lundi 26 septembre 2016

Hors limites


Auteur : Katie McGarry
Traducteur : Isabel Wolf-Perry
 
Titre original : Pushing the limits T1
 
Editeur : Harper Collins
Collection : Mosaïc
Roman - New Adult - Saga Pushing the limits - Romance - Amour - Adolescence - Famille d'accueil - Drame familial -
Pages : 414
Parution : 30 mars 2016









Synopsis :

Echo. Noah. Chacun a vécu un drame.
Chacun y survit à sa façon. Echo s’efforce de revenir à la vie « normale » ; Noah, au contraire, ne fait plus confiance au « système » et accumule les provocations.
Ils pourraient se haïr, tant ils sont différents. Pourtant, le hasard va les rapprocher. Les obliger à chercher qui ils sont vraiment. Ils vont s’aimer. Des sentiments si purs qu’ils les réconcilieront avec les autres. Et surtout avec eux-mêmes.
Les expériences du passé ont mis à rude épreuve Echo et Noah.
 
Echo est aux prises avec de nombreuses tragédies familiales notamment la mort de son frère mais aussi les problèmes psychologiques de sa mère et un drame qui lui a laissé des traces sur le corps.
Noah, lui, doit faire face à la mort de ses parents et par la force des choses être forcé à vivre désormais en familles d'accueil. Hélas pour lui, Noah est passé dans des familles d'accueil pas très reluisantes. Il ne veut donc pas que ses petits frères, trop jeunes encore, vivent ce qu'il a dû, lui, endurer. Il aimerait pouvoir être leur tuteur. Mais il ne travaille pas et est encore trop jeune pour subvenir à leurs besoins.
 
Echo et Noah ne se connaissent pas mais vont dans la même école. De par les épreuves qu'ils ont l'un et l'autre traversées, ils sont dans l'obligation de suivre des séances de thérapie régulières avec une psy de l'école.
Dans les volontés d'Echo, il y a celle de remettre à neuf la vieille voiture de son frère. Cela lui tient à cœur, son père est contre et lui signale que cela lui coûtera beaucoup d'argent. L'éducatrice d'Echo comprend le souhait de celle-ci en lien avec la mort de son frère. Elle lui propose alors un marché pour gagner de l'argent, elle devra donner des cours de soutien à un ado en perdition scolaire.
Elle devra également continuer ses séances de thérapie jusqu'à la fin de l'année.
 
L'ado en perdition scolaire à qui Echo va devoir donner des cours de soutien n'est autre que Noah. Il est totalement en échec scolaire, trop préoccupé par le devenir de ses frères. L'éducatrice de l'école n'arrive pas à le remettre sur le droit chemin. Elle sait qu'il a été malmené mais ne veut pas qu'il reste bloqué là-dessus. Elle a donc le projet des cours de soutien jusqu'à ce que sa moyenne reflète ses capacités. Et pour arriver à ses fins, elle a un fort atout. Elle le met au pied du mur pour qu'il accepte de suivre les cours, sinon elle préviendra son assistante sociale qui fera en sorte de réduire ses heures de visite auprès de ses frères.
 
Echo et Noah seront donc finalement obligés d'accepter le deal. Les débuts ne sont pas prometteurs car ni l'un ni l'autre n'apprécie ces cours de soutien. Pourtant au fil du temps, l'un et l'autre va essayer de comprendre l'autre. Leur résistance mutuelle va alors s'épanouir en une grande amitié, voir plus si cela pouvait être réalisable. Mais pour l'un comme pour l'autre, trop de problèmes à gérer dans la vie pour pouvoir s'ouvrir à une relation amoureuse. A eux deux, ils vont pourtant s'entraider dans bien des cas notamment dans le contexte scolaire où la vie n'est pas tendre avec eux : Echo est toujours observée sur son passage, tout le monde se demande pourquoi elle a toutes ces traces sur son corps. A t-elle voulu se suicider ? Est-elle folle comme sa mère ? Les ragots sont nombreux. Et pour Noah, il en est tout autant. Il a un passé pas très avantageux et un look qui peut parfois faire peur.
Vont-ils réussir à se sauver mutuellement ou bien se briser les ailes...
Bon, je craque totalement pour cette saga !!

Je n'ai pourtant pas commencer par le 1er opus de la série mais rien de bien grave puisque l'on peut les lire dans le sens que l'on veut. Pour chaque roman, est mis en avant un duo de personnages même si toutefois on peut les retrouver dans les autres opus de la saga. Donc aucun souci.
 
J'avais adoré "Pas sans lui", opus de la saga. Ici, encore une fois, une superbe ambiance où les personnages principaux sont marqués par leur passé. Une jeune femme dont la vie n'a pas été tendre avec elle, une vie qui s'est effondrée quand un drame s'est produit et lui a laissé des séquelles corporels à vie, une vie qui la laisse endommagée, désorientée presque. Et pas vraiment d'amis pour lui venir en aide.
Et puis on a un jeune homme, Noah, un garçon qui dans l'apparence est solide mais qui cache bien son jeu puisqu'il a tout perdu, ses parents sont morts et ses frères sont placés loin de lui dans une famille d'accueil. Et les familles d'accueil, il en connaît un rayon et il n'a pas bien vécu cette partie là de sa vie.
On sent que ces 2 personnages sont marqués à jamais mais leur rencontre pourrait bien changer un peu la donne. Tous les 2 ont peur de la vie, tous les 2 souhaiteraient une vie normale... De méfiance au début l'un envers l'autre, ils pourraient bien s'aider mutuellement et se raccrocher à un semblant de vie normale. C'est donc très intéressant de voir l'évolution de leurs émotions.
On sent bien également qu'au fil de l'eau, il y a une attraction mutuelle mais au fond d'eux ils ne veulent ni l'un ni l'autre s'embarrasser d'une possible histoire d'amour car ils ont déjà trop de choses à gérer dans leur vie. On attend de voir du coup ce qui va se passer et voir si Noah et Echo sont assez forts pour faire face à leur passé.
 
Pas facile... on se laisse vite prendre par toute la sensibilité du roman. On est plein d'espoir pour que l'un et l'autre s'en sorte. Ce que j'ai aimé également c'est que du coup le roman ne tourne pas forcément sur une simple histoire romantique on a plutôt, ici, une histoire portant principalement sur le côté relationnel et le développement de cette relation entre Noah et Echo. On les sent plein de courage pour se créer un avenir meilleur mais c'est pourtant bien difficile de se faire un chemin... C'est un roman rempli d'émotions diverses.
 
J'aime le style de Katie McGarry et j'ai aimé le découpage du roman, avec un narrateur différent entre Noah et Echo à chaque chapitre.
 
Forcément on devient "addict" aux personnages et le roman devient alors facilement un "page-turner"...
 
J'ai hâte de poursuivre dans la saga.

Délicieux mélange entre problèmes familiaux, tragédies,
amitié et amour, pour une histoire plus que touchante.




Sur le blog, retrouvez dans la même saga : "Pas sans lui" { ICI }



http://www.harpercollins.fr/qui-sommes-nous
 
 

mercredi 21 septembre 2016

Une étrangère à Aroha Bay



Auteur : Zana Bell
Traducteur : Françoise Rigal

Titre original : Tempting the negociator

Editeur : Harlequin
Collection : Prélud'
Roman - Romance - Nouvelle-Zélande - Ecologie - Surf -
Pages : 320
Parution : 1 juin 2011










Synopsis :

Sass Walker n'en est pas à premier défi. Une enfance difficile, une existence pauvre l'ont fait se consacrer corps et âme à ses études, puis à son travail. Aujourd'hui, elle s'apprête à jouer sa carrière sur un challenge : se rendre en Nouvelle-Zélande pour convertir un petit coin de paradis encore préservé en resort de rêve et de luxe. Sur place, elle sait qu'elle va devoir se battre, qu'elle est déjà impopulaire. Mais elle s'en fiche ! Et elle se blinde. De toute façon, jusqu'à maintenant, qui a sur l'aimer ? Personne. Alors, elle peut tout affronter !... Tout, vraiment ? Même l'accueil de Jake Finlayson à l'aéroport ? Finlayson, l'unique habitant de la sublime plage d'Aroha Bay. Beau comme un dieu, bond et hâlé comme un surfeur, totalement envoûtant. Mais déterminé à renvoyer Sass d'où elle vient.
 
Sass Walker est une avocate New Yorkaise de renom et travaille pour une importante entreprise de construction de Club de vacances très à la mode car toujours très originaux. Leurs projets sont toujours pharaoniques et voilà qu'ils ont l'intention de construire un club en Nouvelle-Zélande et il aura pour thème, les Mayas....
Sass ne comprendra jamais trop les intentions de sa hiérarchie à vouloir toujours construire un club de vacances avec un thème qui n'a absolument rien à voir avec les lieux où il est construit...
 
En bonne New-Yorkaise, Sass vit richement désormais à avoir mener de front sa carrière et à avoir surpassé son enfance difficile dans un milieu pauvre. Ses parents se sont séparés, sa mère a été obligée de vivre avec ses enfants dans une caravane... bref, des années difficiles que Sass veut oublier.
Désormais on retrouve Sass toujours habillée dernier cri, généralement en ensemble de chez Prada et toujours des Louboutin aux pieds.
 
Elle est nommée avocate en charge du futur complexe touristique d'Aroha Bay en Nouvelle-Zélande et est envoyée là-bas pour apaiser les opposants à ce projet. En effet, son collègue Kurt "l'incompétent de base" comme elle le nomme, avait tout gâché en beauté en imposant à coups de millions, sans consultation, son projet pharaonique. Sass est donc envoyé là-bas, et espère que Kurt ne va pas cirer les bottes de la direction le temps de son absence à lui souffler la promotion qu'elle s'acharne à obtenir depuis des années en bossant 80 h par semaine.
 
Sur place, elle est accueillie par Jake Finlayson qui va la loger chez lui sur la plage d'Aroha Bay. Jake compte parmi les opposants à la construction de ce complexe mais justement, l'idée est venue aux opposants de montrer à Sass la splendeur à l'état sauvage d'Aroha Bay et combien il serait stupide de menacer ce lieu. Jake compte bien montrer également à Sass que cette plage renferme des trésors, notamment avec des sternes qui logent sur cette plage, sternes qui sont en voie d'extinction.
 
Jake est un ancien champion de surf, et Sass, malgré qu'il soit opposant à la construction du complexe touristique, le trouve sympathique tout comme son frère et sa belle-soeur Moana, une Maorie, avec qui elle noue des liens d'amitiés très rapidement.
 
Il sera donc délicat pour Sass de contenter tout le monde mais elle compte bien sur ce séjour en Nouvelle-Zélande pour établir un rapport équitable afin de satisfaire tout le monde. Mais faire la part des choses devient de plus en plus délicat au contact des habitants du coin et surtout de la famille Finlayson.
 
Un roman qui m'a fait voyager.

J'avais acheté ce livre lors d'une foire aux livres, il me manquait un livre pour bénéficier d'un tarif plus attractif encore et j'avais donc été attirée par cette couverture où je trouve que les lumières et choix de couleurs sont superbement assortis, et puis attirée aussi par le fait que cela se passe en Nouvelle-Zélande. Ensuite, le synopsis révélait une romance assez basique mais bon pour une lecture estivale ce serait parfait.

Ma lecture faite, je ne suis pas déçue de ma lecture même si certains points ce sont révélés tels que je le pensais sur le fait notamment d'une romance basique. Une rencontre entre 2 protagonistes que tout oppose. Une amitié qui se révèle, voir plus et pourtant tout s'oppose entre eux. Donc, oui, rien d'exceptionnel. En bref, on a ici des points négatifs et des points positifs.

Maintenant, j'ai aimé le caractère des personnages. On s'attache à eux, personnages principaux et secondaires. Le personnage de Sass est fort de caractère, déterminé, on voit qu'elle a dû batailler dans son métier pour arriver là où elle en est et ce face à une équipe masculine. Le personnage de Jake est quant à lui des plus sympathiques, personnage écolo, respectueux des traditions Néo-Zélandaises, en plus de ça champion de surf et beau gosse... il a tout pour lui. Il s'occupe également d'ados en réinsertion. Donc on ne peut pas trouver mieux comme personnage. L'alchimie est un peu électrique entre ces 2 personnages car ils ne viennent pas du même monde entre un écolo qui vit sur une plage et une New-Yorkaise qui s'habille chez Prada...
 
Ce que j'ai aimé également à travers ce roman c'est l'ambiance et le décor Néo-Zélandais, l'attachement aux traditions, le respect de l'île, ne pas vouloir de ce tourisme de masse qui viendrait perturber leur espace naturel. J'approuve totalement ! Une belle ambiance sur cette plage faite pour le surf et où la nature devrait faire son petit bonhomme de chemin sans que l'on vienne y perturber l'écosystème. Franchement, ça me donnait envie d'y être...
 
Rien d'exceptionnelle par contre au niveau du style, j'y ai trouvé parfois quelques mots pas très bien assortis au reste mais bon cela ne m'a pas plus chagrinée que cela puisque de toutes façons j'ai pris cette lecture comme une lecture estivale et cocooning.

J'y ai donc passé un bon moment de lecture, une lecture totalement détente
et sans prise de tête parfaite pour l'été sur la plage !

  

lundi 19 septembre 2016

C'est lundi, que lisez-vous ? #49



Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.



On répond à trois questions.
 
  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?  

 
Repartis pour un tour
- Kristan Higgins -
 

Peut-on donner une seconde chance à son premier amour ?

Le mariage ? Pas pour moi ! Voilà le credo de Colleen O'Rourke. C’est vrai, cette posture légèrement psychorigide a quelque chose à voir avec sa rupture, il y a dix ans, avec le beau, l’incomparable, le parfait Lucas Campbell. Une expérience proche du saut à l’élastique… mais sans élastique, que Colleen ne veut plus jamais revivre. JAMAIS ! Depuis ce jour, elle se contente de flirts sans lendemain, joue les entremetteuses pour ses amies et console les amoureux éconduits venus s’échouer dans le bar qu’elle tient avec son frère à Manningsport .
Alors que faire lorsqu’une urgence familiale ramène Lucas Campbell en ville ? Parce que, évidemment, il est toujours aussi beau, aussi incomparable, aussi parfait. Doit-elle fuir? Combattre? Se laisser tenter?

 
Comme à chaque fois avec Kristan Higgins,
j'ai beaucoup aimé ce roman
et j'ai pris plaisir à retrouver les personnages de la saga "Blue Heron".
 

 
 
Albert sur la banquette arrière
- Homer Hickam -
 


C’est l’histoire d’un couple où l’un aime et l’autre pas.
C’est l’histoire de Homer, honnête mineur de Virginie, d’Elsie, sa jeune épouse aux rêves déçus, et d’Albert.

Mais qui est donc Albert ?
Un alligator. Un cadeau de mariage qu’Elsie a reçu du grand amour de sa vie quand elle s’est résignée à épouser Homer. Une petite bête facétieuse et un peu cruelle, qui s’interpose sans cesse entre elle et son mari.

Que fait Albert sur la banquette arrière ?
On le ramène chez lui. Exaspéré par les tours féroces que lui joue l’alligator, Homer pose un ultimatum à Elsie : c’est Albert ou lui…
Ainsi commence une expédition à trois vers la Floride, pour ramener Albert chez lui. Une aventure pleine de rebondissements, de rencontres…
 
 
 
 
Lecture complètement loufoque et qui, du coup,
me prend un peu plus de temps que prévu...
 
 
 
Je ne sais pas encore, comme je pars en fin de semaine prochaine à Londres, il faut que j'essaie de caler mes lectures en fonction de mon séjour pour ainsi n'emporter qu'un livre assez fin pour ne pas prendre de place dans la valise...
 
Bonne semaine !!
 

jeudi 15 septembre 2016

L'inconnue du quai



Auteur : Mary Kubica
Traducteur : Carole Benton

Titre original : Pretty baby

Editeur : HarperCollins
Collection : Mosaïc
Roman - Suspense - Intrigue - Inconnue - Bébé - Générosité - Méfiance -
Pages : 400
Parution : 13 avril 2016







Synopsis :


La première fois que je l'aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago. Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse. Elle serre un bébé dans ses bras. Rien ne les abrite. Quelques jours plus tard, elle est de nouveau là. Aussi fragile. Cette fois, je l’aborde/vais lui parler. Sans trop savoir pourquoi. Ni où tout cela va me mener…
Hantée par l’image de cette jeune sans-abri et de son bébé,  Heidi néglige l’avis de son mari et l’hostilité de sa fille : elle ouvre sa maison à l’inconnue du quai. Qui est vraiment Willow ? Mutique, vulnérable, a-t-elle quelque chose à voir avec l’inquiétante Willow Greer, dont le compte Twitter est plein de conseils macabres sur le suicide ?
Peu à peu, la présence de l’inconnue dans la maison agit comme un révélateur des fissures familiales…
A Chicago, Heidi travaille auprès des défavorisés ou immigrés à qui elle donne des cours d'alphabétisation.
En ce 8 avril, sous une pluie battante, elle voit pour la première fois cette jeune fille debout sur le quai de la gare, un bébé serré dans ses bras. Elle a une valise usée posée à ses pieds, elle porte un jean tout déchiré, des chaussures détrempées. Heidi pense qu'elle est sous-alimentée car très mince. A cette heure de pointe, la foule est présente mais personne ne s'approche d'elle. Heidi est bien tentée de l'aider mais à peur qu'elle ne le prenne mal.
 
Mais son côté charitable va prendre le dessus lorsqu'elle va revoir la jeune fille toujours sur le quai de la gare. Elle ne peut pas fermer les yeux sur cette situation et laisser cette adolescente (car en effet elle ne doit pas être bien âgée) et son bébé dans un froid pareil. Mais que faire... la situation l'intrigue. Que fait cette jeune femme dehors, avec ce froid, avec son bébé ?
 
Un jour, Heidi se rend à la bibliothèque pour aller récupérer un livre commandé et elle retrouve la fille avec son bébé à son grand étonnement. La fille est assise sur le sol au milieu du coin "Littérature" et le bébé est allongé contre ses cuisses. La valise est à côté d'elle. Heidi l'observe en douce derrière les rangs de livres. La jeune fille s'occupe du bébé puis elle attrape un livre et commence à le lire à voix basse. C'est un extrait du livre Anne... La maison aux pignons verts. Et elle caresse les pieds du bébé.
 
Et puis un jour, Heidi décide de lui parler et de l'emmener chez elle, ce qui sera mal perçu par son mari Chris et sa fille de 12 ans Zoé.

Heidi découvre vite que la jeune femme n'ayant pas le moindre argent n'a pas pu nourrir correctement le bébé ni lui apporter les soins d'hygiène nécessaires. Heidi essaye de découvrir la vie de la jeune femme qui se prénomme Willow et pourquoi elle vit dans la rue. Willow ne veut rien dire sur elle ni parler du père de l'enfant. Heidi commence à prendre soin d'elle, lui propose des vêtements de sa fille Zoé qui doit avoir le même gabarit que Willow. En prenant les vêtements sales de Willow, elle découvre des tâches de sang sur son t-shirt... Heidi ne dit rien, n'en parle pas non plus à son mari.

Heidi prend soin du bébé, malgré les objections de sa famille qui lui font comprendre qu'elle ne connaît rien de cette fille et qu'ils ne savent pas qui elle est. Surtout que Willow reste murée dans le silence et qu'elle peut, parfois, se montrer agressive.
 
Heidi est de plus en plus impliquée dans la prise en charge de Willow et son bébé. Chris ne voit pas ça d'un bon œil et il pressent un danger. Chris et Zoé sont inquiets mais ne pourront pas voir ce qui se passe réellement dans la journée... Chris est souvent en déplacement et Zoé est à l'école et s'enferme le soir dans sa chambre.
 
Car en effet, ce qui a commencé par être un acte de bonté envers une jeune femme désœuvrée va rapidement se transformer en une spirale pleine de secrets qui vont remonter à la surface... et cette rencontre sur le quai d'une gare pourrait vite faire déraper la vie tranquille de cette famille.

Magnifique thriller psychologique !!

1ère fois que je lis Mary Kubica, et je ne suis pas déçue du tout ! Un suspense finement maîtrisé et distillé au fur et à mesure de la lecture.
 
J'ai beaucoup aimé cette histoire d'une bonne œuvre envers une jeune femme SDF et qui dérape au fur et à mesure sans que l'on puisse deviner pour autant les effets.
On a entre les mains un très bon thriller psychologique, captivant, et dont on a du mal à lâcher. Formidable page-turner. Parce que bien sûr, au fur et à mesure des rebondissements et des révélations, on a envie de savoir ce qui va se passer !!
 
Et puis c'est fait brillamment, car l'auteur a su très bien mettre ça en place avec une narration en plusieurs temps. C'est à dire que les chapitres sont à chaque fois avec un narrateur différent donc un point de vue différent aussi. Un coup on a Heidi qui prend la narration, puis son mari Chris, puis Willow.
 
Je ne rentre pas trop dans les détails de l'histoire hormis le début et la rencontre car en fait le but est de découvrir les rebondissements et secrets. Il ne faut donc surtout pas trop en dire sur l'intrigue !!
 
Rien à redire sur le style. Très bon.
 
Juste une envie pour terminer, l'envie de découvrir son précédent roman "Une fille parfaite".

A lire sans aucune hésitation !!
 
 
 
http://www.editions-mosaic.fr/
 








lundi 12 septembre 2016

Mes premiers jeux de mains en ombres chinoises




Auteur : Madeleine DENY
Illustrateur : Elisabeth MORAIS


Editeur : Tourbillon
Collection : Eveil
Album jeunesse cartonné - Eveil - ombres chinoises
Pages : 10
Parution : Mars 2014




Jeux de mains, jeux de vilains ?

Non, pas tout le temps !!
 
Qui n’a jamais essayé de faire des ombres chinoises sur un mur éclairé ?
Faire des animaux en ombres chinoises, je crois que chacun d’entre nous y a joué au moins une fois ou bien s’y est essayé.
 
Voilà un joli petit album destiné aux petits lecteurs pour jouer mais surtout apprendre comment faire des ombres chinoises. Le poisson, le lapin, le chien, etc. Premiers jeux de mains à faire tout seul comme un grand ou bien à plusieurs pour partager de jolis moments complices.
 
On peut reproduire plein d’animaux avec ses mains, et ici chaque animal aura sa propre petite histoire courte ainsi que son apprentissage pour reproduire l’animal en question en ombres chinoises.
 
Alors, attendez… pour la méduse… je croise les 2 pouces, je tends les autres doigts et je les fais bouger pour essayer d’attraper le petit poisson…
 
Voilà comment retomber en enfance, en tant qu’adulte, pour le plaisir des plus jeunes. 
 
 
Encore une fois, je suis conquise par un album de Madeleine Deny.
J'aime beaucoup ce qu'elle fait, c'est toujours très ludique et amusant en même temps.
 
Un joli album cartonné, pour les plus jeunes, d'où y dépassent des petits onglets en tissus colorés aux symboles de chaque animal mis en avant dans ces ombres chinoises. Onglets en tissus recto-verso pour représenter chaque page du livre. Donc au premier abord c'est très plaisant, une matière cartonnée qui contraste avec la douceur des petits tissus colorés des onglets. Les animaux qui y sont dessinés sont très enfantins, arrondis.
 
Et commence alors une plongée entre ombres et lumières. Une page est consacrée à un animal. La présentation est faite à l'identique pour chaque animal. Un titre simple, en gras, au nom de l'animal. Une petite histoire sous forme de texte court adapté aux plus jeunes. Une illustration pleine page comme je les aime : ici dans des tons pastels et doux, le dessin est enfantin et arrondi comme sur les onglets tissus, les petits détails sont poétiques.
L'histoire courte s'insère dans cette illustration pleine page. La représentation de l'animal sous forme d'ombres chinoises vient se glisser, elle, dans un coin de la page. C'est présenté de façon très claire.

La fin de l'album laisse aux jeunes lecteurs une poursuite de la créativité et pousse à inventer tout un tas d'autres histoires.
 
Outre le côté amusant de ces ombres chinoises, c'est aussi un album qui va permettre de développer l'expression corporelle de l'enfant et sa motricité fine (différencier et faire bouger chaque main), et puis également faire travailler la mémorisation (par exemple, répéter les gestes de l'adulte pour les faire ensuite tout seul).
 
C'est un album qui enchantera petits et grands.
Il m'a charmée et je trouve que les ombres chinoises sont trop souvent oubliées et pourtant ce petit jeu est très pédagogique. Il est parfait pour s'amuser en famille, éclats de rire garantis, et c'est un jeu idéal pour développer l'adresse des enfants.
 
@Tourbillon
 
 
 
 
http://editions-tourbillon.fr/spip.php?article685
 
 
 
 




mercredi 7 septembre 2016

Vivez mieux et plus longtemps




Auteur : Michel Cymes

Editeur : Editions Stock
Documentaire adultes - Santé - Bien-être -
Pages : 288
Parution : 10 Février 2016












Synopsis :

« Je suis comme vous. J’aime m’affaler sur mon canapé et céder au confort d’une petite fl emme. Remettre au lendemain la séance de sport prévue le jour même. Oui, je suis comme vous : je ne déteste pas les sucreries et adore boire un bon coup. Comme vous, je sais qu’il vaut mieux croquer dans un fruit qu’engloutir une tablette de chocolat. Mais, comme vous, je résiste difficilement à la tentation.
Pourtant, la santé est un capital qu’il convient de chérir en permanence pour qu’il ne se dilapide pas. En tout cas pas trop vite…
Alors que faire ? Rester vigilant tout en continuant à se faire plaisir. C’est à cela que doit servir ce livre. Rappelant quelques principes vertueux, il regorge de conseils pratiques pouvant être suivis immédiatement. Et cela, quel que soit votre âge. Car il n’y a pas d’âge pour se prendre en charge. Pas d’âge pour se faire du bien ! »

On a tendance à croire que la santé est un dû et qu'elle est acquise pour l'éternité. Bien entendu, c'est faux. La santé est un capital qu'il est important de faire fructifier, chérir en permanence pour ne pas être vite dilapidé. Ce capital peut sournoisement se dégrader si on ne le respecte pas.

On se pose toujours la question pourquoi ce qui est bon est mauvais pour la santé. C'est d'ailleurs une question posée à Michel Cymes, à laquelle il n'a pas pu répondre de suite.

Bien sûr, cela l'a mené à réfléchir et se poser d'autres questions. Comment rester vigilant tout en continuant à se faire plaisir ?

Car oui, tout le monde aime remettre au lendemain la séance de sport, par exemple, s'octroyer une petite pause au fond du canapé. On aime tous les sucreries, boire un petit coup, on préfère une bonne tartine de Nutella plutôt que croquer dans une pomme... Bref les tentations sont nombreuses et il est difficile de ne jamais succomber.

Ce livre apporte donc des informations et conseils sur différents points :
- Que ce soit sur l'alimentation, avec un petit rappel sur certains aliments oubliés et leurs bienfaits. Michel Cymes est là pour nous rappeler les bénéfices de certains aliments pour notre organisme.
Ici, je retiens que je vais faire entrer un peu plus dans mon alimentation : des germes de blés, de la levure de bière en cure (pour moi qui suis en carence de Vitamine D, c'est parfait), du pamplemousse un peu plus souvent (mais attention celui-ci peut apporter des effets négatifs avec certains médicaments). Bref, j'ai retenu pas mal de choses !!

- Le 2ème chapitre porte sur les habitudes. Attention, certaines peuvent être néfastes et d'autres essentielles pour notre bien-être. Du type ? Prendre des mauvaises positions, gérer l'alcool, faire attention à l'entretien de son réfrigérateur (usine à microbes), soigner sa peau mais pas n'importe comment et pas avec n'importe quelle crème, Michel Cymes nous explique pourquoi il n'est pas nécessaire d'acheter une crème hors de prix, bien au contraire ! Une habitude à prendre également pour notre dos : pratiquer une activité physique reste une valeur sûre pour prévenir le mal de dos !
Tellement de bons conseils....

- 3ème chapitre, plus axé pour les sportifs et sportives.
N'oubliez pas, on peut se dépenser sans s'en rendre compte. On y retrouve également de bons conseils lorsque l'on pratique déjà un sport. Michel Cymes vient également piétiner quelques idées reçues. Et n'oublions pas de penser autour du sport à l'alimentation, la récupération, etc.
Au fait, à quelle heure il est préférable de faire du sport ? Michel Cymes est là pour apporter quelques recommandations.

- Le dernier chapitre regroupe une multitude de conseils divers et utiles pour garder la forme. Des trucs et bons conseils qui ne prendront que quelques minutes par jour parfois à faire même lors de nos occupations mais qui, tout compte fait, nous feront sentir bien. Prendre soin de son cœur, entretenir sa mémoire, prévenir la constipation, etc.
A lire sans modération !

Michel Cymes est quelqu'un que j'aime beaucoup parce qu'il sait expliquer simplement et il sait aller directement à l'info utile.
 
Je me suis donc plongée dans ce livre que l'on peut soit lire d'une traite ou bien le picorer morceau par morceau au fil du temps.
 
Les textes sont courts mais toujours précis, explicatifs et du coup on a de l'info pertinente et sérieuse et sans bla-bla autour. Du coup, les infos et conseils sont faciles à suivre. Et l'auteur nous rappelle certaines banalités du quotidien que l'on a un peu oublié de mettre en pratique...
 
J'aime dont l'ouvrage est divisé, une découpe facile à suivre et on sait de quoi ça parle du coup.

Le style d'écriture est à l'image de Michel Cymes, un ton simple, humoristique et abordable pour tous et c'est ce que j'apprécie beaucoup avec lui. C'est facile à comprendre et sans se prendre la tête.

Tout est là pour de bons conseils pour un mieux être au quotidien, s
ans prétention, et avec beaucoup d'humour.



lundi 5 septembre 2016

C'est lundi, que lisez-vous ? #48





Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.



On répond à trois questions.
 
  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?  




 
Les rêves sont faits pour ça
- Cynthia Swanson-
 
 
 
Nul ne sait ce qui va arriver quand le rêve commence…Une nuit, Kitty rêve qu’elle se réveille dans une chambre inconnue. Auprès d’elle, un homme qu’elle ne connaît absolument pas mais qui l’appelle Katharyn, et deux petits enfants qui l’appellent maman mais dont elle ne peut être la mère. Puis la scène s’estompe, Kitty ouvre les yeux et reprend sa vie de célibataire amoureuse des livres et libraire à Denver. Mais le rêve revient. De plus en plus souvent. De plus en plus puissant…

Face au miroir de cette autre vie imaginaire, Cynthia Swanson fait douter le lecteur.  Qui est vraiment son personnage ? Kitty, la jeune femme qui a fait le choix de se consacrer à sa passion des livres et n’a pas eu d’enfant, ou bien Katharyn, l’épouse comblée, son double onirique ? Au fil des pages, les frontières se brouillent. La résolution, en réorganisant les morceaux du miroir, laisse troublé, stupéfait et ému.

 
Une très belle lecture, chronique en préparation.

 
 
Repartis pour un tour (Saga Blue Heron)
- Kristan Higgins -
 
 
 Peut-on donner une seconde chance à son premier amour ?

Le mariage ? Pas pour moi ! Voilà le credo de Colleen O'Rourke. C’est vrai, cette posture légèrement psychorigide a quelque chose à voir avec sa rupture, il y a dix ans, avec le beau, l’incomparable, le parfait Lucas Campbell. Une expérience proche du saut à l’élastique… mais sans élastique, que Colleen ne veut plus jamais revivre. JAMAIS ! Depuis ce jour, elle se contente de flirts sans lendemain, joue les entremetteuses pour ses amies et console les amoureux éconduits venus s’échouer dans le bar qu’elle tient avec son frère à Manningsport .
Alors que faire lorsqu’une urgence familiale ramène Lucas Campbell en ville ? Parce que, évidemment, il est toujours aussi beau, aussi incomparable, aussi parfait. Doit-elle fuir? Combattre? Se laisser tenter?
 
 




J'hésite encore mais peut-être avec
 
Albert sur la banquette arrière - de Homer Hickam

    (titre complètement farfelu, j'adore ...)



    Bonne semaine !!