vendredi 22 juin 2018

16 ways to break a heart




Auteur : Lauren Strasnick
Traducteur : Nolwenn Guilloud

Titre original : 16 ways to break a heart

Editeur : Harlequin / Harper Collins France 
Collection : &H
Romans - New Adult - Roman épistolaire - Amour - Passé - Rupture - 
Pages : 224
Parution : 4 avril 2018
Merci aux Editions Harlequin pour cette lecture







Synopsis : 



16 lettres. Une seule issue.
Natalie le sait, entre Dan et elle, c’est terminé. À force de disputes explosives, de non-dits jamais élucidés et d’un millier de petites choses jamais vraiment pardonnées, il ne reste plus rien de leur histoire passionnelle. Plus rien, ou presque. Car aujourd’hui est un jour spécial pour la carrière de jeune réalisateur de Dan, et Natalie lui a écrit seize lettres. Seize lettres dans lesquelles elle se révèle amoureuse, toujours, mais brisée. Et surtout déterminée à faire savoir à Dan à quel point il l’a blessée…




Natalie a conscience que sa relation avec Dan est belle et bien terminée. Leur histoire fût intense, passionnelle, trop peut-être. Dès leur première rencontre, leur premier regard, tout fût intense entre Natalie et Dan. Ils sont tombés amoureux instantanément.

Mais cela, c'était il y a quelques temps. C'est désormais du passé. 

Car aujourd'hui où tout est fini entre eux, Natalie a écrit 16 lettres qu'elle envoie petit à petit à Dan. Des lettres de rupture. A travers ces lettres, Natalie remonte le temps et retrace leurs plus jolis souvenirs, leurs meilleurs moments qu'elle fait voler en éclats de manière à exprimer sa rage.

Chaque moment cité par Natalie dans ses lettres amèneront à une grande révélation qui arrivera en pleine face de Dan. 

A travers les lettres reçues de Natalie, Dan se remémore donc chaque instant cité et tente de comprendre son ex copine. 

Natalie souhaite exprimer à Dan tout l'amour qu'elle a eu pour lui. 

Dan, lui, veut démontrer comment les moments de rage de Natalie ont détruit leur amour et les ont détruits eux deux. Des rages jalouses, injustifiées qui envenimaient tout. Il comprend également qu'elle l'a, d'une certaine façon, manipulé.

Et comment réussir à la satisfaire, tellement en demande de tout, et toujours plus. 

16 lettres que, peut-être ne faudrait-il ni ouvrir ni lire à moins de rouvrir certains maux... 

Bon, je l'annonce de suite...cette lecture fût une déception pour moi.


J'étais pourtant heureuse de commencer ce roman épistolaire mais la déception est venue peu de temps après le démarrage de la lecture et s'est malheureusement empirée au fur et à mesure de ma lecture. 

Je ressors déroutée de cette lecture car elle n'a pas réussi à me toucher, je n'ai pas réussi à accrocher à l'histoire non plus. Les lettres envoyées par Natalie cassent tous les bons moments qu'ils ont vécu Dan et elle. Et il y en donc 16 comme ça, ce n'est donc franchement pas emballant. A la lecture des lettres, on découvre et on comprend leur passé amoureux qui n'a été sans cesse que prises de tête. 

Je n'ai pas réussi non plus à m'accrocher aux personnages. Le personnage de Natalie est sans pitié pour Dan. On sent à la lecture des lettres qu'elle a manipulé son monde. On sent qu'elle veut juste faire mal à Dan. Je l'ai trouvé également égoïste, très lunatique, mais on comprendra qu'il y a une fracture en elle qui l'a rend telle qu'elle est. Mais je n'ai pas réussi à m'attacher à elle même si l'on comprend petit à petit cette fracture et cette souffrance en elle. 

Le personnage de Dan ne m'a pas non plus touchée. Le pauvre il s'en prend plein la figure à la lecture des lettres, et comprend beaucoup de choses sur leur relation amoureuse passée. Il tente d'arrondir les angles mais ça en devient même un peu pathétique du coup je trouve. 

Autre défaut également à ce roman, le style de l'auteur. J'ai trouvé la construction très brouillon. On a bien évidemment les lettres envoyées de Natalie à Dan. Parmi ces lettres, on va retrouver le ressenti de Dan à la lecture de chacune, et puis on va également retrouver des envois de SMS ou mails émanant d'autres personnages amis de Natalie ou Dan. Et je me suis parfois demandé au cours de la lecture, qu'est-ce que ces SMS ou mails venaient faire ici car ils n'apportaient rien à l'histoire. On se demande donc du coup, aussi, pourquoi l'auteure les à insérer à cet endroit là.... J'ai trouvé  le fil conducteur de l'histoire très brouillon ce qui rend l'histoire irrégulière et difficile à comprendre. Ces interlocuteurs qui viennent s'insérer dans l'histoire avec ces envois de mails ou SMS, on se demande ce qu'ils viennent faire ici car on ne les a jamais rencontrés auparavant dans l'histoire et ça nous embrouille totalement l'esprit. Bref, je me pose encore beaucoup de questions sur la trame de l'histoire. La chronologie de l'histoire est difficile à suivre et du coup la lecture n'est absolument pas fluide, on se pose plein de questions à la lecture.

Je n'ai pas lâché ma lecture pour autant car déjà d'une part le roman est assez court et d'autre part, je voulais tout de même connaître le dénouement de l'histoire et où tout ça nous menait. 

Il y a par contre des avis positifs à cette lecture, ceci n'est que mon ressenti personnel.


En somme, vous l'aurez compris, je n'ai pas réussi à accrocher à l'histoire ni aux personnages ni au style saccadé... cette lecture ne me restera pas en mémoire et je suis passé totalement à côté...



mercredi 20 juin 2018

Challenge de l'été - Edition 2018




Pour la sixième année consécutive, le challenge de l'été fait son entrée !




Pour ma part, c'est la première fois que je vais y participer.


Il est organisé par Saefiel, il commence officiellement 
le 21 juin et se terminera le 23 septembre (jour de l'équinoxe d'automne). 
Il y a quelques nouveautés et une lecture commune en perspective.

Il y a un hashtag #challengedelété pour communiquer ensemble sur Twitter et Instagram.
Il y a également un album photo du groupe Facebook pour faire découvrir les lectures et voyages en même temps, 
on peut aussi partager les photos avec le hashtag du challenge.

Si le cœur vous en dit, vous pouvez vous inscrire sur Livraddict.




Le règlement du challenge :

  • Le challenge commence le 21 juin et se termine le 23 septembre.
  • Chacun fait une liste des livres qu'il veut lire cet été sans limite de nombre, les BD sont acceptées.
  • On peut s'ajouter des défis personnels comme lire un titre en VO ou finir les séries en cours.
  • On peut modifier la liste à lire à loisir durant la période du challenge, l'agrandir, la rétrécir. 
  • Si possible (et si on le souhaite) on partage l'avancement du challenge dans le groupe Facebook et/ou sur Livraddict.
  • Quiconque est intéressé peut participer, pas besoin spécialement d'un blog. 



Les mini challenges :

Liste proposée par Saefiel pour obtenir un trophée supplémentaire ! Ce n'est pas obligatoire. Ils peuvent se superposer aux défis personnels et si vous en remplissez trois ou plus, vous gagnez un nouveau trophée (celui du Challenger des sables). Ces challenges ont pour but de nous motiver entre nous et d'aller encore plus loin dans l'échange grâce à une lecture commune géante de l'été !

  • Lire un livre de + de 1000 pages
  • Lire une antiquité de la PAL (dans la PAL depuis un an ou plus)
  • Lire un livre dans une langue étrangère
  • Finir une série
  • Faire une lecture commune avec un autre membre OU participer à la lecture commune de l'été

La lecture commune de l'été :

Le titre en sera choisi par sondage. 

Et le sondage a répondu : 

24,7 % de voix pour : Le goût du bonheur, Tome 1 de Marie Laberge.


Et cela tombe très bien car il est dans ma wish-list.
Je ne l'ai pas encore mais je veux lire cette saga depuis pas mal de temps maintenant. 




Ma liste de livres


Pour ma part, voici un premier jet de ma liste à lire puisqu'elle est modifiable au cours du challenge,
je pourrais donc la compléter ou la modifier. 

Pour le moment une quinzaine de titres dans ma PAL : 
(+ à compter également la lecture commune mais que je n'ai pas encore)

Cela en sachant que dans mes défis personnels, je souhaite atteindre 20 livres lus.
Il me restera donc au moins 5 livres à ajouter selon mes envies.








Et pour finir, mes défis personnels

  • Lire 20 livres
  • Finir une série
  • Lire une antiquité de ma PAL (dans la PAL depuis un an ou plus)
  • Participer à la lecture commune géante







Voilà de quoi passer un bel été 
tout en lecture !!!!





lundi 18 juin 2018

Mémé dans les orties




Auteur : Aurélie Valognes

Editeur : Le Livre de Poche
Collection : Littérature
Romans - Famille - Amitié - Vieillesse - Voisinage - Solitude - Relations humaines - Tranches de vie - Feel-good -
Pages : 264
Parution : 9 mars 2016











Synopsis : 


Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !





Challenge ABC 2018 
6/26




Au 1er étage de l'immeuble A de la résidence située au 8, rue Bonaparte, vit Ferdinand Brun. Il y vit depuis 2 ans, depuis son divorce. Un divorce qui l'avait laissé amer... depuis qu'il avait appris que sa femme le trompait avec le facteur. 

Ferdinand a 83 ans et n'a comme seule compagnie sa chienne Daisy. Il est peu aimé des autres résidents de la résidence. En effet, Ferdinand est acariâtre, ronchon, et il s'ennuie fortement. Si bien qu'il a pris l'habitude d'enquiquiner les résidents de l'immeuble, et surtout la concierge, Madame Suarez. 

Son antipathie est devenue une seconde nature, un art de vivre, de survivre même. Ferdinand accepte mal de vieillir. Solitude, déchéance du corps... cela le tue à petit feu. Du coup, la seule activité que Ferdinant ait trouvée pour tromper l'ennui : être méchant, histoire de ne manquer à personne une fois parti. Cela occupe ses journées, et cela distrait encore plus les voisines. "Les vieilles du 8 rue Bonaparte" comme il les nomme, scrutent les moindres faits et gestes de M. Brun, mais tout en évitant d'avoir affaire à lui. Lui, ne peut s'empêcher de faire des remarques acerbes, cela égaye ses journée. 

Madame Suarez, la concierge, ne le porte pas du tout dans son coeur et fait tout pour qu'il parte de la résidence ! 

Lorsque Daisy, la chienne de Ferdinand, meurt dans un accident de la voie publique, il ne trouve plus goût à la vie. Daisy était en effet la seule compagnie qu'il avait. Oh Ferdinand a bien une fille, Marion. Mais elle vit à Singapour et il n'a jamais de contact avec elle. 

Le goût de la vie échappe donc à Ferdinand...

Jusqu'à ce fameux jour où il rencontrera une personne haute comme trois pommes qui n'a pas sa langue dans sa poche !!

Juliette fait son apparition dans la vie de Ferdinand et elle risque bien de bousculer les habitudes de ce vieux ronchon !! Il lui trouvera d'ailleurs un surnom à cette petite fille précoce : "Mademoiselle Je-sais-tout".

Une nouvelle rencontre viendra également bousculer la vie de notre octogénaire, celle de Béatrice, 92 ans et mamie geek qui pourrait bien lui apprendre des choses !



Une lecture totalement feel-good !!


J'avais déjà beaucoup aimé une première lecture de romans d'Aurélie Valognes avec Nos adorables belle-filles (ressorti sous le titre "En voiture Simone"). Cela avait déjà été un régal. Et encore une fois, avec Mémé dans les orties, j'ai passé un excellent moment lecture. Une lecture totalement doudou et qui fait du bien !

C'est drôle et tendre à la fois. C'est une très belle leçon de vie, sur la famille, sur l'amitié, et l'amitié trans-générationnelle. Belle leçon de vie également sur les erreurs du passé qu'il est toujours possible, même en étant âgé, à réparer. C'est donc parfois drôle, parfois triste, entre les aventures pittoresques de Ferdinand qui aime semer la zizanie dans la résidence du 8 Rue Bonaparte, et ses moments de solitude qui lui donnent un esprit mélancolique.

Une histoire touchante que l'on dévore d'une seule bouchée tellement elle est plaisante à lire. 

Les personnages sont attachants. On apprécie Ferdinand même si c'est un acariâtre de la vie, on apprend à le connaître petit à petit et pourquoi il est comme ça. On adore la petite gamine, Juliette, qui n'a pas sa langue dans sa poche, qui va forcer la porte d'entrée de Ferdinand et qui va lui remuer les fesses pour l'ouvrir à un autre horizon de la vie. Elle est extra cette gamine, elle est pétillante. 

La lutte entre la concierge, Madame Suarez, et notre vieux bougre de Ferdinand est vraiment très drôle et cocasse !! 

Donc les personnages sont tous extra et piquants et ça apporte beaucoup à l'histoire. On aimerait être une petite souris dans cet immeuble Rue Bonaparte et les voir en vrai, tellement ils paraissent réels. C'est un des côtés que j'ai aimé dans ce roman, le côté "vraie vie" !! car oui, on pourrait retrouver ces personnages dans notre famille ou dans nos proches. 

L'écriture est toujours très agréable avec Aurélie Valognes, c'est fluide, frais, humoristique, addictif. Les chapitres sont courts et cela donne du rythme ; j'ai aimé retrouver des petites phrases aux débuts de chapitres. Petites phrases qui sont en somme des expressions de la langue française : "Couper les cheveux en quatre", "Etre malheureux comme les pierres", "Manger les pissenlits par la racine". Toutes en adéquation avec le chapitre qu'elles commenceront. 

C'est une très belle réflexion sur la vie, comme à chaque fois avec les romans d'Aurélie Valognes. 
C'est frais, délicat, tendre et humoristique, comme à chaque fois avec les romans d'Aurélie Valognes. 
Je suis une inconditionnelle !!






Retrouvez ma chronique sur 
d'Aurélie Valognes



samedi 16 juin 2018

Espèces de patates



Auteurs / Illustrateurs : Pog / Christine Sejean / Csil

Editeur : Marmaille & Compagnie
Collection : Albums
Album jeunesse - A partir de 6/7 ans - Pommes de terre - Vie de patates - Origine de la pomme de terre - Humour - Jeux de mots - Expressions de la langue française - Typographie originale - 
Pages : 34
Parution : 8 mars 2018
Merci aux Editions Marmaille & Cie pour cette lecture










Synopsis : 

La vie de patate ce n'est pas une vie, mais en robe de chambre cela devient déjà plus sympa. Voici des patates plus délurées les unes que les autres : en purée, en frites ou même pourries, vive les patates !



Partons à la découverte d'un autre monde, un monde peuplé de patates !! Et croyez-moi le monde des pommes de terre regorge de personnages tous plus extravagants les uns que les autres !!

On a Superpatate qui est un super héros et qui a le pouvoir de distribuer des papates qui mettent K-O. 
Nous avons également Billy la Patate qui, comme d'habitude, prépare un mauvais coup. Oh très certainement il vise le casino ou bien la baraque à frites !!
Et puis il y a la déprimée, la pomme de terre en robe de chambre. Elle est esseulée, rissolée, et elle se laisse aller...

Bref, on est entouré de patates, qu'elles soient frites, vapeur ou chips, ces patates vont nous en faire voir de toutes les couleurs. Plutôt dans des tons de jaunes je dirais plutôt !! 




Que c'est drôle !!!!

Pour tout vous avouer, je ne suis pas loin du coup de coeur pour cet album !!! Et quelle originalité de faire un album autour de la pomme de terre. Alors moi je suis très curieuse du coup de savoir comment est venue l'idée aux auteurs !?! 

Bref, j'adore l'ensemble du contenu. Que ce soit au niveau de l'originalité d'écrire un album jeunesse autour de la patate, d'avoir utilisé toutes les expressions de la langue française autour de la pomme de terre, j'adore également les illustrations mais également la typographie utilisée. Je vous explique tout ça : 

L'originalité sur ce monde des patates est extra car superbement retranscrite en histoires. Tout est bien en adéquation entre l'histoire et la patate en question. C'est bourré d'humour. Les histoires sont amusantes mais en même temps éducatives. 

Il y a plein d'informations à travers cet album, notamment sur l'origine de la pomme de terre. En plus de ça, l'enfant connaîtra toutes les formes de pommes de terre qui puissent exister : chips, frites, vapeur, etc. 

Un humour présent du début à la fin, et par les textes et par les illustrations. Oh ces têtes de patates sont extras !!

Très intéressant et drôle également du côté du scénario par le biais des expressions de la langue française autour de la patate. Ah si je suis sûre que vous en connaissez, mais on en retrouve la plupart à l'intérieur de cet album : "Espèces de patates, "Distribuer des patates", "Grosse patate pourrie", "En avoir gros sur la patate". Bref, je vous laisserai découvrir l'ensemble des expressions autour de la patate à l'intérieur de ce superbe album !

Les illustrations sont jolies et drôles également. Très expressives, et croyez-moi il n'est pas évident de donner un côté expressif à une patate !! ;-) Elles sont en plus de cela colorées, avec une coloration vive de par le fait que la pomme de terre est déjà d'aspect jaune. C'est clinquant, mais aussi rapide à comprendre. 

A noter également une typographie formidable. Chaque histoire, chaque double page, a une police d'écriture différente. Esthétiquement parlant c'est superbe. La lecture pour l'enfant sera par contre un peu plus délicate car il ne connaîtra peut-être pas forcément toutes les polices d'écritures utilisées pour en faire une lecture parfaite. Ces différentes polices d'écriture sont elles aussi en adéquation avec les histoires. Je trouve également qu'elles donnent beaucoup de rythme aux histoires. Elles sont parfois insérées dans le dessin, et parfois sont placées entièrement sur une des doubles pages contenant chaque histoire.

En somme, on rigole du début à la fin. 
C'est décalé et très humoristique. 
On ne verra plus la patate sous le même œil désormais. 
Et ce côté imaginatif de donner vie à ces patates ravira les plus jeunes (et les mois jeunes également, la preuve j'adore) !! Un album à ne pas rater !!












jeudi 7 juin 2018

Les apparitions




Auteur : Florence Seyvos

Editeur : Points
Romans - Roman contemporain - Famille - Handicap - Tranches de vie
Pages : 216
Parution : 9 avril 2015













Synopsis :

Avant de rencontrer José, son frère adoptif, Alice l'imaginait comme une sorte de lutin, fragile et silencieux. La première fois, il est passé tout près d'elle, sans la regarder, en faisant un bruit de moteur. Il aimait se prendre pour une voiture. Ce n'était pas vraiment l'idée qu'Alice se faisait du monde des lutins.


Alice est devenu une adulte. Elle est toujours flanquée de son demi-frère handicapé mental, José, qui lui n'a pas rejoint le monde des adultes. Il est resté dans sa sphère d'enfant. Actuellement en séjour dans une famille d'accueil, Alice vient le rechercher.
Les gens, les autres, disent qu'il est différent.
Au fil des jours on accompagne José et Alice. Une Alice dont on ne sait pas grand chose et à qui on ne sait donner un âge... On ne la connaît que par ce qu'elle dit.
Alice et José tentent comme ils peuvent de se construire. Les sujets de conversation de ces deux là sont particuliers mais ils se comprennent. José est omniprésent dans la vie d'Alice, en travers de sa vie amoureuse ou bien en travers de sa vie amicale. Il est tout le temps présent, à écouter les bribes de conversation même si il fait style qu'il regarde la télévision. Là aussi aux côtés d'Alice qui lui offre une glace qu'elle saura finir dégoulinante sur le pull de José.
Et puis on découvre une autre partie de la vie d'Alice, des petits bouts de son enfance qu'elle passe auprès de femmes qui prennent le rôle de mère pour Alice car la sienne, sa mère, elle est partie vivre loin au Brésil. C'est là que l'on rencontre Suzanne qui embarque Alice dans une arnaque car l'argent se fait rare. Alors l'idée est d'aller dépouiller les petits vieux d'une maison de retraite.
Mais on découvre Alice également lors d'un pèlerinage un peu particulier en Albanie.
Bref, des morceaux de vie faits parfois de fabulations mais aussi d'apparitions...


Un livre à part comme ses personnages.
Je ne connaissais pas ce roman mais j'ai été attirée par cette couverture que je trouve magnifique et par ce résumé succinct qui attise la curiosité.
Une lecture particulière mais que j'ai pourtant aimée. Des personnages atypiques. Le personnage d'Alice qui se sait folle mais que son entourage croit normale. Un frère, José, handicapé mental qui se trouve toujours fourré dans le pattes d'Alice.
Un style particulier qui ne donne aucun âge des personnages, aucunes dates, presque aucuns lieux. L'auteure se passe de toute description des personnages et des lieux. Aucun détail, et pourtant l'auteure arrive à faire vivre à travers ses dialogues les personnages du roman. On est là pour supposer et imaginer avec ce qu'elle retranscrit dans ses dialogues.
Et toujours du côté de ce style particulier, le roman est divisé en plusieurs parties. Les "énigmes" qui foisonnent autour d'une ou l'autre partie restent en suspens lorsque l'on passe à une autre partie de la vie d'Alice. Le lecture n'obtient pas certaines réponses.
Restons dans l'atypique, ces différentes parties de la vie d'Alice ne sont pas classées par ordre chronologique. On fait sa connaissance lorsqu'elle est adulte, puis on passera au cours de la lecture à une partie de sa vie lorsqu'elle était enfant.
Et lorsque l'on termine le roman, on comprend alors la Alice du début.
Tout y est particulier, mais c'est une lecture que j'ai aimé. Tout simplement. Il est difficile d'en tirer un résumé du coup...
Notons également qu'il s'agit là du premier roman de Florence Seyvos et elle a reçu pour ce roman le prix France Télévisions ainsi que le prix Goncourt du premier roman en 1995.
Une lecture atypique mais agréable.









mardi 5 juin 2018

Bilan de Mai






Bonjour à tous, 

place à Juin et à ses beaux jours...enfin espérons-le... 

Si l'on fait un point sur le mois de Mai qui vient de s'écouler, côté lecture je compte 6 romans.

Côté musique, les beaux jours arrivant, j'ai surtout envie d'écouter des musiques qui bougent et qui ont du rythme. 

Je vous fais donc découvrir tout ça !!








De très belles découvertes, avec notamment un coup de coeur pour Eclaircir les ténèbres de Nicolas Bouchard 
que j'ai eu la chance de découvrir en avant-première et qui va sortir le 07 juin aux Editions Snag Editions, nouveau label qui voit le jour en ce mois de Juin 2018 !

Belle découverte également avec Mock Boys de Marie Leymarie qui fût une lecture intéressante et très plaisante 
sur la quête de soi d'ados et sur le phénomène "bromance". 

J'ai enfin pu découvrir la jolie plume de Fleur Hana.

La femme à la fenêtre fût une lecture très prenante avec du suspense tout au long.

Mémé dans les orties fût un régal comme à chaque fois avec Aurélie Valognes.

Et la petite déception du mois, c'est 16 ways to break a heart de Lauren Strasnick 
où là je me suis littéralement ennuyée... dommage.



Vous pouvez déjà retrouver les chroniques de


Eclaircir les ténèbres - de Nicolas Bouchard (coup de coeur)
Mock Boys - de Marie Leymarie
Nous deux à l'infini - de Fleur Hana








Comme je vous le disais, j'ai envie de musiques qui bougent et qui soient rythmées.

Et j'ai découvert cette chanson qui me donne la pêche de bon matin !!

Beauty Freak feat Malee - My Beauty




Un joli mélange d'électro swing et de dance music. 
J'adore la voix de Malee.
Côté paroles, c'est un hommage à la beauté des personnages souvent moqués. 
Regardez le clip (génial au passage) et vous comprendez.

En tout cas, moi j'adore et ça me donne de suite envie de bouger et de danser !!

Et vous ???










@ Photos non libres de droit - She reads a book



Photo N°1 - Profiter d'un petit week-end pour partir en escapade du côté de Tours.
Photo N°2 - S'extasier devant la beauté de la nature.
Photo N°3 - Profiter des beaux jours que nous a offert le mois de mai pour lire au soleil, sur la plage.
Photo N°4 - Faire de belles lectures, feel-good, avec un roman d'Aurélie Valognes.
Photo N°5 - S'amuser sur Instagram, le mercredi, au fameux "Mercredi, c'est cadavre exquis" : jeu suggéré par les Editions La Table Ronde. Le but étant de piocher dans notre bibliothèque pour formuler une phrase grâce aux titres des romans. Ici, sur la photo : "Crains le pire, tu ne m'échapperas pas ! Je te trouverai Charlie !!"
et non il n'y a pas de photo N°6 : c'est un fake.... ;-)




Place à Juin !!



lundi 4 juin 2018

Nous deux à l'infini




Auteur : Fleur Hana

Editeur : HarperCollins France / Harlequin
Collection : &H
Romans - Romance - New Adult - Amour - Trahison -
Pages : 351
Parution : 7 mars 2018
Merci aux Editions Harlequin HarperCollins pour cette lecture










Synopsis : 



Elle est incapable d’aimer un autre homme que lui. 

Il est incapable d’aimer tout court. 



Lola aime Dante. C’est une vérité universelle depuis qu’elle a croisé son regard, treize ans plus tôt, alors qu’ils étaient encore adolescents et que Dante sortait avec sa grande sœur. Aujourd’hui, elle décide de tenter le tout pour le tout : elle va le séduire, quitte à se faire passer pour une femme qu’elle n’est pas vraiment, une femme que Dante laissera entrer dans ses nuits.

Dante n’aime que lui. C’est une vérité indiscutable depuis la trahison qui a fait voler sa vie rêvée en éclats. L’homme qu’il était a disparu ; désormais, il enchaîne les coups d’un soir et est devenu ce que la vie a fait de lui : un sale type. Mais, lorsque Lola déboule au milieu de la nuit, il lui ouvre, même s’ils ne se sont pas parlé depuis huit ans. Cette fille est toujours la gamine insupportable, capricieuse et envahissante de ses souvenirs, mais elle a ce truc indéfinissable qui le touche. Alors, quand elle lui demande de l’héberger, il accepte.



Voilà que Lola, 28 ans, débarque en pleurs chez Dante qu'elle n'a pas revu depuis  quelques années maintenant. Dante, c'est l'ancien fiancé de la sœur de Lola. Qu'elle n'est pas surprise du coup pour lui, de voir débarquer celle qui n'était encore qu'une ado lorsqu'il l'a connue et qu'il n'a pas revue depuis sa séparation avec Carmen, la sœur de Lola et celle qui devait être sa femme...

Lola n'avait que 15 ans lorsque sa sœur a présenté Dante au reste de la famille. Lola s'en souvient bien puisqu'elle fêtait ses 15 ans ce jour là. Et elle se souvient très bien également du cadeau offert par Dante. Un cadeau qui ne l'a jamais quittée.

Lorsqu'elle l'a vu débarquer dans la famille, elle a eu le coup de foudre pour ce jeune homme âgé de quelques années de plus qu'elle. Depuis ce jour, où elle a fêté ses 15 ans, Lola a aimé Dante en secret et a toujours mis sa vie amoureuse entre parenthèse... 

Comment aimer quelqu'un d'autre alors que tout l'amour qu'elle porte en elle ne peut aller que vers Dante... 

Alors lorsqu'elle débarque en pleurant chez Dante, la petite ado de 15 ans a bien changé puisque désormais elle en a 28. Dante ne l'a toujours connue que comme étant une ado et est donc surpris de la voir telle qu'elle est aujourd'hui. 

Reprendre contact avec Dante ne fût pas évident... et oui après tant d'années, comment faire pour reprendre contact et que dire... Croyez-moi, Lola a un plan. Mais elle n'a pas pris en compte le fait qu'elle va s'enfoncer petit à petit dans le mensonge.

Lola veut se montrer sous un nouveau jour. Elle a toujours suivi un peu le parcours de Dante, et depuis sa séparation avec sa sœur il ne s'est jamais recasé. Il est toujours passé de fille en fille d'une façon très volage, sans attache. Il a deux boulots dans sa vie : aide-soignant le jour, et gogo-dancer la nuit. Il rend accro les jeunes femmes, les couguars, et les mamies du club de bridge avec ses danses dénudées très sexy...

Lola espère pouvoir enfin le séduire en se montrant sous un nouveau jour, sous la façon dont il aime les femmes : celle qui assume une sexualité libérée, une femme sexy, et qui n'attend rien du lendemain. 

Mais Lola n'a jamais été comme ça puisqu'elle ne connaît rien à l'amour du fait qu'elle a toujours mis sa vie amoureuse en suspens à cause de Dante...Difficile alors d'être différente pour le séduire. 

Elle n'a, par contre, pas sa langue dans sa poche et Dante va vite se rendre compte que Lola va bousculer sa vie en débarquant en pleurs un soir chez lui dans son petit studio. Dante est surpris de la voir débarquer et il n'a jamais réussi à lui dire non. Il était même toujours prêt à aller la chercher, tard le soir, à des fêtes lorsqu'elle rentrait trop tard...

Mais même avec tous ses efforts, Lola, pleine d'énergie pourtant, reste aux yeux de Dante la petite ado de 15 ans, soeur de son ex fiancée dont il ne veut plus entendre parler... Et pour Dante, Lola continue à faire les 400 coups en s'attirant des ennuis puisqu'il lui arrive toujours des péripéties. 

Rien ne va se passer comme prévu et Lola aura décidément bien besoin de son ami Chris, mi gay mi hétéro...


J'ai enfin découvert la plume de Fleur Hana !


Et quelle belle découverte ! Car cette lecture fût un véritable bonheur... J'ai été happée dès les premiers instants de lecture par la vie de Dante et Lola.

Je me suis prise d'attache de suite aux personnages, et plus particulièrement au personnage masculin de Dante. Fleur Hana a sur leur donner de la profondeur, de la personnalité, et c'est très appréciable. On découvre petit à petit les personnages, et on s'attache encore plus à eux au fur et à mesure de la lecture. L'auteure nous dévoile également petit à petit leur passé, et on comprend du coup la personnalité actuelle des personnages. On comprend alors pourquoi Dante est si solitaire, pourquoi il ne veut pas s'attacher à une fille, on comprend ce qui l'a littéralement changé. Cet homme est solitaire, même si il a une bande de copains, tous gogo-dancer comme lui. Mais Dante, une fois chez, lui, est seul... Il travaille comme un acharné avec deux boulots, aide-soignant le jour, gogo-dancer la nuit. Et en somme, il ne veut plus penser à autre chose qu'à lui-même. Il ne veut plus avoir d'attache, plus aucun lien. L'auteure nous fait bien ressentir que cet homme a subi quelque chose d'important au cours de son passé, elle nous le dévoilera au cours de la lecture et on comprendra mieux son caractère actuel. On sent en lui un réel mal-être et on se prend du coup, et vous l'aurez compris, d'attache pour lui avec l'envie de le consoler ! ...........

Et puis arrive Lola qui viendra bousculer sa vie. Lola est un personnage frais et pétillant mais qui, on le comprendra également au cours de la lecture, cache son jeu puisqu'elle renferme un secret contenu depuis bien trop longtemps. Le personnage de Lola peut, au départ, nous taper un peu sur le système car c'est un personnage plutôt capricieux. Mais en apprenant mieux à la connaître, on l'appréciera fortement car en somme Lola manque de confiance en elle et son secret caché depuis trop longtemps lui a un peu gâcher sa vie...

Les personnages secondaires, notamment la bande de copains gogo-dancer apportent une touche de légèreté avec leurs péripéties de gogo-dancer.

L'histoire est belle, feel-good à 100% que dis-je... à 2000%. Qu'est-ce qu'elle fait du bien cette lecture ! Impossible de lâcher le livre en cours de lecture mais lorsque l'on arrive déjà aux dernières pages, on se dit "Non, je ne veux pas que cela se termine ! Je veux rester dans cette ambiance et avec ces personnages !"
C'est une histoire belle en émotions avec des touches d'humour pour agrémenter le tout. On vit chaque moment de rebondissement avec une certaine intensité au niveau de la lecture. Comment vont-il avancer ? On voit certaines scènes arriver mais cela ne gâche en rien la lecture car même si on les voit arriver on n'a pas toutes les clés en mains pour comprendre le pourquoi, et l'auteure nous les dévoilera à un moment donné même si on a compris certains faits avant.

Ce que j'ai aimé également dans l'histoire, c'est le côté familial. Leur vie de famille à tous les deux n'est pas des plus simples. L'auteure ne nous fait pas vivre qu'une histoire entre deux personnages principaux, non il y a tout le contexte familial qui est très important à l'histoire. 

J'ai beaucoup aimé le style de Fleur Hana, j'ai trouvé son écriture belle, et elle sait faire ressentir les émotions des personnages à travers ses mots. Les dialogues sont extra ! Les deux personnages principaux y vont direct pour se lancer des piques, j'adore !

Gros point fort également dans le style de l'auteure, sa construction. En effet, certains chapitres, nous sommes dans la tête de Dante et pour d'autres dans celle de Lola. Du coup, on a des points de vue différents et c'est très intéressant. 

Et parlons également de cette couverture, je la trouve magnifique ! et dans les teintes et dans cet aspect de personnages en miroir. Une fois que l'on a lu le roman, on comprend pas mal de choses dans cette couverture et ce reflet de personnages en miroir. 

En somme, j'ai enfin découvert la magnifique plume de Fleur Hana avec une romance magnifique qui a réussi à me captiver dès les premiers instants lecture. Une romance pleine d'émotions avec deux cœurs abîmés, des personnages touchants pour qui on se prend d'attache dès le début.