mercredi 20 février 2019

Un coeur pour deux




Auteur : Shivaun Plozza
Traducteur : Maud Desurvire

Titre original : Tin Heart

Editeur : Michel Lafon 
Romans - Romans Young Adult - Quête d'identité - Dons d'organes - Adolescence - Amitié - Deuil - 
Pages : 397
Parution : 24 janvier 2019
Merci à Michel Lafon pour cette lecture








Synopsis : 

Nouveau cœur. Nouvelle chance. Nouveaux ennuis.
" Je m'appelle Marlowe, j'ai 17 ans, et depuis que j'ai reçu le nouveau cœur qui bat dans ma poitrine, je ne cesse de me poser la même question : à qui appartenait-il ? "


Alors qu'elle tente de trouver une réponse, la jeune fille doit également jongler entre ses sentiments naissants pour l'apprenti boucher d'à-côté, sa mère vegan militante et le reste du monde qui la prend soit pour une miraculée, soit pour le monstre de Frankenstein. 
Découvrira-t-elle en chemin pour quoi ce nouveau cœur bat vraiment ?


Australie. Marlowe Jensen a 17 ans, presque 18, et une nouvelle vie commence pour elle. Jusqu'à à peine 1 ans, Marlowe vivait chaque jour en se disant qu'elle ne verrait peut-être pas le lendemain. Marlowe a en effet vécu de nombreuses années dans l'attente d'une greffe de cœur. Essayer de survivre occupait tout son temps.

C'est il y a un an que Marlowe, sa mère, et son petit frère Pip, ont reçu cet appel téléphonique tant attendu lui signalant qu'il y avait un donneur et qu'enfin elle pourrait recevoir sa greffe de cœur.

Avoir un nouveau cœur pour enfin avoir une chance de vivre. Marlowe c'était donc toujours mis en tête depuis de nombreuses années, qu'elle ne vivrait pas tant cette greffe devenait inespérée... et jamais elle n'aurait pensé fêter un jour ses 18 ans.

Mais une nouvelle vie commence désormais, à l'aube de ses 18 ans. Mais comment démarrer cette nouvelle vie en se disant que quelqu'un est mort et que c'est grâce à ce quelqu'un, qu'elle Marlowe, va vivre.... bien difficile et tant de questions...

Difficile également de revenir au lycée après une longue absence, le temps des soins nécessaires, et de faire face à la méchanceté gratuite de ses camarades du lycée. Ils voient Marlowe comme le personnage de Frankenstein, recousue, et avec des organes qui ne lui appartiennent pas.

Marlowe doit faire face à tout ça, tant de choses qui lui traverse l'esprit. Mais Marlowe se sent en même temps changée. Son pouls est stable, battant la cadence d'un joyeux galop, et elle a la certitude que ce n'est pas la première fois que ce cœur se rebelle. Elle se sent prête à affronter la vie grâce à ce que ce nouveau coeur lui apporte. Marlowe est calme, plutôt gauche, anxieuse et timide mais elle sent que ce nouveau cœur lui apporte beaucoup et surtout un regain de s'affranchir.

Mais pour Marlowe, il y a un grand besoin pour affronter cette nouvelle vie. Celui de connaître la famille de son donneur, pouvoir d'une certaine manière connaître la personne grâce à qui elle vit, parler à sa famille, savoir ce que cette personne aimait... Mais la loi veut que le don soit anonyme. 

Marlowe est battante et ne désespère pas tant elle a besoin de connaître la vie de la personne qui lui a offert son cœur.

Une obsession grandissante qu'elle gardera secrète à ses proches. Entre une mère végane qui n'est prise que par l'organisation de manifestations devant le magasin de boucherie du coin et entre un petit frère qui, tous les jours, créé un déguisement des plus loufoques pour aller à l'école. Les journées de Marlowe vont donc être bien occupées puisque sa mère l'embarque sans cesse dans sa petite guéguerre contre le boucher et son petit frère est, lui, très demandeur d'attention quant à ses déguisements. Et puis, viendra s'ajouter également le fils du boucher, Léo, car entre lui et Marlowe va s'ouvrir également un jeu des plus coriaces...

Journées bien remplies qui vont amener Marlowe a faire connaissance de personnes qui vont former un nouveau groupe autour d'elle et qui vont désormais faire partie de sa nouvelle vie. 


Magnifique roman !
On est proche du coup de coeur !! 

Un roman riche en émotions à travers la quête identitaire d'une adolescente pour qui la vie n'a pas été rose jusque là. Elle qui n'a connu que l'aspect de la maladie et à qui on a toujours dit de se mettre en tête qu'elle ne vivrait peut-être pas.... Une jeune fille qui a en somme attendu que le sort lui offre un nouveau coeur à l'aube de ses 18 ans... 

On comprend donc qu'il est bien difficile de se trouver une identité dans les suites d'une greffe de coeur surtout pour une adolescente. C'est une histoire très réelle, remplie d'émotions diverses. 

J'ai trouvé les mots de l'auteure extrêmement touchants et justes. C'est fou comme Shivaun Plozza a réussi à faire ressortir toutes les émotions par lesquelles cette jeune adolescente passe. Émotions très réelles elles aussi.

Quête identitaire avec ce nouveau coeur et cette chance offerte de pouvoir vivre, mais quête également de l'autre. Celui qui est mort et qui a offert ce coeur. Là aussi des mots justes pour retranscrire ce besoin de connaître l'autre et sa famille. De savoir qui était cet autre qui vit en elle désormais et qui la fait vivre, elle. Alors bien entendu, pour une jeune femme de cet âge, les faux pas vont être de mise car dans sa quête, bien entendu il y aura des impairs qui vont faire mal. On s'attache beaucoup à Marlowe, on a envie de lui apporter notre soutien même dans ses faux pas. 

Il y a également le lycée et les camarades à affronter pour cette jeune fille qui en a déjà suffisamment bavé. Mais cet âge là est ingrat, les méchancetés gratuites, et la pauvre Marlowe va en prendre plein la figure. Ici aussi, des mots très justes de l'auteure. Peut-être aussi laissant remonter un fait, celui d'un certain manque de connaissances de chacun et notamment auprès d'adolescents sur la transplantation. 

Des mots que je trouve remarquables sur bien des points car ils touchent vraiment, et encore une fois ils sont tellement réels et empreint de sensibilité. 

Les moments vécus aux côtés de Marlowe à travers cette histoire m'ont profondément touchée. 

J'ai trouvé les personnages secondaires très intéressants notamment le personnage du petit frère de Marlowe, Pip. Les rebondissements de l'histoire nous le feront connaître plus amplement et je ne peux en dévoiler trop mais j'ai beaucoup aimé le travail autour de ce personnage, et je l'ai trouvé très émouvant lui aussi. 
Le personnage de la mère de Marlowe est à part, un peu déjanté avec son côté manifestant à fond. Il m'a moins touché. Je la trouve peu présente pour Marlowe. 

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé le style de l'auteure, et ses mots d'une incroyable justesse. 

Le sujet sur le don d'organes est extrêmement intéressant et bien approché sur différents points de vue. Là aussi je ne peux m'étendre de peur de trop en dire. Il est bien exploité sans plomber l'ambiance car l'auteure a su doser à juste dose ce petit soupçon d'humour tout au long du roman qui fait toute la différence. 

Magnifique roman sur un thème très intéressant, le don d'organe, 
et la quête identitaire et le besoin d'avoir des réponses sur son donneur après une transplantation. 
Un roman rempli d'émotions et des mots très touchants, d'une grande justesse, avec ce petit soupçon de drôlerie qui fait toute la différence. 


lundi 18 février 2019

C'est lundi, que lisez-vous ? #107




Bonjour, 





Je vous retrouve pour ce rendez-vous initié 
 par Mallou et repris par Believe in Pixie Dust.




On répond donc à trois questions.


  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?



Un coeur pour deux
- Shivaun Plozza - 



" Je m'appelle Marlowe, j'ai 17 ans, et depuis que j'ai reçu le nouveau cœur qui bat dans ma poitrine, je ne cesse de me poser la même question : à qui appartenait-il ? "

Alors qu'elle tente de trouver une réponse, la jeune fille doit également jongler entre ses sentiments naissants pour l'apprenti boucher d'à-côté, sa mère vegan militante et le reste du monde qui la prend soit pour une miraculée, soit pour le monstre de Frankenstein. 

Découvrira-t-elle en chemin pour quoi ce nouveau cœur bat vraiment ?



Une lecture magnifique et émouvante !!
Chronique en préparation. Elle paraîtra dans la semaine.





Sun Tzu, Le Stratège et le Sorcier
- Olivier Lucetti - 


Et si, un pacifiste né, comprenait que la guerre était nécessaire pour obtenir la paix durable, et devenait le plus grand stratège de son temps ? En Chine ancienne, dans la période des Printemps et Automnes, le jeune Wu fuit le pays de Qi annexé par les forces du royaume de Ch'u. Orphelin, porteur d'une terrible culpabilité, c'est épuisé qu'il franchit la frontière de Wu pour rejoindre son grand-père Sun Wu "soleil guerrier" qu'il n'a jamais connus sauf à travers ses exploits contés par sa famille. Sun Wu, un militaire de métier impitoyable qui aurait abandonné les siens pour les préserver de ses colères devenues incontrôlables. On dit que le chemin sous le Ciel diffère pour chaque Homme et que si pour bien faire, mille jours ne sont pas suffisants, pour faire mal, un jour suffit amplement. Le jeune Wu arrive en vue du village de son grand-père et s'interroge sur son avenir si incertain, lui qui n'a pas encore croisé la tunique grise du sorcier le fang-siang, lui qui ignore que sa destinée est d'être le plus grand stratège de son temps ; lui qui pense que la voix qui dans sa tête répond à ses interrogations est du fait de son seul esprit. Il dépend de l'Homme de faire des plans, il dépend du Ciel de les accomplir... Le destin de Sun Tzu s'écrira dans une encre de sang.

Chronique également en préparation. 
Du fantasy historique qui n'est habituellement pas mon style de lecture mais j'ai trouvé ici un récit historique très intéressant.





Les chemins de lune 
- André-Paul Duchâteau


Londres, 1835. Charles Dickens, âgé de vingt-trois ans, n'est alors connu que pour ses articles, publiés dans " l'Evening Chronicle ". Ambitieux, il pressent déjà que ses talents le mèneront au succès... Et à la fortune. Mais c'est à la Tour de Londres que sa plume risque pour l'instant de l'entraîner. On retrouve en effet le cadavre d'un jeune homme, dont l'assassin a reproduit au détail près une scène de meurtre que Dickens a écrite... Quelques heures plus tôt, dans l'intimité de sa chambre. Aidé par son amie Marie Tussaud, la créatrice du célèbre musée de cire et du grand caricaturiste George Cruikshank, l'écrivain en herbe se met en quête de ceux qui complotent pour le faire tomber...


Là aussi, une belle surprise.
 J'ai beaucoup aimé cette enquête avec les personnages de Dickens et celui de Marie Tussaud, créatrice du très célèbre musée du même nom.






Stags - Partie de Chasse, Acte I
- M.A. Bennett -


Meurtrière. Mais sans avoir l'intention de tuer.

J'ai donc des circonstances atténuantes.
Et avant que vous ne perdiez toute compassion, je n'ai pas donné la mort de mes propres mains. Nous étions en groupe. Comme dans une chasse à courre.
D'abord, je dois vous parler de mon lycée. Tout part de là. STAGS est la plus vieille école d'Angleterre. La partie la plus ancienne date de 683...
Et puis, bien sûr, il y a Henry de Warlencourt.
Vous avez peut-être entendu parler de lui sur le Net ? Ou alors vous avez vu sa photo aux infos ? Personne n'aurait pu imaginer quel monstre il était.
Moi non plus.
Jusqu'à ce que je reçoive l'Invitation...










A piocher dans la PAL, je n'ai pas encore décidé ce que je lirai ensuite !





Je vous souhaite à tous une belle semaine livresque !!



mardi 12 février 2019

Cold Winter Challenge 2018 / 2019 - BILAN




Il a démarré le 1er décembre 2018 et a pris fin le 31 janvier 2019, on parle bien évidemment 
du Cold Winter Challenge organisé par Margaud.

Toujours un réel plaisir de participer à ce challenge, pour ma part il s'agissait d'une 2ème participation.

Alors qu'elle est le bilan de ce challenge ? 




Pour la catégorie "La magie de Noël" :

L'histoire du roman se passe pendant les fêtes de Noël ou en lien avec Noël.


J'ai lu : 

- le tome 3 de la série From New-York with love - Clair de lune à Manhattan - de Sarah Morgan
vous pouvez retrouver ma chronique ICI.


J'ai beaucoup aimé cette lecture, comme tous les romans de Sarah Morgan que j'ai pu lire jusqu'ici d'ailleurs. 
Une lecture qui m'a rapporté 3 points bonus supplémentaires du fait : que c'est une romance de Noël, que c'est une couverture de Noël et qu'il y a de la neige sur la couverture.

- Un week-end de fête - de Cathryn Parry
vous pouvez retrouver ma chronique ICI.

Une lecture très sympa pour cette époque hivernale mais avec quelques défauts relevés.
Une lecture qui me rapporte 2 points bonus avec une couverture avec de la neige, et une romance de Noël.

- Les anges s'en mêlent - de Debbie Macomber
vous pouvez retrouver ma chronique ICI.

Un agréable moment lecture, avec de l'humour présent tout du long. 
Une lecture qui me rapporte 1 point bonus avec une romance de Noël.


Voilà pour cette catégorie, et je suis d'ailleurs contente de moi !!





Catégorie "Flocons magiques"

Lire un roman fantasy, fantastique, conte ou ré-écriture de conte.


J'ai lu : 

- L'art de se prendre les murs, une nouvelle vision de Peter Pan - de Guilhem Méric
vous pouvez retrouver ma chronique ICI.

Une jolie découverte, avec pour message de continuer de croire aux fées !
Pas de point bonus pour cette lecture.


Et une seule lecture dans cette catégorie. J'aurais voulu en lire plus, mais voilà...le manque de temps...



Catégorie "Marcher dans la neige" : 

Nature writing, littérature de voyage, nature.


J'ai lu : 

- Au nord du monde - de Marcel Théroux
vous pouvez retrouver ma chronique ICI.

Magnifique lecture, belle surprise et j'ai franchement frôlé le coup de coeur.
Un point bonus avec une couverture avec de la neige.


Une seule lecture pour cette catégorie, mais quelle lecture !!




Catégorie "stalactites ensanglantées" : 


Thriller, polar, suspense


J'ai lu : 

- La croisière de Noël - de Carol & Mary Higgins Clark
vous pouvez retrouver ma chronique ICI.

Un huis-clos des plus classiques, une enquête simple. 
Pas de point bonus pour cette lecture.





Au total, 6 livres lus et 1947 pages lues.

Et les points bonus m'ont donc rapporté : 

Couverture de Noël : +1 point
Couverture avec de la neige : + 3 points
Romance de Noël : + 3 points
Boire un thé de Noël : +2 points
Couper les réseaux sociaux toute une soirée : + 1 point
Partir en promenade : + 2 points


@Photos She reads a book 




Soit un total de 12 points 
et je suis donc un petit lutin du Père Noël...


Rendez-vous au prochain Cold Winter Challenge !!

lundi 11 février 2019

Série Sinners - Tome 1 : Vicious




Auteur : L.J. Shen
Traducteur : Barbara Versini

Titre original : Vicious

Editeur : Harlequin / HarperCollins France
Collection : &H poche
Romans - Série Sinners - New Adult - Amour - Adolescence - Harcèlement moral - Différences sociales -
Pages : 406
Parution : 5 septembre 2018
Merci aux Editions Harlequin pour cette lecture




Synopsis : 

Il est le pire qui pourrait lui arriver? ou le meilleur Vicious. 
Le nom qu'il s'est choisi parle de lui-même. C'est un homme froid, cruel? et immensément riche. Ce qui veut dire qu'il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l'erreur qu'elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu'elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n'étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l'a forcée à l'exil, loin de sa famille et de tout ce qu'elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus? dangereux que jamais, Millie sait qu'il n'y a qu'une solution  : fuir. Mais elle ne se fait pas d'illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l'arrêtera. Une menace autant qu'une promesse ? 



Il y a 10 ans, à l'âge de 17 ans, Emilia emménage avec ses parents à Todos Santos au manoir des Spencer. Le manoir comportait au moins 10 chambres pour trois personnes y résidant. Emilia, elle, allait emménager avec sa sœur et ses parents dans l'appartement attenant au garage. Les parents d'Emilia viennent d'être engagés par les Spencer en tant que domestiques.

Cette dernière année au lycée s'annonce éprouvante pour Emilia et elle ne se doute pas encore de ce qui l'attend.

C'est lors de son emménagement qu'elle va faire la connaissance du fils de la famille Spencer, Baron Spencer surnommé Vicious. Fils unique d'un célèbre et richissime homme d'affaires. Il vit dans ce domaine de Todos Santos quasiment seul à l'année, et cela depuis depuis le décès de sa mère. Les seuls fois où il voit son père c'est en compagnie de sa nouvelle femme. Une belle-mère que Vicious a en aversion. Le premier contact entre Vicious et Emilia va sonner le son de cloche de comment se passera leur relation. Vicious est arrogant dès les premiers instants envers Emilia.

A chaque échange, il se montrera des plus froid et arrogant envers Emilia. Il va lui mener la vie dure que ce soit au domaine où elle habite désormais ou bien au lycée. Rien ne sera épargné à Emilia. Du coup, rien ne va au domaine puisqu'il lui fait passer des moments horribles, et rien ne va au lycée où tout le monde se moque d'elle par le biais de ce que lui fait subir Vicious. Emilia, elle, ne comprend absolument pas le caractère abjecte de Vicious et ce qu'elle a bien pu lui faire pour mériter ça.

Les rapports sont très conflictuels. Même les amis de Vicious trouvent qu'il y va un peu fort. Parmi ses amis, il y a Dean, Trent et Jaime. A eux quatre ils forment les Four Hot Heroes. Les « héros » les plus sexy du lycée dont toutes les nanas veulent s'amouracher.

10 ans plus tard, Emilia a 27 ans et vit à New-York. Elle est serveuse dans un petit bar le soir et a un contrat de secrétaire le jour. Elle cumule les emplois pour se maintenir la tête hors de l'eau.

Un soir, dans le bar où elle travaille, quelle ne fût pas sa surprise de tomber sur Vicious à la table qu'elle doit gérer... Après la surprise, Emilia est dépitée que le destin puisse remettre cet homme sur sa route. Elle le trouve pourtant toujours aussi séduisant. Car oui, malgré le fait qu'il l'a toujours rudoyée de diverses répliques affligeantes, Emilia l'a toujours trouvé hyper sexy et elle en pinçait pour lui en secret à l'âge de 17 ans voir même jusqu'à avoir des papillons dans le ventre. Mais à 17 ans, impossible de s'avouer qu'elle pouvait être amoureuse de celui qui la détestait purement et simplement sans aucune raison apparente. Elle n'avait pourtant jamais repensé à lui avant ce fameux soir dans ce bar. Trop de fois il l'avait fait souffrir en l’humiliant. Cette rencontre ne présage pas grand chose de bon après tant de souffrance pour Emilia. Elle ne souhaite qu'une chose, qu'il quitte New-York et reparte loin d'elle.

Mais rien de tout cela va arriver et bien entendu, Emilia ne va pas retrouver sa paix intérieure.

Cette rencontre qui pourrait n'être qu'une rencontre puisqu'après tout, elle sait qu'il ne vit pas à New-York et qu'il doit être là de passage ne s'arrêtera pas là. Le fait qu'il ne l'a jamais appréciée pourrait faire penser qu'il ne va très certainement pas chercher à la revoir en dehors de cette rencontre fortuite. Prenons en compte également leurs modes de vie qui sont totalement différentes. Lui, vit dans le luxe et va de réussite professionnelle en réussite professionnelle, et elle, tente tant bien que mal de joindre les deux bouts.

Et bien, la surprise sera immense lorsqu'Emilia se verra à nouveau contactée par Vicious pour une raison encore plus étonnante. Il va lui proposer du travail. Travailler pour lui en tant qu'assistante le temps de son séjour à New-York où il doit régler une grosse affaire qui lui prendra un peu plus de temps que d'habitude. Voyant qu'elle refuse, il lui propose alors une somme d'argent astronomique. Elle n'en croit pas ses yeux, elle redoute de travailler pour lui car elle sait d'avance qu'il va reprendre comme il y a 10 ans et qu'il lui fera subir les plus horribles conflits possibles et la traiter de tous les noms. Mais à vrai dire, elle n'a pas trop le choix car elle vient de perdre l'un de ses deux emplois.

Sans trop savoir ce qui l'attend, elle décide d'accepter. A ses risques et périls car elle ne sait pas ce que manigance Vicious pour la vouloir à tout prix à ses côtés. 


J'ai adoré cette lecture !!

Pour vous dire, il a fallu que je termine ma lecture au cours de la nuit car impossible pour moi de reposer ma lecture sans l'avoir terminée tellement elle fût addictive !

Une série qui proposera de découvrir plus amplement, à chaque tome, l'un des quatre membres des Four Hot Heroes et on commence donc ici avec Vicious.

Impossible de lâcher ce roman sans atteindre le dénouement de l'histoire. Les rebondissements sont très prenants et bien pensés. On est plutôt sur une romance avec un soupçon de Dark romance dans le sens où il y a ici un harcèlement moral envers l'un des personnages. Le personnage de Vicious est en effet un personnage vicieux avec son comportement machiavélique envers Emilia. 

J'ai beaucoup aimé l'histoire, je l'ai trouvé captivante avec énormément d'émotions diverses tout au long de la lecture et une intrigue des plus passionnantes ! Petit à petit on découvre les secrets de chacun, on apprend à mieux cerner les personnages et les émotions reviennent au galop ! 

Malgré le côté arrogant de Vicious, impossible de le détester ! Au contraire ! On est suspendu à la lecture pour découvrir plus amplement ce personnage et c'est un personnage très intriguant et cela, dès le départ.  Et oui, c'est un beau salopard, arrogant et égoïste, mais doté d'un charisme époustouflant ! J'ai adoré ce personnage.
Quant au personnage d'Emilia, on pourrait la croire naïve, trop gentille mais on sent dès le départ qu'elle va nous surprendre. Sa vie est difficile, et cela depuis son adolescence car moralement elle a beaucoup "morflé" auprès de Vicious. Et lorsqu'elle a 27 ans, joindre les deux bouts n'est pas évident pour elle et on la sent pleine de courage et de détermination. On se prend très rapidement d'attache pour Emilia.

Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants et apportent beaucoup à l'histoire, que ce soit avec le personnage de la soeur d'Emilia ou bien les copains de Vicious.

Les émotions sont intenses, on est scotché à la lecture. On y parle d'amour, d'amitié mais également de liens familiaux et chacun de ces thèmes est abordé avec beaucoup d'intensité par l'auteure. 

Il y a beaucoup de rythme dans cette lecture, peut-être dû à cette tension ressentie entre les personnages d'Emilia et de Vicious. Les dialogues sont bons, les répliques parfois cinglantes. Et le lecteur est là, à attendre justement cette prochaine réplique piquante ou bien la prochaine action satire de la part de Vicious. C'est excitant et palpitant et ça donne du coup beaucoup d'émotions en tant que lecteur. 

J'ai beaucoup aimé le style de l'auteure, le choix de ses personnages. J'ai aimé également le choix de l'auteure dans l'alternance des chapitres dans la narration avec mise en avant du personnage d'Emilia ou bien celui de Vicious. Mais en ajoutant également une chronologie passant soit aux faits d'il y a 10 ans, soit à l'époque actuelle. Ne vous inquiétez pas, on ne s'y perd absolument pas, chaque début de chapitre est notifié par le personnage mis en avant et l'époque où l'on est. Cela apporte beaucoup à l'histoire, mais aussi au rythme. Et du fait, les petits secrets sont comme cela révélés plus doucement et cela apporte du coup une addiction à l'intrigue.

Pour conclure, parlons de cette couverture !!! Calienté !!!! Et puis ce choix du noir et blanc est excellent, les lumières très belles. Et juste cette écriture rose, parfait !! 

Vous l'aurez compris, c'est un gros coup de coeur pour cette romance magnifique et palpitante. 
Je me suis laissée envoûter par le charisme de Vicious...



lundi 4 février 2019

Au nord du monde





Auteur : Marcel Théroux
Traducteur : Stéphane Roques

Titre original : Far North

Editeur : Editions 10/18
Romans - Science-fiction - Dystopie – Post-apocalyptique – Quête – Conditions humaines – Esclavage -
Pages : 348
Parution : 3 novembre 2011







Synopsis : 


" Ici, dix mois par an, le climat mord la peau. Le silence règne, désormais. La ville est plus vide que le paradis." 

Au nord du monde, la terre s'étend à perte de vue, anéantie par un cataclysme. Parmi les décombres, le shérif Makepeace erre. La route porte ses pas, à la recherche d'un temps qui n'existe plus et d'une humanité à reconstruire. Ravivant à l'horizon la lueur d'une rédemption... 



Un roman visionnaire et obsédant sur la beauté du monde et sa fragilité. 

Un environnement froid, glacial, une contrée sauvage et inhospitalière dans une ville déserte et silencieuse... Nous sommes à Evangeline, aux confins de la Sibérie. Des lieux dévastés par des catastrophes polluantes, successives, qui ont tout détruit sur leur passage. Evangeline est vidée de tout être humain sauf le Shérif Makepeace.

Makepeace qui patrouille chaque matin dans sa ville désertée, qui vit seul au milieu de livres dans la maison occupée depuis son enfance. Le Sherif Makepeace est issu d'une famille de colons Quakers, tous venus s'établir sur ces terres froides et arides cédées par les Russes dans l'espoir d'un nouvel essor. Les hivers y sont coriaces, les journées courtes. 

Ce sont quelques traces pouvant amener à penser qu'il pourrait y avoir des survivants à cette dévastation totale, qui poussent le Sherif Makepeace à quitter sa maison d'enfance. 

L'envie de ne plus vivre reclus sur des terres inhospitalières et de plus en plus dangereuses poussent Makepeace à prendre la route et peut-être trouver une nouvelle civilisation ailleurs.

Commence alors une longue quête à travers des déserts glacés où l'appétence de l'être humain a littéralement enclenché une extermination sur ces terres arides. Le Sherif Makepeace doit-il espérer encore quelque chose...Un maigre espoir peut parfois faire renaître l'humain.

Mais des événements menaçants vont confronter Makepeace à de cruelles réalités. La violence du climat, la violence de l'humain, pourrait anéantir l'espoir de Makepeace de trouver enfin cette possible nouvelle civilisation.  

Un environnement inhospitalier, un combat solitaire.


Quelle lecture !! Je ne m'attendais pas à apprécier autant cette lecture, et on frôle même le coup de cœur. Nous sommes donc en présence d'un roman entre la dystopie, le post-apocalyptique et je dirai même le nature writing.

Le côté post-apocalyptique vient de ces catastrophes naturelles mais dont l'auteur ne donne jamais réellement de détails. On sait qu'il s'agit très certainement de catastrophes causées par l'homme mais les indices restent flous amenant, du coup, le lecteur à se poser des questions. Et en même temps, cette réflexion fait réagir intérieurement...

Le côté nature writing est présent dû aux merveilleuses descriptions de cette nature hostile présente tout au long du roman. Ce froid glacial, ces journées très courtes, ce quasi désert nordique, cette nature solitaire tout autant que le personnage. Les descriptions sont extraordinaires et rendent justement à ce roman un certain côté roman nature writing. L'ambiance y est glaçante et hostile, parfois effrayante.

Malgré ces catastrophes naturelles, la beauté des paysages même s'ils sont hostiles est présente et l'écriture de l'auteur est parfaite tant les descriptions permettent de bien visualiser ce monde sauvage.

Le personnage principal est un vrai héros... En Sibérie, Makepeace a vécu l'enfer tant autant de ce froid qui vous brûle la peau que de l'enfer humainement parlant. Makepeace a vu une civilisation s'effondrer. La violence est présente tout au long du roman, entre la violence de ce climat hostile et la violence humaine.

Mais ne pensez pas pourtant que ce roman vous plombe le moral. Il s'y cache un certain espoir, caché sous la plume de l'auteur.

Une histoire qui vous tient en haleine du début à la fin, les rebondissements sont nombreux et véritablement stupéfiants !! Je me suis pris une grande claque à, à peine 35 pages lues, et cela apporte énormément à la lecture. J'ai donc un conseil à vous apporter, celui de ne pas aller voir certains avis sur des forums ou sites qui vous dévoilent malheureusement ce détail qui a une grande importance pour le lecteur et pour tout l'attrait de l'histoire ! Heureusement pour moi, je n'étais pas allée voir d'avis avant ma lecture et cette grande surprise a apporter beaucoup à ma lecture.

Très bonne construction également car l'auteur joue entre le présent et le passé de Makepeace. Cela apporte énormément au déroulement de l'histoire.

Je ne peux en dévoiler trop sur l'intrigue et sur le personnage de Makepeace, de peur d'en dévoiler trop. Tout vient également de l'effet de surprise.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce roman pour plein de raisons. 
Une magnifique histoire de survie, une lueur d'espoir, et une intrigue forte dans une ambiance des plus extraordinaires, sauvage et hostile. 



6ème et dernière chronique pour le Cold Winter Challenge
dans le Menu Marcher dans la neige
avec 1 point bonus pour une couverture avec de la neige