m'amène donc à vous dire également qu'on apprécie, côté illustrations, cet imaginaire puisqu'ici les mots ne suffiraient pas. L'illustration apporte beaucoup à la retranscription du monde imaginaire que BUC s'est construit.

Franchement, si vous ne connaissez pas encore le personnage de BUC ... c'est à découvrir !!
Dans la même série, il y a :
Tout le monde s'appelle Caca
C'est pas moi, c'est la baleine !




http://editions-tourbillon.fr/



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage sur le blog !