jeudi 29 février 2024

La maison de l'orchidée

 



De nos jours, Julia Forrester, célèbre pianiste, doit affronter un drame personnel dévastateur. Pour cela, elle quitte sa propriété où elle était installée dans le Sud de la France pour retourner en Angleterre où vit sa soeur et son père. 

Elle s'est installée dans un petit cottage qu'elle avait gardé, situé près du domaine qui a marqué son enfance : Wharton Park. Splendide demeure avant la guerre. Un domaine où, enfant, elle passait des journées avec son grand-père. L'homme était employé au domaine et s'occupait entre autre des serres de fleurs, et avait pour passion les orchidées. 

C'est à Wharton Park, de nos jours, poussé par l'envie de revoir le domaine, que Julia croise le chemin de Kit Crawford, l'héritier des lieux. Les souvenirs reviennent pour l'un et l'autre car ils se souviennent de leurs moments passés ensemble enfants. 

A eux deux, ils vont découvrir un vieux journal intime caché dans la demeure qui, d'ailleurs, aurait bien besoin d'une rénovation beaucoup trop chère pour que Kit y pense. Ce journal intime va faire remonter à la surface le passé de ceux qui ont vécu au domaine, à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Ils découvriront la vie de leurs ancêtres au domaine de Wharton Park, en Angleterre, mais aussi de certains faits, à la même époque, qui se sont passés en Thaïlande. 

Deux familles ravagées par la guerre, avec des sombres secrets qui ont bouleversé la vie de chacun sur plusieurs générations. 

Magnifique roman !!

Plus de 700 pages totalement captivantes. J'ai adoré cette histoire de famille, une saga de famille dirons-nous puisque le roman se déroule sur plusieurs générations. 

Une intrigue mêlant secrets de famille, où plusieurs intrigues vont alors se révéler petit à petit. Multiples rebondissements sont présents ici tout au long du roman, révélant par petits morceaux ces secrets si bien cachés, ce qui rend la lecture totalement addictive car on n'a ni envie de quitter les personnages, ni envie de quitter cette belle histoire de famille et d'amour. 

Lucinda Riley nous fait également voyager, à la fois dans le temps avec une histoire sur plusieurs générations et démarrant avant la Seconde Guerre mondiale. On vit l'avant guerre, l'instant T de la guerre, et l'après-guerre jusqu'à nos jours. Et à la fois dans l'espace puisque l'histoire vogue entre l'Angleterre et la Thaïlande, à vous de découvrir pourquoi 😉. Ici aussi, en Thaïlande, on traversera les décennies depuis la Seconde Guerre mondiale. 

Les personnages sont très attachants, tous autant qu'ils sont. Ils sont également superbement construits et intéressants à suivre, pour chacun, dans leur évolution et dans leurs émotions.

Les lieux sont magnifiquement décrits et on les visualise parfaitement. Autant sur les lieux en Angleterre, avec ce domaine qu'est Wharton Park et dans quelle splendeur le domaine baignait avant la guerre, la maison en elle-même et les serres de fleurs et notamment d'orchidées. Fleurs exotiques qui tiennent un rôle important ici. Et puis les lieux plus dépaysant, en Thaïlande, un pays envoûtant qui a su me charmer. 

L'autrice a une plume magnifique, sur les descriptions des lieux, sur la construction des personnages, sur le fait de mener une intrigue captivante, et sur les émotions que traversent les personnages face aux situations auxquelles ils sont confrontés. Cela rend l'histoire humaine, émouvante.

Je n'ai pas fini de découvrir les romans de Lucinda Riley pour mon plus grand plaisir, puisqu'à ce jour je n'en suis qu'à mon 2ème roman lu de l'autrice. Et je dois dire que pour l'instant, celui-ci est mon préféré. 

Vous l'aurez compris, ma lecture de ce roman s'est terminé en coup de coeur et je ne peux que la vous recommander.

lundi 26 février 2024

Un homme à distance

 


Kay Bartholdi est libraire à Fécamp, en Normandie. Jonathan Shields est, lui, un écrivain Américain. Il est en France pour une tournée durant l'écriture d'un guide des endroits de charme en France. Il lui commande des livres par correspondance, lui alloue un budget. Elle lui fera suivre selon les lieux où il se posera durant sa tournée.

Kay va, au fur et à mesure, répondre à cet inconnu qui, semble t-il, partage ses goûts littéraires. Lettre après lettre, ils se découvrent la même passion pour la littérature, se conseillent mutuellement à travers leurs auteurs préférés, et parfois le dialogue sera plus confidentiel, plus intime. 



Roman épistolaire. 

Court roman épistolaire, un style que je lis peu souvent mais plaisant à lire de temps en temps. 

Un échange de lettres entre une femme, libraire, et un homme inconnu, mystérieux client qu'elle n'a jamais vu avant leurs échanges de lettres.

Beaucoup d'auteurs classiques nommés ici : Flaubert, Maupassant, Barbey d'Aurevilly...

Un roman qui parle de littérature, mais pas que, on va découvrir une histoire au coeur de ces lettres échangées. 

J'ai aimé l'écriture de cette correspondance, et le chemin que prend l'histoire de ce roman. 

Une ambiance douce même si parfois les échanges entre les deux protagonistes se font plus piquants et âpres selon les thèmes qu'ils abordent dans leur correspondance.

Un court roman qui se lit très vite, avec laquelle j'ai passé un agréable moment.


lundi 19 février 2024

L'Apogée

 


Fêter ou ne pas fêter ses 60 ans ? Telle est la question... Celle de François qui, à la veille de ses 60 ans, se demande s'il doit ou non organiser une fête. Une question qui pourrait paraître tout à fait simple mais qui tout compte fait est bien plus complexe.

Choisir la date, le lieu de la fête, la liste des invités et ne pas faire d'impair...entre ceux qui ne s'entendent pas, ceux qui sauront qu'ils ont été invités à la fête mais pas eux... Ne pas arriver à plus de la centaine d'invités non plus !! Une vrai prise de tête en fait...

N'oublions pas le choix du menu, il faut penser aux vegans, aux intolérants au gluten... help, help ! 

Et attendez, la question de la playlist n'a pas encore été abordée. Pour que tout le monde se déhanche sur le dancefloor, il ne faut pas que ce soit trop ringard mais sans oublier non plus ces chansons sur lesquelles on dansait dans les 80's. Et si le Covid s'invitait à la fête... !! Si personne ne venait ayant peur de celui-ci, ou bien que tous l'ai eu en cadeau à la suite de cette fête ! 

Avec cette préparation, vient alors pour François, les souvenirs, l'heure des bilans et de l'introspection...


Instant de vie...

Un court roman bien plaisant où sans hésitation, je dirais que ça sent le vécu ! Un auteur que je découvre et j'ai aimé sa plume. 

60 ans, un  âge crucial dirons-nous car arrive un changement de vie notamment côté professionnel où la fin de carrière vient tout doucement pointer son nez, s'approche à petit pas. 

L'auteur, grâce à cet âge à fêter ou ne pas fêter puisque telle est la question de ce début de roman pour le personnage principal, montre alors l'heure de l'introspection, des bilans. On se dit qu'on atteint déjà l'âge des 60 ans sans pour autant s'être rendu compte que le temps avait défilé. On ressent une certaine anxiété chez François, à l'heure des bilans. 

Un personnage tantôt euphorique dans ses questions autour de l'organisation d'une fête, et tantôt angoissé. 

On retrouve également le fait d'un nouveau départ, avec peut-être de nouveaux projets de vie, au passage de cet anniversaire.

Une jolie plume, en plus on a le sourire à la lecture du roman. On ressent l'autobiographie sans aucun doute. 

Si vous voulez accompagner François dans cette aventure et cet instant de vie à marquer, je ne peux que vous conseiller ce court roman. 



Merci aux Editeurs Novice pour cette lecture



mardi 13 février 2024

Jusqu'à ce que la mort nous sépare

 




Elle, c'est Tess. Elle croyait avoir trouvé l'homme idéal. Lui, c'est Jim Beckett. Il a su que c'était elle dès qu'il la vit. Elle n'était qu'une pom pom girl, lui un jeune policier jouissant d'une excellente réputation dans leur petite ville du Massachusetts. 

Mais après quelques années de mariage, Tess découvre qui est vraiment Jim Beckett son mari. Un monstre. 

Elle n'a d'autre choix que de le dénoncer. Mais même enfermé dans une prison de haute sécurité en attendant son jugement, il a juré qu'il lui ferait payer cher...

A l'heure d'aujourd'hui, Jim Beckett est parvenu à s'évader de son quartier de haute sécurité et il n'a qu'une idée en tête : retrouver celle qui l'a trahi et lui rappeler qu'ils sont unis pour la vie et que seule la mort pourra jamais les séparer...

Totalement captivant !!

Un thriller à l'atmosphère oppressante avec un personnage masculin qui est un vrai psychopathe !!

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de roman de Lisa Gardner et j'ai passé un très bon moment livresque avec un roman au suspense présent qui rend la lecture addictive. 

Que feriez-vous si sous les traits de l'homme de vos rêves se cachait l'âme d'un tueur ? 

C'est ce qui est arrivé à l'héroïne du roman. Mariée très jeune à celui qu'elle croyait l'homme de ses rêves et découvrant quelques années après quel monstre se cache réellement en lui. Son intégrité et sa peur de l'homme qui vivait à ses côtés l'on donc amenée à le dénoncer. L'homme est démoniaque et a juré vengeance malgré qu'il soit emprisonné sous haute sécurité.

Lisa Gardner a su créer une certaine tension tout au long du roman avec des rebondissements bien placés et on ne sait pas jusqu'où la vengeance peut amener l'homme machiavélique qu'est Jim Beckett. 

Joli travail d'ailleurs autour des personnages. Celui de Jim Beckett est un vrai psychopathe et il est rusé comme un renard, toute personne croisant sa route devrait s'en méfier. OMG !! Lisa Gardner a su le rendre machiavélique à souhait.

L'héroïne, Tess, devra, pour maintenir sa survie, trouver le soutien d'un enquêteur professionnel qu'on lui a conseillé. Encore faut-il que celui-ci accepte le contrat car il a lâché la profession depuis un petit moment et occupe ses journées autour de diverses boissons alcoolisés reclus chez lui...

Jusqu'à ce que la mort nous sépare, est le tome 1 d'une série, mais chaque opus peut se lire indépendamment, donc pas besoin de poursuivre la série si vous n'en avez pas envie ou bien si vous n'avez pas commencé par ce tome rien de grave non plus.

Les thématiques sont intéressantes, sensibles avec les violences conjugales. D'autres thèmes seront à découvrir au fil de la lecture.

L'écriture est fluide, Lisa Gardner sait maintenir la tension tout au long de la lecture.

En bref, un thriller qui a réussi à me tenir en haleine du début à la fin. 


mercredi 7 février 2024

La maison des brouillards

 


La nuit sanglante d'Hiddensee : c'est ainsi que les habitants de cette petite île de la Baltique qualifient le drame. Trois meurtres, un assassin dans le coma et un procès en suspens.

Au départ, des amis de longue date, lorsqu'ils étaient étudiants, se réunissent le temps d'un week-end dans une grande maison au design particulier. Une maison de verre sur une île de la mer Baltique que l'on surnomme La maison des brouillards. Une réunion sur invitation du propriétaire des lieux. 

Des retrouvailles qui vont virer au cauchemar avec un crime horrible. C'était il y a deux ans.

Deux ans ont passé, la journaliste Doro Kagel rouvre le dossier. Le crime est sa spécialité. Elle y est venue par hasard, enfin...peut-être pas. 

Elle a pris en main cette affaire sinistre et mystérieuse. Un crime sans criminel pouvant comparaître devant un tribunal, sans monstre à accuser car on ne pouvait pas faire un monstre de quelqu'un qui n'était ni en fuite, ni capturé... Un bon monstre ne peut pas être mort, encore moins dans le coma. 

Que s'est-il véritablement passé dans la Maison des brouillards ? C'est ce que la journaliste Doro Kagel va tenter de découvrir. 
Découverte d'un auteur.

Un roman policier trouvé en boîte à livres, un auteur que je ne connaissais pas et un synopsis intéressant...il n'en fallait pas moins pour faire une découverte. 

Je dois avouer que j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire et il m'a fallu attendre et atteindre les presque 100 pages lues pour, tout compte fait, trouver l'intrigue de plus en plus intéressante et attrayante. 

Une intrigue très imprévisible qui amène son lot de surprises jusqu'à un dénouement lui aussi surprenant (dans le bon sens pour le lecteur, car amenant justement son lot de surprises).

Au début de ma lecture, je n'ai pas trouvé les personnages très attachants et n'était pas franchement emballée par l'intrigue. Puis il y a eu rebondissement sur rebondissement et j'ai, du coup, trouvé que l'intrigue prenait plus d'ampleur. Idem pour les personnages, ils devenaient eux aussi intéressants en découvrant leurs vies compliquées (il faut le dire). Des personnages tourmentés, on le découvrira au fil des pages.

Une construction sur 2 temporalités pour bien comprendre l'intrigue, entre présent avec l'enquête de la journaliste, et les faits deux ans auparavant au moment du drame sur cette petite île. 

Une ambiance façon huis-clos sur une petite île qui rend l'atmosphère particulière et assez pesante. Un climat très tendu lors de ces retrouvailles d'amis de longue date. Une intrigue bien menée du début à la fin.

J'ai intégré ce roman policier dans ma participation au challenge Polars autour du monde avec un auteur Allemand. J'ai pu découvrir une nouvelle plume, une écriture très agréable, entre passé et présent pour transmettre un certain suspense. Beaucoup de rebondissements qui viennent pimenter l'intrigue, si bien que l'on ne découvre pas le fin mot de l'histoire avant d'arriver au dénouement.

Donc au final, une vraie découverte avec une intrigue intéressante. 



lundi 5 février 2024

Bilan Lectures - Janvier 2024

 



1er mois de l'année 2024 déjà envolé !

L'heure du bilan est arrivé !


5 romans lus malgré que je m'en sois prévu plus que cela pour ce mois de janvier mais le quotidien et les aléas de la vie en ont décidé autrement sur le temps que j'ai pu accorder à la lecture au cours de ce mois. 

Mais 5 romans avec lesquels j'ai passé un très bon moment livresque, et sans compter La maison de l'Orchidée de Lucinda Riley qui totalisait à lui seul plus de 760 pages.... 


Voici le détail de mes lectures


Les couturières de Keepsake, de Felicity Hayes McCoy. Une histoire de transmission, de coutumes irlandaises, de quilting, du rôle de mère. Chronique en ligne : ICI.

L'ange déchu, de Christopher Brookmyre. Une jolie découverte. Un thriller familial façon huis-clos, avec son lot de surprises. Très bonne construction pour cette intrigue, et des thèmes dramatiques éprouvants pour les personnages de cette famille Temple. (Chronique en préparation)



Jusqu'à ce que la mort nous sépare, de Lisa Gardner. Une vraie chasse à l'homme. Un personnage masculin machiavélique. (Chronique en préparation)

Un homme à distance, de Katherine Pancol. Un joli roman épistolaire avec lequel j'ai passé un agréable moment lecture.  (Chronique en préparation)

La maison de l'orchidée, de Lucinda Riley. Mon 2ème roman de Lucinda Riley et j'ai adoré cette lecture. Très belle saga familiale de 1930 à nos jours. (Chronique en préparation)




J'espère que votre mois de janvier en lectures a été révélateur de petites pépites 
et beaux moments livresques. 



Je vous souhaite de belles lectures pour ce mois de février. 



mardi 30 janvier 2024

La mémoire d'une autre

 




Un épais brouillard blanc et des flocons de neige redoublant de férocité vont rapidement se transformer en tempête de neige. Cette tempête de neige va occasionner un accident de voiture. A son bord, une jeune femme. 

Retrouvée inconsciente dans la neige, sans rien autour d'elle, visiblement loin de son véhicule, elle est recueillie par un homme qui l'emmène chez lui dans une vieille bâtisse rénovée avec goût. 

Lorsque la jeune femme revient à elle, elle ne se souvient de rien. Ni qui elle est, ni d'où elle vient, ni où elle se rendait, ni pourquoi elle s'est retrouvée prise au piège d'une tempête de neige. La seule chose dont elle se souvienne, est qu'elle pense qu'il y avait un chat dans une cage à ses côtés dans le véhicule.

Chez l'homme qui l'a secourue, elle fait la connaissance d'une enfant, Jade, 6 ans, la fille de Vincent. La jeune femme se retrouve seule face à l'enfant pendant qu'on lui prépare une boisson chaude pour qu'elle retrouve un peu de chaleur. La petite fille, se sentant à l'aise aux côtés de l'inconnue, devient rapidement bavarde en lui annonçant que sa soeur Ambre l'avait avertie de son arrivée parmi eux. 

L'inconnue est très étonnée de ces curieuses paroles venant d'une petite fille de 6 ans. Elle sera encore plus stupéfaite lorsqu'elle apprendra par Vincent et la nounou de Jade, qu'Ambre est morte il y a 2 ans et que la mère les a quittés depuis. Autre fait marquant, depuis la mort d'Ambre et le départ de leur mère, Jade est muette, alors personne ne croit la jeune inconnue lorsqu'elle dit avoir conversé avec Jade car ni Vincent, son père, ni la nounou, n'ont entendu le son de la voix de Jade depuis 2 ans. 

Dehors la tempête fait rage, plus aucune route n'est praticable alors l'inconnue est accueillie dans la famille le temps que tout redevienne calme dehors mais le temps aussi de tenter de retrouver son identité avec l'aide de cette famille si particulière.


Jolie découverte !!

Au visuel de la couverture et à la lecture du synopsis, je m'attendais à une lecture légère, type romance de Noël. Que Nenni !! Il s'avère que nous avons un roman plus profond avec des thèmes très intéressants comme le deuil, l'amnésie, la quête identitaire...

Une belle histoire mêlée à une intrigue. La quête identitaire est intéressante à suivre avec une amnésie post accidentelle. Une inconnue recueillie par une famille, une famille qui s'avère être en souffrance depuis 2 ans. Depuis la mort d'une enfant emportée par la maladie. L'autrice aborde avec intérêt et sensibilité la maladie, la mort, et les émotions que vivent une famille dans ces suites dramatiques. De plus, au coeur de cette famille, la mère de famille les a quittés au moment du drame qui les a touchés. Trop d'émotions pour la petite Jade, 6 ans, qui ne parle plus depuis 2 ans. Donc vous voyez, les thèmes abordés sont riches et profonds, moins légers qu'il n'y paraît en voyant la couverture. 

Une belle histoire d'entraide également. Des rebondissements dans l'intrigue, tant au niveau de la quête identitaire, que d'autres faits que je ne peux bien sûr vous révéler afin de vous laisser l'effet de surprise. On ne s'ennuie pas un seul instant. 

Les personnages sont agréables, j'ai aimé cette petite fille de 6 ans qui a vécu la mort de sa soeur, le départ soudain de sa mère. Une petite fille qui se terre dans le mutisme. On essaye de la comprendre, comprendre aussi pourquoi elle s'ouvre à une inconnue. 

Bien des surprises nous attendent au cours de cette lecture. 

L'hypnose prend une part importante également dans l'intrigue, pour aider l'inconnue à recouvrer la mémoire.

Une autrice que j'ai découvert car je ne connaissais pas Mélanie Rose. Une belle découverte, avec un agréable moment lecture passé en compagnie de ce roman. 

Alors pour savoir si l'inconnue retrouvera la mémoire, et quels secrets cache l'homme qui l'a sauvée, 
je ne peux que vous conseiller ce roman.