jeudi 22 février 2018

Le Sabotage amoureux



Auteur : Amélie Nothomb

Editeur : Le Livre de Poche
Roman - Autobiographie - Chine - Enfance - Communisme
Pages : 124
Parution : 2006













Synopsis :
 
Saviez-vous qu'un pays communiste, c'est un pays où il y a des ventilateurs? Que de 1972 à 1975, une guerre mondiale a fait rage dans la cité-ghetto de San Li Tun, à Pékin ? Qu'un vélo est en réalité un cheval ? Que passé la puberté, tout le reste n'est qu'un épilogue? Vous l'apprendrez et bien d'autres choses encore dans ce roman inclassable, épique et drôle, fantastique et tragique, qui nous conte aussi une histoire d'amour authentique, absolu, celui qui peut naître dans un cœur de sept ans. Un sabotage amoureux : sabotage, comme sous les sabots d'un cheval qui est un vélo...
 
 
 
ABC 2018
Lettre N
2/26
 



1972, l'auteure nous livre une partie de sa vie et plus précisément ses souvenirs d'enfance en Chine. Elle a environ 7 ans lorsqu'elle quitte le Japon pour la Chine, où est muté son père diplomate.
 
C'est au grand galop de son cheval (enfin ce n'est pas vraiment un cheval...) qu'elle nous raconte son histoire d'expatriée dans la Chine des années 70 car oui, ici, tout y est conté selon la vision et les perceptions d'une enfant. Amélie Nothomb nous livre ses réflexions d'enfant sur ce pays qu'est la Chine. Et dans ces années 70, en Chine, communiste, la vie est plutôt difficile. Mais à l'âge de 7 ans, ça passe après les jeux avec les autres enfants. Car oui, elle va faire la connaissance d'autres enfants, tous d'origines différentes. Ils ont entendu parler de guerre il y a peu, alors ils décident également de se livrer la guerre entre eux.
 
Et c'est dans son ghetto de San Li Tun où l'on loge les étrangers, que sa vie se résume. Une vie qui se résume à des jeux parfois cruels auxquels les enfants se sont adonnés pour mener bataille conte telle ou telle patrie.
 
Puis, arrive l'amour. Un amour pour une petite fille, presque du même âge qu'Amélie, qui arrive quelques temps après. Une petite fille qui représente la beauté aux yeux de la petite Amélie. Elle se nomme Elena, elle est la fille d'un diplomate italien. Amélie en tombe éperdument amoureuse. Elena représente tellement pour elle. Mais la petite Elena est bien indifférente et à Amélie et à la vie en Chine. Commencera alors le fameux "sabotage"....

Je n'ai pas accroché du tout !!
 
 
Bon disons le franchement... rien ne m'a vraiment plu dans cette lecture. Je n'ai absolument pas réussi à accrocher à l'histoire. L'auteure, que je découvrais ici avec une première lecture, n'a pas su m'embarquer dans ce monde d'enfants.
 
C'est un roman autobiographique, sur la période de ses 7 à 10 ans (1972 - 1975). J'ai tout d'abord eu énormément de mal à entrer dans l'histoire. Et puis ensuite, j'ai trouvé beaucoup de longueurs, de lenteurs, de choses répétitives et j'ai failli bien des fois décrocher. Heureusement, ce roman est court et j'ai quand même réussi à le terminer.
 
Mais l'ennui fût présent tout au long de ma lecture et l'histoire a manqué d'intérêt pour ma part. Donc déception.
 
Cette guerre déclarée par les enfants ne m'a pas passionnée et j'ai même trouvé les jeux un peu cruels et particuliers. Le côté amoureux, lui aussi, n'a pas réussi à me séduire.
 
Aucune action, c'est lent du début à la fin....
 
Le style plutôt loufoque de l'auteure ne m'a, par contre, pas dérangée.  
 
Je pense vraiment ne pas avoir choisi le bon Amélie Nothomb pour découvrir l'auteure. Je ne raccroche pas pour autant à la lecture d'un seul de ses romans et compte bien en lire d'autres pour me faire un avis. Je pense que ce roman "Le Sabotage amoureux" est particulier.
 
Je ressors donc déçue de cette lecture et de première découverte de l'auteure.



lundi 19 février 2018

C'est lundi, que lisez-vous ? #87





Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.


On répond à trois questions.
 

  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?




Bonjour,


Cette semaine, plusieurs lectures avec de très bons moments livresques et puis de la déception également. Ce fût une semaine en demi mesure 😉
Alors voyons ça ensemble :




 
Something about you
- Mily Black -
 
 
 
 
Elle est le genre de femme que personne n’ose contrarier. Personne, sauf lui

Jo n’a pas l’habitude qu’on lui tienne tête. Il faut reconnaître qu’avec ses cheveux bleus, ses nombreux tatouages, son franc-parler et son expertise en mécanique, la plupart des gens qui la croisent détournent le regard. Mais pas Andrew Anderson. Le bras droit de Mme Nichols – la puissante femme d’affaires qui vient de la recruter comme chauffeur particulier – aurait même tendance à la défier ; une attitude hautement risquée de la part de cet homme charismatique qui donne au costume-cravate une tout autre dimension. Jo ne s’y trompe pas : sous ses dehors policés, Andrew Anderson dissimule un tempérament de guerrier. Et elle a bien envie de tester le self-control de son nouveau collègue…
 
 
 

 
J'ai passé un super moment lecture avec cette romance. J'ai adoré l'héroïne, un personnage atypique qui apporte beaucoup au roman. Chronique en préparation.
 
 
 
 
 
 
 
 
Le sabotage amoureux
- Amélie Nothomb -
 
 
 
Saviez-vous qu'un pays communiste, c'est un pays où il y a des ventilateurs ? que de 1972 à 1975, une guerre mondiale a fait rage dans la cité-ghetto de San Li Tun, à Pékin ? Qu'un vélo est en réalité un cheval ? Que passé la puberté, tout le reste n'est qu'un épilogue ? Vous l'apprendrez et bien d'autres choses encore, dans ce roman inclassable, épique et drôle, fantastique et tragique, qui nous conte aussi une histoire d'amour authentique, absolu, celui qui peut naître dans un cœur de sept ans.
 
 
 
 
Bon alors là, c'est la déception de la semaine !!
Mon 1er Amélie Nothomb mais je pense que je n'ai pas choisi le bon....
Je me suis littéralement ennuyée, et j'ai eu vraiment du mal à m'accrocher à l'histoire.
Heureusement ce roman est court, 124 pages....
Chronique en préparation mais une réelle déception.
 
 
 

Les stagiaires
- Samantha Bailly -
 

Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative.
Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne.
Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro...
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent.
Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

Quand la "génération Y" entre en collision avec le monde du travail : un récit marquant dans lequel beaucoup de jeunes adultes se reconnaîtront.

 
 
 
J'aime beaucoup l'ambiance de ce roman !!
Lecture déjà bien avancée !!
 
 
 
 
 
Mes prochaines lectures seront :
 
 
Consolation Tome 2 : Saving Us
- Corrine Michaels -
 
(J'avais adoré, coup de cœur, le tome 1)
 
 
 
et puis je vais lire également un album jeunesse qui m'a l'air tout mignon
 
 
Les P'tits amoureux
- Tony Jandard / Michael Crosa -
 
 
 
 
 
 
 
 
 
BONNES LECTURES à VOUS !!!
 
 

 

lundi 12 février 2018

Consolation - Tome 1 : Saving Her




Auteur : Corinne Michaels
Traducteur : Isadora Matz

Titre original : Consolation

Editeur : Harlequin / HarperCollins
Collection : &H New Adult
Romans - New Adult - Saga Consolation - Romance - Amour - Amitié - Deuil - Femmes de militaires - Reconstruction
Pages : 256
Parution : 10 janvier 2018
Merci aux Editions Harlequin pour cette lecture





Synopsis :

Ils avaient tout pour être heureux... c'était un mensonge.

Liam n’aurait pas dû être sa seconde chance. L’homme qu’elle était censée aimer pour toujours, c’était Aaron, son mari. Bien sûr, pour les femmes de militaires, « toujours » n’existe pas. Natalie savait qu’être veuve si jeune – à vingt-sept ans à peine – était une possibilité. En revanche, qu’il n’ait suffi que de quelques instants avec Liam pour remettre en question toute son histoire avec Aaron… ça, elle ne l’aurait jamais imaginé. Elle qui pensait avoir déjà vécu le grand amour, la voilà confrontée pour la première fois à des émotions qui la dépassent : la douleur, le désir, la culpabilité… Et impossible d’y échapper. Désormais une seule chose est sûre : les sentiments qu’elle éprouve envers Liam sont si intenses et puissants que soit ils la sauveront… soit ils la perdront.



Aaron Gilcher a quitté ce monde trop tôt.
Natalie s'était toujours mis en tête qu'en étant femme de militaire, le risque était toujours présent, surtout lorsqu'on a un mari qui fait parti des Forces spéciales. Mais jamais elle n'avait pensé être veuve aussi jeune.
Natalie n'a que 27 ans lorsqu'on lui annonce la mort de son mari Aaron.
Comment surmonter une telle épreuve si jeune.
Peut-être grâce à l'ami fidèle, Liam. Liam, le meilleur ami d'Aaron. Bouleversé lui aussi par la mort de son meilleur ami. Tous deux avaient validé l'entraînement des Forces spéciales et un lien indestructible s'était noué entre eux depuis qu'ils avaient risqué leurs vies ensemble.
 
Personne ne peut imaginer ce que Natalie endure... Perdre l'amour de sa vie. Personne ne peut imaginer la souffrance qui l'engloutit. Natalie avait la vie dont elle rêvait. A présent, c'est un flot de désespoir qui emporte tout sur son passage...  Au fond d'elle, Natalie est révolté.
 
Elle n'est pas la seule à souffrir de la mort d'Aaron. Tous les proches, les parents d'Aaron qui ont perdu un fils, les amis...

Natalie sait qu'elle ne sera plus la même désormais. Elle a l'impression d'être une coquille vide et elle ne compte que sur la foi dans sa capacité à traverser cette épreuve.
 
Le temps passe, les heures sont devenues des jours et les jours des semaines. Elle continue à vivre. Mais est-elle bien vivante ? Elle se lève le matin, s'habille, mais elle se sent engourdie. Elle porte un masque pour faire bonne figure mais à l'intérieur, elle est perdue dans les profondeurs du deuil.
 
Liam est présent pour la soutenir, lui qui a perdu son meilleur ami. Il aurait voulu être à la place d'Aaron, être mort et que lui soit en vie. Il n'aurait pas vu la souffrance dans les yeux de Natalie. Liam est presque là tous les jours auprès de Natalie pour s'assurer qu'elle avance pas à pas. Il l'aide pour les formulaires à remplir, il l'aide dans les moments où rien ne va plus.
 
Et ce qu'apprécie Natalie, c'est que Liam n'est pas là pour lui mentir, il ne lui dit pas ce qu'elle a envie d'entendre comme beaucoup le font. Il est toujours franc avec elle sans jamais être blessant.
 
Et petit à petit, Natalie se met à compter beaucoup sur lui. Les moments où il part en mission, elle se sent perdue. Son amitié est tellement précieuse !!
 
Mais ces moments partagés avec Liam vont tout remettre en question sur son unique amour pour Aaron. Aaron a été son premier amour, ils se sont rencontrés jeunes. Elle ne pensait avoir dans sa vie qu'un amour pour cet homme qui fût son premier amour mais le contact de Liam remet tout ça en question. A force de passer du temps avec lui, elle se sent confrontée à des émotions nouvelles. Des émotions qui passent de l'attirance à la culpabilité, la colère, la douleur.
 
Pour Liam aussi, ces émotions sont nouvelles. Il se sent tiraillé par le désir qu'il éprouve petit à petit pour Natalie et en même temps de la culpabilité et de la colère car Aaron était son meilleur ami et on ne touche jamais à la femme d'un ami.
 
Alors entre eux ce sera quitte ou double...mais l'amitié et l'amour sont liés...


Enorme coup de cœur !!


Quelle belle lecture pleine d'émotions diverses !! Pour vous prévenir de suite, mon résumé ci-dessus ne contient qu'une petite partie de l'histoire. J'ai volontairement caché certains faits de l'histoire. Pourquoi ?
Le but de ce roman est de maintenir du suspense autour de l'histoire !! Il faut en dire le moins possible. Et en effet, mon résumé ne contient pas certains éléments de l'histoire. Il faut les découvrir à la lecture pour en savourer pleinement le roman.

Et parlons de cette fin de dingue !!! Je vous préviens de suite, c'est une fin "Cliffhanger" donc il vaut mieux avoir le Tome 2 sous la main pour pouvoir poursuivre la lecture et ne pas "péter un câble" !! Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est une fin "Cliffhanger" c'est une fin dite ouverte, laissant un gros gros suspense pour la suite.

Magnifique histoire, vous l'aurez compris. Avec cette jeune femme de 27 ans qui va devoir surmonter la mort de son mari militaire. C'est tout ce que vous saurez de ma part. Mais croyez moi il y a bien d'autres choses encore !! J'ai d'ailleurs beaucoup de difficultés à écrire cette chronique car pour moi ce roman mérite que l'on ne dévoile rien de l'histoire.

Des personnages attachants, aussi bien celui de Natalie que celui de Liam, le meilleur ami d'Aaron décédé trop jeune. Beaucoup d'émotions passent à travers leurs pensées et le fait de surmonter cette épreuve. On parle de faits importants de la vie : le deuil, la reconstruction, la colère, la culpabilité. Et pour celui qui reste, il est bien difficile du coup de se donner une chance pour poursuivre sa vie...

Natalie est une jeune femme pleine de courage, on est empli de compassion pour elle et cela, tout au long des phases qu'elle traverse.

Parlons également du personnage masculin de Liam... My god, ce mec est à tomber !! Pas seulement physiquement !! Il est en effet décrit comme étant très sexy, baraqué de par le fait qu'il soit militaire des Forces spéciales. Mais outre ce côté sexy, cet homme est incroyable ! Prévenant, attentionné, ne voulant que le meilleur pour Natalie, prêt à s'effacer à tout moment, protecteur, doux, etc. Mais il est où ce mec ??!!

L'écriture est belle car elle transmet toutes ces émotions, des émotions vraies. On est tout au long de la lecture pris au tripes. On passe par toutes les phases, le chagrin, la colère, la peur, la trahison, la culpabilité, l'apprentissage, l'espoir, l'amour, un brin de guérison, l'amitié, l'amour... bref ça foisonne d'étapes diverses à parcourir.

La lecture est poignante, totalement addictive !! et l'auteure nous offrira quelques surprises qui feront de cette lecture un coup de cœur !!

Tellement de choses que je voudrais dire concernant ce roman mais tant de choses justement à ne pas révéler... c'est dur du coup d'en écrire une chronique. Ce fût mon premier roman de cette auteure mais il est certain que je ne vais pas m'arrêter là.

Et quelle fin époustouflante aux dernières pages de ce tome 1. Elle vous laissera "coi".... et vous n'aurez qu'une hâte, celle de poursuivre avec le tome 2.


Je pense que cette lecture me restera très longtemps en mémoire !!
Une lecture époustouflante, de fortes émotions
A ne pas râter !!
Et surtout, ne chercher pas à en savoir trop sur cette histoire !!!!
Tout l'effet tient en sa découverte !
 



dimanche 11 février 2018

In My MailBox #18




 
 


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren
et les regroupements pour la blogosphère francophone se font ici :
 Lire ou mourir.




Bonjour,

Alors cette semaine, ma PAL s'est agrandie de quelques romans supplémentaires
avec l'achat de 3 livres de poche
et 1 Service Presse reçu au cours de la semaine.





On commence par les achats :

3 poches d'occasion mais en très bon état, achetés chez Emmaüs.
( 2 d'entre eux étaient inscrits à ma wish-list, les 2 premiers )

- Les apparences - de Gillian Flynn
- Charley Davidson Tome 1 : Première tombe sur la droite - de Darynda Jones
- Une nuit, sur la mer - de Patricia MacDonald






Et puis un Service Presse :



Reçu des  Editions Mazarine / Fayard

- Qui je suis - de Mindy Mejia -

Il sortira en Mars 2018, c'est donc une avant-première.






Je vous souhaite un bon dimanche.

A bientôt.


 

mardi 6 février 2018

Hier encore, c'était l'été




Auteur : Julie de Lestrange

Editeur : Le livre de poche
Collection : Littérature et documents
Romans - Amitié - Famille - Générations - Tranches de vie
Pages : 384
Parution : 10 mai 2017












Synopsis :

Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais, lorsqu’à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous rires, les joies, et l’amour, qui les sauvera.
Tendre portrait d’une époque, Hier encore, c’était l’été est un roman optimiste qui accroche le cœur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines. C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.  

  
 
 
Alexandre, Marco, Anouk, Guillaume, Sophie, Laurent, et d'autres encore, sont issus de deux familles : Famille des Fresnais et Lefèvre. Ces deux familles se connaissent déjà depuis plusieurs générations. Ces deux familles ont chacun acheté une maison de vacances dans un petit village de montagne. Au fur et à mesure des générations, l'amitié est toujours restée. Si bien qu'aux vacances, les cousins cousines des deux familles forment une bande de potes qui prennent plaisir à se retrouver lors des vacances. Pour certains, à la rentrée, à Paris, ils ne se perdent pas de vue. L'amitié est si forte que leur quotidien ne se passe pas loin de l'autre. Pour d'autres, la route des études fait qu'ils s'éloignent un peu. Mais jamais bien loin tout de même.
 
 
Ils sont là pour s'épauler lorsque il y a des galères ou des problèmes sentimentaux, parfois personne n'est là par contre... la vie emporte chacun dans son chemin et il arrive parfois que même une amitié forte soit perdue de vue. Oh pas forcément longtemps... mais lorsque l'un à besoin de l'autre à ce moment là.... hélas personne n'est là au rendez-vous. C'est la vie...
 
La dernière génération, celle que l'on suit, celle de Marco, Alexandre, et les autres, grandit et murît en traversant ces galères que l'on trouve dans la vie. On s'aperçoit que certains ont des difficultés à se choisir un parcours pour leur vie future. La vie étudiante est parfois difficile. On fait des erreurs. Cette bande de potes arrive alors à trouver quelqu'un pour obtenir un soutien, une aide, un avis.
 
On vit leur quotidien, leurs embuches, leurs peines de cœur, leurs sorties entre potes, leurs absences, etc.
 
Quoi qu'il arrive, même si on ne prend pas de nouvelles pendant un certain temps, lorsqu'un drame touche l'un d'entre eux, alors tous les autres sont là pour l'épauler. L'amitié est si forte dans ce groupe qu'ils seront toujours un soutien mutuel entre eux.
 
Et les petits drames comme les plus grands, qu'ils vont traverser dans leur vie étudiante, vont les faire grandir....
 
 
 
  
Et on prend alors le temps de vieillir avec eux....
  
Ou bien on remonte dans le passé, on s'arrête à nos 20 ans..... car oui cette lecture nous fait automatiquement repenser à nos 20 ans.... On se retrouve un peu dans ces personnages ou bien l'on retrouve un de nos proches.
 
J'ai beaucoup aimé suivre au fil des années ces membres de deux familles, ces personnages inter-générations, car en effet on suit l'évolution des plus jeunes mais également la vie qui s'écoule des moins jeunes. Le point d'attache de tous c'est évidemment ce lieu de vacances où il y a plusieurs générations ces deux familles ont fait connaissance. Un lieu de vacances où chacun aime se retrouver chaque année malgré que les années passent. Ce lieu de vacances et bref, puisque l'histoire se passe essentiellement sur Paris, mais en fait ce lieu de vacances est plutôt le lieu qui fait le relai entre toutes ces personnes. 
 
C'est un très beau roman sur la vie, tout simplement. Sur l'amitié, la famille, l'entraide, l'écoute, l'amour, les échecs, les défis, la pression pour atteindre une certaine performance, les combats...
 
C'est bien écrit, bien décrit, j'ai apprécié de voir petit bout par petit bout l'évolution de chacun entre le passage de l'adolescence à la vie d'adulte. Les galères qu'un jeune peut traverser pour entrer dans la vie d'adultes. Oh, pas des grosses galères, mais des tracas et une certaine pression que l'on s'inflige afin d'atteindre des buts fixés et surtout cette performance à atteindre pour ne pas décevoir...  C'est parfaitement raconté par l'auteure.
 
On aime forcément ce côté inter-générations, ça rend le roman très réel.
 
Beaucoup d'émotions diverses, de tendresse, de bienveillance entre eux. Il y a également ce côté un peu désenchanté de ces jeunes qui passent de l'adolescence à la vie adulte, se prendre en charge, se perdre un peu de vue à certaines périodes de la vie, s'éloigner, se retrouver, etc. Mais c'est tout à fait ça je trouve.
 
Beaucoup aimé ce style simple, cette écriture simple mais en trouvant les bons, les doux, mots. Grâce à cela, on s'attache forcément aux personnages et bien sûr on a hâte de retrouver cette bande de potes dans "Danser encore" qui vient de sortir en ce mois d'octobre. C'est écrit d'une façon tendre, mais aussi humoristique.
 
Belle découverte où chacun peut se reconnaître en ces personnages.
Une belle histoire d'amitié.
 
 


dimanche 4 février 2018

Bilan Cold Winter Challenge 2017 / 2018



Et voilà, le Cold Winter Challenge a pris fin le 31 janvier dernier !!

Première inscription à ce challenge pour ma part et ce fût un agréable challenge je dois dire.

De bons moments livresques, parfois glacés, parfois magiques,
j'ai pu aboutir à la fin de ce challenge avec 4 lectures réalisées sur ma sélection faite au préalable et 1 abandon.



Je n'ai validé que 2 menus sur les 4 proposés :

- La magie de Noël
- Stalactites ensanglantées





 
 
Je suis très satisfaite de mes lectures, de très belles découvertes.

Vous pouvez retrouver :

- Le noël d'Hercule Poirot - Menu "Stalactites ensanglantées"
- Noël sur la 5ème avenue - Menu "La magie de Noël"
- Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi - Menu "La magie de Noël"
- Le ballet des sentiments - Menu "La magie de Noël"



Et puis il y a 1 abandon :
 
Une centaine de pages lues mais pas vraiment de trame à l'histoire, beaucoup de périodes mélangées.
Bref, totalement perdue et ne voyant pas où l'auteur voulait nous amener...
j'ai donc abandonné ma lecture






A noter, également une jolie découverte de la page Facebook du Cold Winter Challenge
qui regroupe une communauté très accueillante
 et avec qui on peut partager de bons moments.
 
 
Je pense que je participerai de nouveau à ce challenge, j'aime assez en cette période hivernale
lire sur le thème du froid, de l'hiver, des grands espaces, des fêtes de fin d'année.
 
Merci à Margaud pour l'organisation de ce challenge !!
 
 
 
 

vendredi 2 février 2018

Petit ogre veut un chien





Auteur : Agnès de Lestrade / Fabienne Cinquin

Editeur : la poule qui pond édition
Collection : Livres syllabés
Album jeunesse - 5 à 7 ans - Aide à la lecture - Ogre - Animaux - Faim
Pages : 42
Parution : 16 septembre 2014
Merci à LP conseils et à La poule qui pond édition










Synopsis :

Petit ogre veut un animal pour jouer avec lui. Mais papa ogre saura-t-il résister à la faim ?


Petit ogre demande un jour à ses parents, un chien. Ils se rendent à la boutique des chiens, et petit ogre aperçoit un petit chien blanc à frisettes. Papa ogre, lui, désigne un gros chien noir mais petit ogre préfère le petit chien.
 
Petit ogre est content de rentrer chez lui avec son petit chien, et il demande à ce qu'il dorme avec lui le soir venu.
 
Le lendemain petit ogre part à l'école et dit à son chien  au revoir et à ce soir.
Mais une fois rentré de l'école, petit ogre cherche son chien partout....
 
Plus de petit chien à frisettes...
 
Papa ogre dit à petit ogre qu'il a voulu le promener et qu'il s'est enfui...
Petit ogre pleure un peu et demande alors un lapin...
 
Ils s'en vont alors à la boutique de lapins... Il y remarque un tout petit lapin, mais papa ogre voit, lui, un gros lapin... petit ogre choisi le petit lapin et l'enferme à double tour dans une cage pour ne pas qu'il s'enfuit lui aussi.
Il s'en va donc à l'école le lendemain en saluant son ami le lapin. Et lorsqu'il rentre le soir chez lui.....
 
 
Je vous laisse découvrir la suite.....


Un album totalement adapté pour l'apprentissage de la lecture !!!


Voilà une méthode d'apprentissage à la lecture vraiment parfaite et adéquate pour les jeunes lecteurs en herbe ainsi que pour les dyslexiques.
 
Ce roman est mis en page afin de faciliter la lecture et de façon simple et bien adaptée pour la compréhension par l'enfant.
 
Il est, en fait, utilisé la technique de la syllabation. C'est un outil d'aide à la lecture destiné aux élèves du primaire.
A l'aide de différentes couleurs, cet outil permet d'identifier de suite chaque syllabe dans un mot. L'espacement entre les mots et les interlignes est augmenté par rapport à un texte normal. La syllabation met également en évidence les lettres muettes ; et met en évidence également les liaison obligatoires à la lecture.
 
En somme, on a :
- Une couleur par syllabe (noir ou rouge) pour bien les différencier à la lecture
- Des lettres muettes soulignées qui permettent à l'enfant de les repérer rapidement
- Des liaisons obligatoires apparaissant avec une petite courbe
- Et un espacement augmenté entre les mots et les interlignes pour une meilleure lisibilité.
Quant à l'histoire, elle peut faire un peu peur au début mais il en ressort une belle morale. Un peu peur puisqu'on y fait déjà la rencontre d'une famille d'ogres et qu'ensuite le Papa ogre, vous l'aurez compris, a faim et reluque les animaux de petit ogre pour combler sa faim... Mais pas d'inquiétude, l'histoire plaira aux enfants car une belle morale en découle ainsi qu'une touche d'humour.
 
Les illustrations sont superbes et d'une grande qualité. Grande qualité de dessin mais aussi de mise en couleur !! Superbe mise en couleur je dirai même car elle m'a totalement séduite !! Beaucoup de détails à y remarquer également, des références littéraires aussi (Gargantua, Pinocchio).
 
A noter également, une belle présentation livresque. J'entends par là, une qualité de papier supérieure à la normale. Le touché du papier est très agréable, on voit que l'on n'a pas lésiné sur le grammage et c'est un très bon point car on apprécie vraiment cette qualité, et ce soin apporté.

Je ne peux que recommander cet album mais aussi cette collection d'albums à la technique de lecture en syllabé parfaite pour l'apprentissage de la lecture et parfaite pour les enfants dyslexiques.