mercredi 14 août 2019

Homme parfait, bonheur imparfait




Auteur : Jill Mansell
Traducteur : Agnès Girard

Titre original : Making Your Mind Up

Editeur : J'ai Lu
Romans - Comédie romantique - Famille - Divorce - Quête - Destin - Humour - Angleterre - 
Pages : 508
Parution : 28 février 2008









Synopsis

C'est dans les Cotswolds que vit Lottie Carlyle, trente ans, deux enfants. Divorcée, elle est restée en bons termes avec son ex-mari, et son célibat ne lui pèse pas. Elle s'épanouit dans son travail, aux Cottages de Hestacombe, charmante résidence de villégiature dirigée par Freddie. Un jour, celui-ci lui annonce qu'il a vendu son affaire à un certain Tyler Klein. Pourquoi cet Américain est-il venu s'enterrer au cœur de la campagne anglaise ? Pour changer de vie, paraît-il. Quoi qu'il en soit, cet homme est exactement ce qu'il faudrait à Lottie. Le bonheur aurait-il frappé à sa porte ? C'est compter sans Nat et Ruby, ses enfants, qui, au premier regard, ont détesté cet étranger !

En Angleterre, dans un village idyllique des Cotswolds où tout le monde se connaît, vit et travaille Lottie Carlyle. Lottie est une jeune femme de 30 ans, divorcée, et a 2 enfants. Elle est en très bon termes avec son ex-mari et ils se partagent la garde des enfants. Lottie aime sa vie actuelle et son travail aux Cottages. Elle travaille en effet aux Cottages de Hestacombe qui ont été fondés par Mary et Freddie, un couple, qui au fil des années en ont fait une entreprise florissante avec huit maisons situées autour d'un lac, pour amateur de grand calme. Les clients sont de vrais habitués et louent à toutes saisons les ravissants cottages pour la durée de leur choix. Mary n'est plus de ce monde, Freddie gère l'entreprise avec la grande aide de Lottie qui le seconde.

Mais voilà, Freddie prenant de l'âge, il apprend à Lottie qu'il vend l'entreprise. Il n'a plus l'âge de s'en occuper. Elle apprend la nouvelle, le jour où le nouveau propriétaire doit arriver...

Tyler Klein est en effet le nouvel acquéreur des Cottages de Hestacombe, il est américain et personne ne sait pourquoi il a acheté cette entreprise située en campagne anglaise. Tyler Klein va d'ailleurs croiser à son arrivée 2 chenapans qui viennent de commettre l'acte de voler des vêtements à une personne se baignant dans le lac. Cette personne n'est autre que Lottie. Et il identifiera les 2 chenapans un peu plus tard, et il s'agirait des enfants de Lottie... Voilà qu'il lui faudra trouver une punition pour eux, se dit Lottie. 

Après cette rencontre, Lottie fait plus ample connaissance avec Tyler au fil des jours. Elle le trouvera très séduisant. Elle, pour qui sa vie lui convenait parfaitement et ne cherchant absolument pas l'amour, se verrait bien aux côtés de cet homme qui a tout pour lui. 

Mais voilà, il y a un hic... Les enfants de Lottie détestent Tyler pour des raisons totalement injustifiées. Et ils sont bien décidés à en faire voir de toutes les couleurs à Tyler mais aussi à leur mère. 

Lorsqu'un autre homme arrivera dans la vie de Lottie, Seb, tout va alors se compliquer. Les enfants vont adorer Seb et détester encore plus Tyler. 

La vie tranquille de Lottie risque d'être un peu plus mouvementée. 

Et puis, Freddie, lui a annoncé une autre nouvelle et suite à cette révélation il demande à Lottie de l'aider dans une quête personnel. Lottie n'a pas besoin de réfléchir pour accepter. Elle aidera Freddie.



Voilà une lecture détente bien sympa !!

Je ne connaissais pas du tout et c'est totalement par hasard que j'ai lu ce roman. Avec lui, un très bon moment lecture rimant entre émotion et humour. On va suivre les destins croisés de plusieurs personnages tout au long du roman, et j'ai beaucoup aimé justement ces personnages. 

Ils sont attachants, pour la plupart ils sont plein de bonté, et ils donnent envie de vivre dans cette petite bourgade anglaise. Le personnage de Lottie est doux, bon, et en même temps il est joyeux et heureux de vivre. Les personnages de ses deux enfants apportent quant à eux beaucoup d'humour dans ce roman avec toutes leurs péripéties. Ils sont déterminés à faire vivre au nouveau venu, Tyler, un enfer ! Les scènes sont du coup très drôles et les deux enfants ne manquent pas d'imagination.
On se prend d'attache pour cet homme, Tyler, nouveau venu arrivant des Etats-Unis et ne connaissant du coup personne dans ce charmant petit village où justement tout le monde se connaît. On se prend d'attache pour lui vis à vis de tout ce que lui font vivre les enfants de Lottie. 
Et puis, on se prend d'attache également pour ce vieil homme, Freddie, qui lâche son affaire qu'il a monté avec sa tendre épouse maintenant disparue. Tout au long du roman, on suit sa quête et on replonge dans son passé. C'est émouvant. Lottie est présente à chaque instant pour lui. Du coup, beaucoup de tendresse ressort entre ce vieil homme et cette trentenaire.

D'autres personnages secondaires, je pense à Cressida, amie de Lottie, vont entrer en scène au cours du roman, et les histoires vont s'imbriquer entre elles pour former l'unité du roman. Là aussi, pour Cressida, beaucoup de bonté tourne autour d'elle et la tendresse est présente. Cressida va vivre des moments forts de sa vie entre Jojo, jeune adolescente, et un père de famille qu'elle vient de rencontrer. En personnages secondaires, on retrouve également une 3ème femme, Amber, qui prendra de l'importance au cours du roman. Une femme, elle aussi, touchante. 

Vous l'aurez compris, beaucoup de douceur, de joie mais aussi de moments plus tristes qui constituent la vie, forment un bel ensemble pour ce roman. Chacune de ces femmes est à un tournant de sa vie et des décisions importantes seront à prendre. Ce roman met l'accent essentiellement sur la famille, mais aussi l'amitié, le passé...

J'ai aimé également le cadre du roman, ce petit village de campagne anglaise est des plus charmants ! 

Le style est agréable, fluide, c'est une comédie romantique qui se lit très facilement et rapidement. Mais ça n'est pas qu'une comédie romantique. Comme je vous le disais plus haut c'est également une quête personnel pour Freddie et il doit parcourir les chemins de son passé et beaucoup d'émotions vont se ressentir à travers les lignes de ce roman. 

Un roman qui vous fait vous sentir bien, il est drôle, émouvant et avec en prime des personnages touchants.

lundi 12 août 2019

Escalier B, Paris 12




Auteur : Pierre Lunère

Editeur : HarperCollins France
Romans - Comédie policière - Enquête - Portraits - Voyance - Immeuble - Humour 
Pages : 400
Parution : 9 mai 2019
Merci aux Editions HarperCollins pour cette lecture







Synopsis

Voyance secours...

Le quotidien de Pierre se partage entre son immeuble (il est gardien), son tarot (il est aussi voyant), sa colocataire et son pékinois albinos. Il n'aspire qu'à une chose : qu'on lui foute la paix.

C'est compter sans Marion-Lara, nouvelle voisine et authentique cagole débarquée de son Marseille natal pour faire vibrer la capitale.
Quand cette jeune flic comprend la nature des dons de Pierre, elle se dit qu'un coup de pouce surnaturel ne sera pas de trop dans son boulot.

Des prostituées chinoises sous la coupe d'un sosie de la Première dame,
des kidnappings peu professionnels,
des allergies aux cacahuètes qui sentent le meurtre.
Quoi de mieux qu'un peu de voyance pour aider à résoudre les enquêtes  ?


Pierre, dit Pierrot, la quarantaine, est gardien d'immeuble mais également voyant. Il tire les tarots et a sa petite clientèle d'habitués. Il vit avec Danny, amie et colocataire dans sa loge de concierge. Et puis il y a également Twiggy qui vit avec eux, petit pékinois albinos. Pierre est un homme cultivé, fidèle en amitié et sur qui on peut compter. Du côté de ses défauts, on peut dire qu'il est fortement râleur et sarcastique.

Dans l'Escalier B, vient d'arriver Marion-Lara. Marion-Lara est une jeune flic de 35 ans qui arrive de Marseille et qui vient d'être mutée à Paris dans un commissariat où on la prend carrément pour la blonde qui arrive de sa province. C'est une jolie jeune femme mais qui a du mal dans son association de goûts.... un brin voyants les goûts...

Elle doit se rendre à un mariage et ne veut pas y aller sans être accompagnée car Marion-Lara n'a pas envie qu'on lui fasse remarquer qu'elle est toujours célibataire. Si bien qu'elle demande à Pierre de l'accompagner. Il accepte sans grande volonté... Au cours de cet événement, une petite fille va disparaître. Sa recherche occasionne l'arrivée de la police. Aucune piste, mais Pierre fait part à Marion-Lara de ne pas s'inquiéter car il sait la petite en sécurité. D'abord dubitative, elle comprendra que Pierre à des dons de voyance. 

Depuis, Marion-Lara va solliciter les dons surnaturels de Pierre pour d'autres enquêtes qu'elle compte bien mener entre un réseau de prostituées chinoises sous la coupe de la Première Dame de France et d'autres manigances encore qui viennent s'ajouter... Ainsi, un petit coup de pouce surnaturel pourrait être un plus dans le travail de Marion-Lara vis à vis de ses supérieurs. 

Les dons de voyance de Pierre pourront-ils aider Marion-Lara à résoudre ses enquêtes ? 

Polar humoristique !

Le ton est donné dès les premiers instants de lecture avec cette signature humoristique plutôt sarcastique et c'est assez plaisant je dois dire. 

Maintenant, je suis plus mitigée quant l'histoire car je suis un peu passée à côté hélas. Je me suis en effet un peu perdue dans l'histoire que j'ai eu du mal à suivre le déroulé au fil des pages. Le début du roman m'a bien happée pourtant, mais la suite m'a vite perdue par les trop nombreuses histoires qui s'entremêlent et que j'ai eu du coup du mal à suivre. Peut-être, justement, trop d'histoires qui s'imbriquent pour que je puisse pleinement m'accrocher au roman. Je me suis sentie trop perdue au milieu du roman pour profiter de ma lecture et en même je me disais que c'était dommage que je n'arrive pas à m'accrocher autant car j'aimais beaucoup l'écriture. 

Du mal également à m'attacher aux personnages, car eux aussi trop nombreux et je n'ai pas eu assez de temps avec chacun pour m'y attacher. Pourtant le personnage de Pierre est un personnage intéressant, cultivé et tenace dans ce qu'il entreprend, et puis il a ce côté cynique qui apporte beaucoup au personnage. 

J'ai par contre aimé l'ambiance de ce quartier parisien, un Paris populaire et authentique très appréciable.

L'écriture est originale et plutôt décalée, et c'est d'ailleurs ce que j'ai aimé dans ce roman avec des dialogues acérés. 

Un roman qui malheureusement n'était pas pour moi car j'ai eu du mal à suivre les résolutions de toutes ces enquêtes. Trop d’événements, trop de personnages, qui m'ont du coup perdue au fil de la lecture et il est dommage que cette histoire ne m'est pas autant happée car j'ai beaucoup aimé l'écriture du roman. Alors ceci n'est que mon ressenti vis à vis de l'histoire à laquelle je n'ai pas adhérée mais cette comédie policière mérite sa découverte.

jeudi 8 août 2019

Casanova


« Casanova. Ce nom piqua la curiosité de Francesca qui demanda : 
"Mais toi, tu l'as déjà vu ? On le dit si beau, si fascinant..."  »



Auteur : Matteo Strukul
Traducteur : Joseph Antoine

Titre original : Giacomo Casanova. La sonata dei cuori infranti

Editeur : Michel Lafon
Romans - Roman historique - Roman d'aventure - Espionnage - Venise - Italie - Autriche - 18ème siècle - Amour - Politique -
Pages : 377
Parution : 13 juin 2019
Merci aux Editions Michel Lafon pour cette lecture






Synopsis


1755, Venise. 

Après avoir parcouru l'Europe pendant dix ans, Giacomo Casanova revient enfin dans sa ville natale, si chère à son cœur. Acclamé par les habitants, l'enfant rebelle de la Sérénissime enchaîne les coups d'éclat et ne perd pas la moindre occasion de se faire remarquer. Notamment par la comtesse Margarethe von Steinberg qui lui lance un défi : séduire la jeune Francesca Erizzo avant qu'elle ne se marie. Un défi que le célèbre séducteur accepte comme un jeu... sauf qu'il n'a pas prévu les sentiments que la jeune fille éveillerait en lui, ni les manigances des hautes instances de la cité des Doges qui n'ont plus qu'un objectif : mettre Casanova aux fers avant qu'il pervertisse les mœurs vénitiennes.


Venise, 1755, Giacomo Casanova est de retour à Venise, la Sérénissime, sa ville natale. Il a parcourut l'Europe pendant 10 ans et est de retour à Venise. Nombre de Vénitiens connaissent de réputation cet homme aux cheveux longs qui vient d'arriver en ville. Et parce qu'ils connaissent sa réputation, ils savent que ce retour n'est pas de bon augure. Il porte une superbe veste marron brûlé, un gilet élégant et une chemise à dentelle aux manches bouffantes. Ses souliers en cuir resplendissent. Il allait et venait sans perruque, à son habitude, et ses cheveux sont retenus par un noeud de velours noir. 

Casanova...aventurier, séducteur, spadassin, cabaliste, à son habitude il nageait comme un poisson dans les eaux troubles du vice, des trahisons, des duels et des mauvais coups. 

Lorsqu'il revient à Venise, il retrouve une ville à l'équilibre précaire. La politique internationale est dans une phase d'alliances toujours très délicates. Le Doge Francesco Loredan est dit en très mauvaise santé.  L'inquisiteur d'Etat, Pietro Garzoni, espère influencer le Conseil des Dix pour se faire élire à la succession du Doge Loredan. 

Quand il apprend par son fidèle espion et serviteur Zago, homme à la puanteur putride, que Casanova est de retour à Venise, sa furie éclate. Pour Garzoni, Casanova est une malédiction. Ses vices, la déplorable influence qu'il exerçait sur les femmes, les rumeurs qui couraient sur les forces occultes dont s'enveloppait son être...pour Garzoni, Casanova était la peste et la famine réunies. Certes, le peuple aimait Casanova, les femmes étaient folles de lui, les cercles d'artistes et de lettrés le voyaient comme un rebelle, un antihéros, et donc un modèle. Mais Casanova est une malédiction pour l'ordre et la discipline. Et dieu sait que Venise avait besoin de discipline. 

Mais au fond de son âme, Garzoni devait très certainement envier Casanova, ce personnage à qui Venise consentait tout, au nez et à la barbe des conventions civiles plus encore qu'aux règles de droit. Dans le regard de Garzoni on sentait toute la détermination à écraser Casanova et en tant qu'inquisiteur jamais il ne céderait devant les afféteries du vice, et qu'il soit damné s'il n'arrivait pas, cette fois-ci, à coincer Casanova. 

Il place donc son fidèle serviteur et espion, Zago, sur les traces de Casanova. Il l'a chargé de le surveiller et de lui faire part de tous les faits et gestes de Casanova afin de pouvoir le coincer.

A cela, s'ajoute pour Casanova un défi lancé par la comtesse Margarethe von Steinberg, Autrichienne. Défi de séduire une jeune femme, Francesca Erizzo, déjà promise à se marier à un commerçant de cuir. 

Bien entendu, dès qu'on lui lance un défi...Casanova est toujours prêt à le relever. Alors lorsqu'il s'agit de séduire une jeune femme, rien de plus simple pour lui. 

Mais le retour de Casanova à Venise risque de l'ébranler car beaucoup veulent sa peau et un plan machiavélique contre lui est rapidement mis en place sans qu'il ne s'en rende compte. Et puis, Casanova était loin de se douter que séduire Francesca éveillerait des sentiments qui, jusque là n'étaient jamais apparus... La Cité des doges n'a qu'un but, mettre Casanova aux fers, voir même lui attribuer la pendaison et certains sont prêts à tout pour l'éliminer !
Merveilleuse découverte avec ce roman d'aventures et roman historique !!

Je me suis régalée à la lecture de ce roman qui a su me captiver du début à la fin. C'est le premier roman que je lis de l'auteur mais je compte bien lire ses autres romans car j'ai beaucoup aimé son style, son écriture, et l'histoire qu'il a su "romancer" autour de faits réels d'un personnage historique.

Dès les premiers instants de lecture, on est projeté au coeur de la Cité des Doges au 18ème siècle. Mattéo Strukul arrive parfaitement à décrire Venise, ses couleurs, ses odeurs, ses habitants, etc et capte du coup l'attention du lecteur avec beaucoup d'intérêt. 

Les aventures de Casanova sont captivantes et on sent derrière tout cela le travail de l'auteur. Car en effet, l'auteur a écrit une fiction mais à partir de faits réels de la vie de Casanova. Pour cela, il s'est appuyé sur des textes et il a effectué un travail de recherche pour en écrire un magnifique roman d'aventures. Roman d'aventures mais également roman historique, et là aussi un très beau travail de l'auteur. 

Avec ce roman, il offre un nouveau possible des parts d'ombres de la très riche autobiographie de Giacomo Casanova, autobiographie qui a donc été sa principale source d'information, et qui l'a amené à vérifier d'autres faits sur la vie de ce personnage historique. Il a donc transfigurer le réel pour écrire un roman dans un goût aventurier et d'espionnage, en plaçant Casanova sous la lumière d'une conspiration. Le dénouement du roman est fortement inspiré par des faits réels

Historiquement parlant c'est très intéressant, tout en restant très facile à lire et extrêmement plaisant à lire. L'auteur voulait éclairer un point historique, éclairer les véritables relations entre l'Autriche et Venise. 

Historiquement et géographiquement, c'est un merveilleux voyage. J'ai adoré me plonger dans la vie de ces Vénitiens et encore plus dans celle de Casanova. Le roman démarre fort, par une pendaison, mais relate bien l'époque du 18ème siècle et croyez-moi ça ne rigolait pas !! On usait beaucoup de la torture.... 

Le personnage controversé de Casanova est très intéressant, et j'ai adoré suivre ses aventures. On a la sensation que rien ne peut l'arrêter. L'auteur nous transporte dans l'esprit libertin du personnage, voué aux plaisirs, mais également à ce désir d'indépendance que Casanova a. L'auteur montre bien également tous les nombreux talents de Casanova, tantôt séducteur, poète, philosophe, mais aussi spadassin, espion, alchimiste, etc.

J'ai beaucoup aimé l'écriture de Mattéo Strukul, il a délibérément vieillie la langue pour que le lecteur apprécie encore plus l'atmosphère. Mais aucune inquiétude quant à la compréhension du texte, la lecture reste très fluide et agréable. Elle parfait l'action. 

Le dénouement me laisserait penser à un 2ème opus pour d'autres aventures et croyez-moi j'aimerai beaucoup !

Je ne pensais pas que ce roman me charmerait autant, il est captivant et très intéressant, et les rebondissements sont nombreux pour vous transporter dans des intrigues à la fois d'aventure et amoureuses avec des descriptions fantastiques qui vous feront voyager au coeur de Venise.

lundi 29 juillet 2019

La sirène et le scaphandrier


@2019 Photo non libre de droit - She reads a book




"Nous avons tous une histoire à raconter. Etes-vous prêts à entendre la mienne ? J'ai été élevé dans les marécages du sud-est du Texas, sur ces terres rouges où règnent les vrais Cajuns. Maintenant que je suis "en cage", je passe le plus clair de mon temps à imaginer ce qui se passe à l'extérieur." Zach







Auteur : Samuelle Barbier

Editeur : Hugo Roman 
Roman - Roman épistolaire - Enfermement - Liberté - Prison - Psychologie - Peur - Amitié - Amour - New-York - Londres - Prix Télé Loisirs 2019
Pages : 240
Parution : 13 juin 2019
Merci aux Editions Hugo Roman pour cette lecture






Synopsis :


New York. Zach est enfermé dans une cellule, il paie sa dette à la société. 

Londres. Hanna est enfermée, elle aussi. Elle vit recluse dans son appartement, incapable d'en franchir le seuil. 
Poussée par son psychologue, elle s'inscrit à un programme pour correspondre avec des prisonniers et fait la connaissance de Zach, qui attire son attention dès ses premiers mots. Et s'il offrait à Hanna une liberté qu'elle pense hors de portée ? 


Londres. Hanna est agoraphobe. Elle n'arrive plus à mettre un pas en dehors de son appartement londonien depuis un évènement qui l'a traumatisée. Depuis, elle vit recluse entre ses murs et a peur de sortir de son appartement. Elle se fait livrer ses courses, son facteur lui monte son courrier car même ça, aller jusqu'à la boîte aux lettres...elle ne peut pas. Elle observe juste depuis sa fenêtre, la superbe vue qu'elle a sur la Tamise. Elle est suivie par un psychologue pour l'aider à faire face à cette situation, mais elle sent bien que rien n'avance. Hanna a la chance d'avoir trouvé un psychologue qui se déplace à domicile, même si elle le trouve un brin farfelu dans les idées qu'il lui propose pour vaincre sa peur. Comme : "Hanna, vous envisageriez d'adopter un chien dans un refuge ?", "Hanna, si vous faisiez un petit voyage ?"..... Non mais comment ferait-elle pour sortir le chien !! 
Ou bien comme cette dernière idée par exemple... 

Celle de s'inscrire sur Inmatepenpals.com . De suite Hanna fût catégorique... Non ! Puis elle a réfléchi à l'idée, a allumé son ordinateur et elle s'est mise à écrire. Ce site est un programme de "rencontre" de correspondants avec des prisonniers. Le prisonnier crée un profil pour se présenter, et ensuite si quelqu'un veut bien correspondre avec les prisonniers, les gardiens de prison jouent les facteurs en leur transmettant le courrier. C'est comme ça qu'Hanna va faire la rencontre à distance de Zach.

Zach a 29 ans et il se retrouve en prison, celle de Rikers à New-York. Il est un enfant du Texas, a toujours vécu sur sa terre natale rouge, mais depuis son arrestation il a été transféré dans une autre prison que celle du Texas. Il en allait de sa survie. On ne se fait pas de cadeau en prison. 

Pour Zach, aucune échappatoire pour les 6 prochaines années. Il est désormais obligé de faire face à ses démons, ceux qui l'ont conduit jusqu'ici. Pour se présenter à Hanna, pas de photo, juste une lettre décrivant les lieux de son enfance, cette terre rouge où les vrais Cajuns règnent. Maintenant qu'il est "en cage", il passe son temps à imaginer ce qui se passe dehors.

Cette terre rouge et les chevaux sauvages du Texas ont séduit Hanna. Imaginer cette terre glissant entre ses doigts...

D'une lettre à l'autre, les confidences vont se faire, les envies aussi. Des envies de liberté comme l'un comme pour l'autre. Zach va apprendre qu'Hanna aussi se sent enfermée à cause de son agoraphobie. L'échange de lettres va devenir un besoin réel pour Zach et Hanna, un besoin pour survivre. Elles se font attendre parfois d'ailleurs... Des lettres qui vont être un soutien mutuel pour passer des caps. Pour Zach, de devoir rester enfermé en imaginant l'extérieur et devoir affronter la vie en structure pénitencière, pour Hanna, trouver le courage d'affronter sa peur et là Zach va être d'une grande aide. 

Des échanges, des défis, des partages, des cadeaux, des peurs, des espoirs, des rêves d'un monde extérieur inacessible. Zach sera d'une certaine manière aux côtés d'Hanna pour lui faire comprendre que si elle est agoraphobe c'est qu'il y a une fêlure quelque part dans son parcours, et qu'il sera là à ses côtés pour la chercher et la réparer. Et pour Zach, Hanna sera présente pour le soutenir dans ces longues journées d'emprisonnement et l'aider à retrouver un petit bout du monde extérieur qui lui a été retiré pour au moins six ans....

Coup de coeur pour ce roman que j'ai dévoré !!

Un roman épistolaire des plus émouvants et touchants. Un roman écrit avec beaucoup d'humanité, mettant le point fort sur de nombreux messages. 

J'ai tout d'abord beaucoup aimé ce côté roman épistolaire, avec cet envoi de courrier, mais qui ne prend pas l'ensemble du roman. Je m'explique, tout au long du roman on retrouve bien sûr les lettres écrites par les deux personnages mais on retrouve également la vie présente à l'un et à l'autre ainsi que leurs pensées propres à la suite de la lecture des lettres reçues. On a donc un juste dosage entre roman épistolaire et roman contemporain, et c'est très appréciable. 

Histoire touchante qui met en avant une histoire humaine, une histoire de liens même si on ne se connaît pourtant pas, une histoire de famille également, et quelle belle histoire... une histoire d'humains en cage, une histoire de quête de liberté. Une liberté qui peut être atteinte de différente manière comme le montre l'autrice. Et puis c'est également une histoire de culture, puisqu'ici on a deux personnes issus de pays différents, l'un venant du Texas aux Etats-Unis, et l'autre de Londres en Angleterre. Samuelle Barbier nous décrit parfaitement les lieux et les différentes cultures sont donc très intéressantes. La vie en prison est également mise en avant, avec justesse, avec tension. 

Les personnages sont des plus attachants. On a envie de soutenir Hanna dans sa quête pour affronter son agoraphobie. Que d'émotions lorsqu'on la sent s'approcher de la porte d'entrée de son appartement, à tenter l'impossible, à poser les deux mains sur la porte et ne pouvant faire plus pour affronter ses démons.... Et puis on se prend d'attache également pour Zach qui vient d'en prendre pour 6 années d'emprisonnement. Ce jeune homme est touchant. Pourtant, il a commis un acte grave si il se retrouve en prison ! On ne sait pas pourquoi d'ailleurs il est emprisonné, mais on s'attache à lui et on se prend d'affection pour lui car il dégage quelque chose d'honnête et beaucoup d'humanité ressort de cet homme. Alors... on fait comme Hanna, on ne souhaite pas savoir ce qu'il a commis.... Oh si, pourtant, plus la lecture avance plus on aimerait en savoir plus.... c'est une des énigmes du roman ;-)

Tellement de choses à dire sur ce roman, court roman, mais qui contient énormément de beaux messages. 

J'ai beaucoup aimé le style de Samuelle Barbier et son écriture. J'ai trouvé ça poétique et touchant, oui ce mot revient souvent. C'est le mot qui qualifie le mieux ce roman. Un style des plus agréables avec cette présentation à deux narrations en quelque sorte avec des chapitres alternant Zach et Hanna, de par la réception des lettres de l'un et de l'autre, et de par leur vie présente à chacun qui se détaille à chaque chapitre. Les lettres sont retranscrites dans une police d'écriture autre que celle racontant leur vie présente. Une police caractéristique d'une écriture manuelle. Ce qui apporte donc une très belle présentation à l'ouvrage. Toujours côté présentation, chaque chapitre démarre par le nom du personnage mais aussi par une date, celle de la réception d'une lettre et montrant du coup l'avancée de chacun. 

Le roman démarre par une playlist comme on peut le rencontrer parfois dans les romans maintenant. Une playlist qui a bien entendu un lien avec l'histoire. J'aime beaucoup ce genre de petit bonus car ça apporte un petit plus à l'histoire. Je ne sais pas si cela vous arrive aussi, mais moi je m'écoute les morceaux lorsqu'ils apparaissent dans le texte, ça me permet de mieux imaginer le mood des personnages. Et puis, ça nous fait toujours découvrir de nouveaux morceaux !!

Parlons également de cette couverture et de ce titre. J'ai beaucoup aimé cette couverture, très fraîche et faisant beaucoup pensé à ce besoin de liberté entre ces nuages, ces envols, etc, qui apparaissent dessus. Et puis ce titre.... est tout bonnement très bien trouvé. Vous comprendrez tout son sens en lisant le roman et il est juste merveilleux et très bien choisi. 

Un roman épistolaire addictif, touchant, avec de très jolis messages profonds.
Une écriture poétique et humaine. 
Tout ça, vous l'aurez compris, m'a conquise et cette lecture est donc un coup de coeur !!









mercredi 24 juillet 2019

Quand nos souvenirs viendront danser


Auteur : Virginie Grimaldi

Editeur : Fayard
Collection : Littérature française
Roman contemporain – Souvenirs – Amitié – Famille – Voisinage – Vie de Quartier – Vie - Vieillesse
Pages : 360

Parution : 2 mai 2019
Merci aux Editions Fayard pour cette lecture








Synopsis :

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

Marceline, Odette, Germaine Masson, née le 4 février 1935 n'éprouvait pas le besoin d'écrire son histoire, mais elle croit désormais que cela est nécessaire. Elle y glissera également des feuilles de son journal, tenu sporadiquement, tout au long de sa vie.

C'est un lundi matin que Gustave vient annoncer la chose à Marceline, et son voisin avait enfilé son visage d'annonce de fin du monde pour cela... Son visage n'avait pas tort. La fin de leur monde était en effet toute proche... 

Depuis 63 ans, les vies de Marceline et son mari Anatole, Gustave, Rosalie, Joséphine, Marius, habitent Impasse des Colibris. L'impasse des Colibris est un appendice que seuls les riverains empruntent. On y trouve 6 maisons, et derrière ces murs il y a des vies.
Celle de Gustave au 2.
Celle de Rosalie au 3.
Celle de Joséphine au 4.
Celle de Marius au 5.
La 6 est vide.
Celle de Marceline et Anatole au 1.

Lorsque Gustave vient lui annoncer la nouvelle, Anatole, lui, est en train de faire ses mots fléchés. Depuis quelques jours, sa main droite commence à se raidir...
Il voit bien que Gustave l'a contrariée. Marceline est bien obligée de lui apprendre la nouvelle. Gustave vient de lui révéler qu'il a été décidé de raser l'impasse des Colibris !

C'est en 1955, à l'âge de 20 ans, que Marceline et Anatole sont arrivés avec leur valises dans l'impasse des Colibris. Depuis, les peintures ont eu le temps de sécher, les arbres de pousser, et les vies de s'écouler... 

La décision du maire de raser l'impasse des Colibris va remuer beaucoup de choses dans la mémoire de Marceline mais aussi dans celle de Gustave, Rosalie, Joséphine, Marius et Anatole... Ainsi que dans celle de Grégoire, le petit-fils de Marceline et Anatole. 

63 ans se sont écoulés avec des hauts et des bas. Dans leur mémoire tant de bons et de mauvais souvenirs vont faire surface. Tant de projets à l'âge de 20 ans qui ont laissé place à quelques discordes entre voisins si bien qu'ils ne se parlent que pour une stricte nécessité. 

Mais voilà que leur quartier est menacé par un projet de construction d'école, et que leurs maisons mais aussi leurs souvenirs vont être rasés. Ils ne peuvent pas rester là à ne rien faire. Ils décident donc de se serrer les coudes et de mener des actions contre cette décision. Ils ont construit leurs vies ensemble !! Ils se battront ensemble ! 

Et voilà qu'à se serrer les coudes, à rechercher les meilleures actions contre le maire, Marceline, Anatole, Joséphine, Rosalie, Gustave, vont se remémorer des souvenirs enfouis. Ceux-là vont également amener quelques révélations.... Les octogénaires et leur gang "d'Octogéniaux" partent en révolte pour protéger leurs souvenirs et se garder en vie, et tout cela sous la coupe de Grégoire, petit-fils de Marceline et Anatole....
Coup de coeur !!

Que d'émotions à la lecture de ce roman ! Les souvenirs me sont revenus à moi aussi, des souvenirs d'enfance, de vie, de famille.... et cette lecture est passée du coup beaucoup trop vite tellement je m'y suis sentie bien !! Beaucoup de joie, de rires, de larmes aussi, à la lecture de ce roman. C'est tellement la vie.... Vous ne pourrez pas passer à côté de ces jolis moments d'émotions qui vous feront remonter des moments de votre propre vie même si ce ne sont pas forcément les mêmes que ceux que vivent les personnages du roman de Virginie Grimaldi. Mais automatiquement, ce roman vous fera remonter vos propres souvenirs en mémoire. 

Un roman sur la vie, avec des personnages très réels, des gens comme vous et moi avec leurs doutes et leurs faiblesses, leurs différences, leurs amours et amitiés qui font toute la richesse de ce roman. Que j'ai aimé toutes ces personnes, les habitants de cette impasse des Colibris !! On s'attache fortement à eux et on est triste de les quitter d'ailleurs lorsque la fin du roman arrive... 
Ils sont tous très différents, mais on s'attache à tous d'entre eux. Ils forment une unité, celle de l'impasse des Colibris.

Avec eux, on traverse des moments de bonheur mais aussi des drames. La vie quoi ! Pour connaître la leur, on remonte le temps jusqu'en 1955 et Virginie Grimaldi a fait le judicieux choix d'alterner le présent au passé grâce aux pages de journal de Marceline écrites dans une police différente. Une alternance qui nous fait comprendre justement les moments de bonheur et de drame vécus par les habitants de l'impasse des Colibris. Tant d'émotions, mais aussi de rire car l'humour est présent tout au long du roman et il est parfois sarcastique et tellement bon. 

De l'émotion avec de très beaux moments traversés au cours de ces 63 années, comme de jolis pas de danses.... la danse qui d'ailleurs a un grand intérêt dans ce roman mais que je vous laisserai découvrir.

Outre cette merveilleuse histoire pleine d'émotions, la plume de Virginie Grimaldi est touchante et bienveillante. Pleine d'humanité aussi. C'est une ode à la vie, à l'amour, à l'amitié, et encore plus à la vieillesse. Belles histoires familiales aussi, avec bien évidemment les hauts et les bas qui peuvent régir toutes vies. 

Comme je vous le disais un peu plus haut, j'ai aimé également ce choix de style avec une alternance présent / passé et alternance du coup entre vie présente et pages du journal tenu par Marceline depuis son arrivée impasse des Colibris. La lecture est du coup très agréable entre ces deux styles de narration.

Ce roman ne vous laissera pas indifférent, il vous amène à beaucoup de réflexions sur la vie et je dois bien avouer que les mots me manquent pour décrire tout le bonheur que j'ai reçu à sa lecture. Il fera partie de mes petites pépites de ma bibliothèque et je ne peux que le recommander !!

lundi 15 juillet 2019

C'est lundi, que lisez-vous ? #115





BONJOUR, 



Je vous retrouve pour ce rendez-vous initié 
 par Mallou et repris par Believe in Pixie Dust.




On répond donc à trois questions.


  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

Voici donc le résumé de mes lectures :


Escalier B, Paris 12
- Pierre Lunère - 



Le quotidien de Pierre se partage entre son immeuble (il est gardien), son tarot (il est aussi voyant), sa colocataire et son pékinois albinos. Il n'aspire qu'à une chose : qu'on lui foute la paix.
C'est compter sans Marion-Lara, nouvelle voisine et authentique cagole débarquée de son Marseille natal pour faire vibrer la capitale.
Quand cette jeune flic comprend la nature des dons de Pierre, elle se dit qu'un coup de pouce surnaturel ne sera pas de trop dans son boulot.

Des prostituées chinoises sous la coupe d'un sosie de la Première dame,
des kidnappings peu professionnels, des allergies aux cacahuètes qui sentent le meurtre...
Quoi de mieux qu'un peu de voyance pour aider à résoudre les enquêtes ?



Bon mon avis sera mitigé... je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire ni à m'attacher aux personnages. Sinon une écriture originale et humoristique. Mais ça n'a pas suffit.
Chronique en préparation.




La Guerre des Lulus, Tome 1 : Année 1914 La maison des enfants trouvés
- Régis Hautière / Hardoc -



Août 1914. L'offensive de l'armée allemande au nord-est de la France jette des milliers de villageois sur les routes. Dans le désordre ambiant, quatre enfants, Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, sont oubliés lors de l'évacuation de leur orphelinat. Bientôt, ils se retrouvent isolés derrière la ligne de front. Livrés à eux-mêmes en territoire ennemi, ils s'organisent pour survivre...






Très belle découverte avec ce tome 1, j'ai hâte de découvrir la suite.






Amoureuse et un peu plus
- Pamela Morsi -


Diriger la bibliothèque de Verdant dans le Kansas ? Dorothy (D.J. pour les intimes) a l’impression de vivre un rêve aussi improbable que merveilleux. Et pas question de se laisser décourager parce que la bibliothèque n’a en réalité rien du pimpant établissement qu’elle avait imaginé, mais tout du tombeau lugubre. Pas question non plus de se laisser abattre parce que les membres de sa nouvelle équipe se montrent pour le moins étranges et peu sociables : elle saura les apprivoiser. Mais son enthousiasme et sa détermination flanchent sérieusement quand on lui présente Scott Sanderson, le pharmacien de la petite ville. Là, D.J. doit définitivement se rendre à l’évidence : elle est vraiment très, très loin du paradis dont elle avait rêvé. Car Scott n’est autre que le séduisant inconnu qu’elle a rencontré six ans plus tôt à South Padre et avec lequel elle a commis l’irréparable avant de fuir, éperdue de honte, au petit matin… Heureusement, elle ne ressemble en rien à la jeune femme libérée et passionnée qu’elle s’était amusée à jouer le temps d’une soirée entre copines : avec son chignon, ses lunettes et ses tenues strictes, elle est sûre que Scott n’a aucun moyen de la reconnaître.



J'aime beaucoup cette lecture, c'est une romance contemporaine, c'est feel-good et puis j'aime beaucoup le cadre où se déroule l'histoire. Petite ville du Kansas, et principalement au coeur d'une bibliothèque où tous les clichés de la bibliothécaire que les gens se font sont mis en avant mais avec de belles suprises ;-) 






Je suis en vacances ce mardi soir, du coup je vais me faire une PAL "vacances" donc je ne sais pas encore qu'elle sera ma prochaine lecture.



Je vous souhaite une très belle semaine !!