lundi 11 décembre 2017

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme




Auteur : Stefan Zweig
Traducteur : Olivier Bournac et Alzir Hella


Titre original : Vierundzwanzig Stunden aus dem Leben einer Frau

Editeur : Stock
Collection : Bibliothèque Cosmopolite
Romans - Classique - Littérature allemande - Addiction - Passion amoureuse -
Pages : 179
Parution : 1er mars 1995









Dans une petite pension de famille, sur la Côte d'Azur ou plutôt sur la Riviera comme on disait alors, un scandale vient de se produire. Grand émoi chez les clients de l'établissement car la femme d'un des pensionnaires, Mme Henriette, s'est enfuie avec un jeune homme connu de personne puisqu'il n'a passé qu'une seule journée à la pension. L'homme, riche industriel, était décontenancé, sa femme venait de l'abandonner
 
Le lendemain, à table, éclata une discussion avec beaucoup de véhémence. Cet incident vient donc alimenter à table des oppositions coléreuses de conceptions de vie différentes, des questions de principe. Puis les suppositions firent leur apparition, certains pensaient que Mme Henriette entretenait depuis longtemps un rapport secret avec le jeune homme. Il était impossible qu'une honnête femme comme Mme Henriette puisse partir comme ça après simplement quelques heures de connaissance et filer avec un jeune homme qu'elle n'eût pas connut avant... Personne n'ose admettre l'existence du coup de foudre, ne voyant là que folie.
 
Seul le narrateur prend la défense de Mme Henriette. Et d'une façon inattendue il trouvera le soutien d'une vieille dame anglaise aux cheveux blancs et pleine de distinction. La fuite de Mme Henriette vient de ranimer des feux mals éteints chez cette vieille dame. Elle va alors raconter lors d'une longue conversation avec notre narrateur, les 24 heures les plus intenses de sa vie. Une façon à elle de confier enfin son secret jusque là caché et relater une période de seulement 24 heures sur soixante-sept ans, un jour unique de sa vie.
 
Cette femme a vécu les 24 heures les plus intenses de sa vie dans un casino de la Riviera, lorsqu'elle rencontra un joueur incorrigible. Elle s'est éprise d'un homme en ayant simplement observé ses mains de joueur. Des mains qu'elle trouva alors fascinantes. Des mains fines, et pourtant puissantes, très expressives, nerveuses et excitées par l'appât du gain.
S'en jouera alors passion, vertige, et confusion de sentiments... Et pendant 24 heures, cette femme deviendra une autre femme que celle qu'elle fût pendant 40 ans.



Touchante confession !

Je découvre pour la première fois la plume de Stefan Zweig car, oui, je n'avais encore jamais rien lu de lui. Et pour le découvrir, j'ai choisi cette courte nouvelle. Une nouvelle ayant pour thème la passion.
 
Passion dans tous les sens du terme. La passion d'un homme pour le jeu, l'appât du gain, l'addiction. Et puis, la passion d'une femme pour une jeune homme qu'elle croise. Une passion tellement intense pour l'un et pour l'autre qu'elle peut faire perdre la raison...
 
Beaucoup de sentiments relatés dans cette nouvelle pour parler de la passion et de ce qui en découle. Car lorsqu'elle devient trop addictive elle peut dégager des sentiments de destruction, de folie, de colère, de désespoir. Un coup de folie qui peut traverser n'importe qui à n'importe quel moment sans prévenir, même les plus sages et distingués.
 
Je découvre donc la plume de Stefan Zweig. Et quelle plume !! Une écriture travaillée, délicate, passionnée. Magnifiques descriptions, notamment des mains du joueur ! Une plume vraiment captivante. Il explore la passion d'une façon incroyable. Il nous transmet le sens de l'observation d'une façon remarquable. Une écriture pleine de sensibilité. Ajoutons à cela également une écriture très moderne je trouve.
 
Psychologie,  nature humaine, plume délicate... tout y est.

Une très belle découverte !!






16/26






mercredi 6 décembre 2017

Juste quelqu'un de bien




Auteur : Angéla Morelli

Editeur : Harlequin
Collection : &H
Romans - Romance contemporaine - Trentenaire - Quête d'identité - Famille - De mères en filles - Auteur - Amour - Amitié -
Pages : 331
Parution : 4 Octobre 2017
Merci aux Editions Harlequin pour cette lecture










Synopsis :

À trente-quatre ans, Bérénice n'’a plus aucune certitude. Tout ce qu’'elle croyait savoir sur la vie a pris l’'eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu’'elle n'’arrive plus à écrire une ligne, alors que l'écriture est sa raison d'’être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie  : sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au coeœur de Paris, et Juliette, son amie d’'enfance.
Mais ça ne suffit plus.
Bérénice n’'a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu’'elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place… aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu’'elle vient de croiser et qui ne l’'a pas reconnue.


Bérénice est en pleine réflexion sur sa vie. Elle a 34 ans, elle est toujours célibataire, elle multiplie les rencontres et les coups d'un soir sans jamais rechercher l'attachement et surtout sans jamais tomber amoureuse. Côté professionnel, elle est également dans l'impasse. Devenue une écrivaine renommée, c'est le calme plat elle n'arrive pas à trouver l'inspiration dans l'écriture.

Vient alors le grand questionnement sur sa vie et bien des choses vont alors refaire surface car les réponses aux questions qu'elle se pose actuellement, elle a cherché, sans le savoir, à les garder au plus profond d'elle pendant très longtemps. Désormais, elle a besoin d'avoir une réponse à ses questions. Notamment sur l'identité de son père. Bérénice a en effet été élevée par sa mère, et sa grand-mère. Elles vivent d'ailleurs dans le même immeuble et partage leur quotidien.

Bérénice est pleine de doutes et d'interrogations et a désormais besoin de remuer tout ça pour avancer dans sa vie.

Mais voilà, qu'Aurélien, qu'elle avait rencontré il y a longtemps lorsqu'elle était ado puis recroisé lorsqu'ils étaient jeunes adultes, refait surface dans sa vie. Quelqu'un qui a beaucoup compté pour elle car elle avait eu pour lui, au premier regard, le coup de foudre. Mais Aurélien, au grand désespoir de Bérénice, ne l'a jamais reconnue toutefois lorsqu'ils ont eu l'occasion de se croiser

Elle recroise donc une nouvelle fois sa route totalement par hasard, et par le biais de sa mère. Elle va faire la connaissance de son garçon, Arthur, fasciné par le perroquet de Bérénice mais un petit garçon perturbé dans sa vie. Bérénice aimerait en savoir plus sur ce petit garçon qui est à croquer, et aimerait connaître ce qui le perturbe tant. Aurélien, bien entendu, n'a pas non cette fois-ci reconnu Bérénice.

Le fait qu'il soit le fils d'Aurélien la perturbe. Comme si elle avait besoin de ça dans sa vie actuelle !! Ce qui est sûr, c'est qu'elle est furieuse contre elle-même car les années ont passé et elle n'a toujours pas oublié Aurélien malgré tous les efforts déployés en ce sens. Et lui, qui ne sait même pas qui elle est et qu'ils ont déjà partagé plus qu'il ne le pense....

Bref, elle a sacrément besoin de toutes les femmes de sa vie pour dépatouiller le tohu-bohu qu'est devenue sa vie, soit sa mère Cassandre, sa grand-mère Moune et son amie d'enfance, Juliette, avec qui elle partage tout.


Un feel-good que j'ai adoré !!


Je n'avais encore jamais rien lu d'Angéla Morelli ce fût une très belle découverte puisque j'ai adoré ce roman, qui est donc un coup de cœur. Du coup, maintenant, j'ai forcément envie de découvrir ses autres romans.
 
Ici, on a un très bon feel-good entre les mains mais ce n'est pas qu'un feel-good. En effet, à la lecture de ce roman il en ressort des côtés plus profonds qu'un simple feel-good. Une femme qui se cherche, où sa vie est un petit peu en chaos et où rien ne va plus. Et si rien ne va plus c'est qu'il y a un problème qu'elle n'a jamais voulu soulever jusque là ou bien qu'elle n'a pas eu besoin de soulever jusque là.
Il y a aussi le personnage d'Arthur, un petit garçon bien en mal également lui aussi et qui vit un traumatisme que je vous laisserai découvrir.
 
Alors non, à la lecture de ces dernières phrases, le roman n'est pas du tout plombant ! C'est frais, on se sent bien à la lecture. C'est touchant tout en étant rafraichissant. Ce n'est pas une romance banale et à l'eau de rose vous l'aurez compris. Il y a ici une remise en question, une quête de soi, des échecs qu'il faut accepter et sur lesquels on doit se relever, il y a un manque... et ça, pour plusieurs personnages du roman.
 
J'ai donc beaucoup aimé l'intrigue du roman. Un roman addictif dès les premiers instants de lecture, et je peux vous assurer que je n'avais aucune envie de lâcher ce roman. Même à la fin, j'ai laissé traîner un peu ma lecture car je n'avais pas du tout envie de quitter ni l'ambiance ni les personnages. Une histoire très réaliste, et ça j'apprécie beaucoup à la lecture d'un roman.
 
J'ai également beaucoup aimé la construction du roman car il commence par un prologue où l'on fait la connaissance de Bérénice alors ado, qui croisera la route d'Aurélien pour la 1ère fois. Et depuis ce moment, on va évoluer et voir grandir Bérénice jusqu'à ces 34 ans actuels. J'ai beaucoup apprécié car on comprend tout du coup. Une belle écriture, douce, légère, sensible pour approcher des sujets plus délicats.
 
Touche d'humour à noter ici dans ce roman notamment avec ce perroquet, Haddock, qui nous donne à coup sûr le sourire avec ses répliques !!
 
Un roman qui nous fait réaliser que la vie n'est pas forcément simple, que chacun à son lot d'embuches. Heureusement qu'il y a des personnes sur qui l'on peut compter. Ici, ce sont les trois femmes de la vie de Bérénice, une meilleure amie avec qui l'on partage tout, une mère quelque peu fantasque, une grand-mère des plus adorables.

Une très belle découverte, un coup de cœur,
un roman réaliste, addictif !









lundi 4 décembre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #82




Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.


On répond à trois questions.
 

  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?
   


 
La fin de l'innocence
- Megan Abbott -
 
 
 
Lizzie et sa voisine Evie Verver, treize ans, sont inséparables. Elles partagent tout, de leurs maillots de bain à leurs crosses de hockey sur gazon. Pour Lizzie, la maison des Verver est le paradis avec à sa tête, le père, tellement gentil et charismatique. Un jour, Evie disparaît. Seul indice : la voiture que Lizzie a aperçue en rentrant du collège. La panique gagne rapidement cette tranquille communauté. Hantée par la disparition d'Evie, Lizzie découvre qu'elle est loin de tout savoir sur sa meilleure amie.













J'ai un avis un peu partagé pour cette lecture....
J'ai trouvé beaucoup de passages longs et pas du tout entraînants,
et puis il est annoncé comme un thriller mais en fait majoritairement
c'est plutôt une histoire de jeunes filles qui découvrent l'adolescence....
je ne sais trop quoi en penser, il faut que j'écrive ma chronique
cela m'aiderait certainement à y voir plus claire
car je n'ai pas non plus détesté cette lecture, loin de là.
 
 
 

 
Hate to love
- Penelope Douglas -
 
 
Depuis plus de sept ans, Misha et Ryen échangent des lettres. Des lettres dans lesquelles ils se racontent, se livrent, se soutiennent. Une seule règle : ne jamais chercher à se rencontrer. Un interdit qui a convenu à Misha pendant toutes ces années. Il n’a pas besoin de connaître le visage de Ryen pour qu’elle soit sa muse, son inspiration, celle pour qui il écrit ses chansons et, quelque part, son âme sœur. Mais, un soir, il croise une jeune fille dont les goûts excentriques se rapprochent un peu trop de ceux que Ryen lui a décrits dans ses lettres pour que ce soit une coïncidence… Et alors, face à cette jeune fille d’une beauté solaire, renversante, Misha n’a aucun doute  : il sait que c’est elle. Maintenant, impossible de résister, il doit s’approcher. Quitte à ne jamais révéler à Ryen qui il est vraiment. Et quitte à découvrir une Ryen bien différente de l’idéal qu’il s’était imaginé…  
 
 
 
 
Je le commence juste.
Au passage, j'adore la couverture !!!!
 
 
 


 
Je pense que je vais piocher dans ma PAL
du Cold Winter Challenge mais je ne sais pas encore avec quel roman !
Ma pile à lire est ICI.
 
 
 
 
 
 
 BONNE SEMAINE !!!
 
 
 
 
 

vendredi 1 décembre 2017

Cold Winter Challenge 2017/2018



@She reads a book




Il démarre aujourd'hui, le 1er décembre...
 
C'est le Cold Winter Challenge organisé par Margaud !!



Les inscriptions se font sur le groupe  Facebook qui lui est dédié, et on peut également utiliser le #ColdWinterChallenge sur les réseaux sociaux.
Ce challenge démarre donc aujourd'hui même, le 1er décembre 2017, et prendra fin le 31 janvier 2018.
 
Un challenge pour nous accompagner pendant les mois les plus froids de l'année. On se prépare des lectures hivernales ou en bien lien avec les fêtes. Le but est de se faire plaisir tout en se mettant un petit défi personnel.
 
Chacun met ce qu'il veut dans sa PAL. Dans les choix de lectures, il sera par contre demandé d'intégrer un titre qui correspond à un des 4 menus proposés. Le but étant de choisir 1 menu minimum et de remplir la condition de lecture du menu choisi, ou bien de choisir plusieurs menus.



Les 4 menus :
 
 
 
 
La magie de Noël :
 
L'histoire du roman se passe pendant les fêtes de Noël ou en lien avec Noël.
 
Flocons magiques :
 
Lire un roman fantasy ou fantastique.
 
Marcher dans la neige :
 
La littérature de voyage, nature writing dans la neige ou le froid
 
Stalactites ensanglantés :
 
Du polar, du thriller, du suspense, pendant Noël ou bien dans la neige ou le froid.





Pour ma part, ce sera donc la 1ère fois à laquelle je participerai à ce challenge !!
J'ai donc déjà présélectionné quelques romans pour ce Cold Winter Challenge, une PAL qui pourra très certainement bouger au fil du challenge en fonction de mon temps de lecture.





Magie de Noël :
  • Les anges s'en mêlent - Debbie Macomber
  • Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi - Juliette Bonte
  • Le ballet des sentiments - Susan Mallery
  • Noël sur la 5ème avenue - Sarah Morgan

Flocons magiques :
  • Frisson - Tome 1 Les Loups de Mercy Falls - Maggie Stiefvater

Marcher dans la neige :
  • Smilla et l'amour de la neige - Peter Hoeg
  • Zona Frigida - Anne B.Radge (aussi dans Stalactites ensanglantés)

Stalactites ensanglantés :
  • Glacé - Bernard Minier
  • Le Noël d'Hercule Poirot - Agatha Christie
  • Joyeux Noël Merry Christmas - Mary Higgins Clark







J'ai donc hâte de me plonger dans ces lectures hivernales et/ou festives !!!
 
 
Et si vous participez à ce challenge,
je vous souhaite donc un bon challenge
 et de bonnes lectures !








 

mardi 28 novembre 2017

Ne t'attache pas



Auteur : Morgane Bicail

Editeur : Michel Lafon
Romans - Young Adult - Rencontre - Adolescence - Addiction - Adrénaline - Danger -
Pages : 269
Parution : 9 novembre 2017
Merci aux Editions Michel Lafon pour cette lecture













Synopsis :

Alexie, seize ans, mène une vie rangée. Ce n'est pas le cas de son voisin, le séduisant et ténébreux Jérémy, qui ne vit que pour le risque et ne tarde pas à l'entraîner dans les défis les plus insensés.
Mais quel avenir y a-t-il pour une relation placée sous le signe de l'adrénaline et vouée à la clandestinité ?


 
Alexie a 16 ans, elle est assez pudique et mène une vie très simple et tranquille. Poussée par sa mère et l'amie de sa mère qui n'est autre que sa voisine, Alexie va faire plus ample connaissance avec Jérémy, son voisin et fils de l'amie de sa mère. Bien sûr elle le connaissait...juste comme ça. Lorsqu'un soir les 2 couples voisins décident de sortir, ils poussent leurs enfants à passer la soirée ensemble. Alexie est donc obligée de rencontrer Jérémy et la rencontre va être assez perturbante pour elle...
 
Jérémy, 18 ans, est tout l'inverse d'Alexie. Lors de cette rencontre, il va bien évidemment rigoler devant la gêne que provoque cette rencontre sur Alexie. Lui qui est tellement nature, qui dit tout ce qui lui passe par la tête sans la moindre pudeur est tout l'inverse d'Alexie. Elle l'envie d'être aussi nature. Dès le départ, leurs conversations sont ponctuées de piques qu'ils se lancent. L'un et l'autre n'en manque pas une pour charrier l'autre !
 
Après cette rencontre, Alexie ne peut plus cantonner Jérémy au rôle de voisin. Il l'intrigue trop pour ça. Elle veut en savoir plus sur lui. Et puis, à vrai dire, il est plutôt sympa. Un peu barré au premier abord, mais sympa.
 
Puis, ils vont à nouveau passer du temps ensemble. Jérémy ne loupe pas une occasion pour se rapprocher d'elle, comme aller courir avec elle lorsqu'il l'aperçoit sortir de chez elle pour faire son footing matinale par exemple.
 
Alexie est assez surprise car elle n'aurait jamais imaginé qu'il se soucie autant d'elle, lui qui aime pourtant la mettre mal à l'aise parfois et qui connaît ses gênes.
 
Mais Alexie va aller de surprise en surprise lorsqu'elle va découvrir ce que renferme le mystérieux Jérémy... Petit à petit, à force de le côtoyer, elle va apprendre à le connaître et entrevoir ce qu'il cache, ce qui l'anime parfois sans qu'elle n'arrive à se l'expliquer, et ce qui le rend si distant parfois et qu'elle n'arrive pas encore une fois à se l'expliquer. La facilité avec laquelle il change de comportement la pétrifie parfois. Il est complètement lunatique.
 
Jérémy aime les défis. Il aime la sensation que lui provoque l'adrénaline lorsqu'il se lance les défis les plus improbables. Il aimerait qu'Alexie soit sa partenaire de défis. Des défis qui sont toujours restés secrets, et qui doivent continuer à l'être. Une sorte de clandestinité...
 
Sans la prévenir, il l'a mise au défi lors d'un retour de soirée. Mais la vie tranquille d'Alexie est bien à l'opposé d'une telle clandestinité dans ce jeu de défis. Elle n'aime pas braver l'interdit. Il lui promet de ne jamais la mettre en danger, qu'il contrôlera à chaque fois.
Malgré la peur, Alexie, se dit que si elle veut le garder dans sa vie, elle devra envisager d'accepter son jeu car sinon il passera à quelqu'un d'autre. Et elle ne veut pas que cela arrive.
 
 
Une belle découverte !

Je n'avais jamais lu encore Morgane Bicail malgré un 1er roman (Phone Play) qui avait fait parler d'elle puisque jeune auteure. Ma curiosité était donc attisée pour découvrir la plume de cette jeune auteure de 17 ans.
 
Et ce fût donc une belle surprise. J'ai aimé cette lecture, une lecture Young adult, avec des personnages jeunes. Une intrigue bien construite et qui nous tient en haleine. La preuve en est, j'ai lu le livre en deux fois car je n'arrivais pas à décrocher de ma lecture tellement elle était prenante. Ne vous attendez pas à une banale romance, c'est bien plus profond et plus dur. Tout tourne autour de ce duo, entre une jeune fille un brin plus jeune que le jeune homme qu'elle rencontre et donc un peu naïve encore pour ses 16 années. Un attachement immédiat l'un pour l'autre. Mais une faille dans cette relation. L'addiction dans tous les sens du terme. L'addiction pour Jérémy, qui ne peut s'empêcher de faire monter l'adrénaline par le biais de défis qu'ils se lancent pour lui procurer une sorte de sensation de bonheur. Et l'addiction d'Alexie envers un jeune homme qu'elle ne peut se résoudre à quitter même si les défis de celui-ci la dérange. Elle est prête à tout pour lui, même à se lancer dans les défis de Jérémy malgré la peur.
 
Il y a donc, vous l'aurez compris, un esprit malsain qui s'installe. Un coup on en veut à Jérémy et puis un coup non. Mais au final au fond de moi, je n'ai pas réussi à en vouloir à Jérémy de l'embarquer dans ce jeu de défis clandestins car on sent qu'il y a une faille en lui et que l'on découvrira au fil de la lecture. Il est un coup prévenant et attentionné pour Alexie, et un temps il est complétement distant. On apprendra au fil de la lecture ce qu'il cache. On aimerait plutôt dire à Alexie de ne pas être aussi naïve... mais qu'en on n'a que 16 ans... il est bien difficile encore de s'affirmer... et on aimerait pouvoir apporter à ses jeunes de l'aide.
 
La lecture m'a émue mais je ne peux en dire plus. Une fin qui nous met face à la réalité... On n'en ressort pas indifférent et ça remet les pendules à l'heure comme on dit.
 
Après cette lecture, on se dit que, parfois, il est bon de ne pas cacher certaines choses et plutôt de s'extérioriser... mais c'est plus facile à dire qu'à faire...
 
J'ai trouvé que la plume de la jeune auteure était vraiment bien pour son jeune âge. Il y a un joli mélange entre dialogues, descriptions. Elle nous fait bien ressentir les sensations d'adrénaline. Un seul reproche peut être à faire, par rapport aux défis et par rapport à la situation, je les ai trouvé un peu légers... Par rapport aux retranscriptions données, l'adrénaline ressentie, les défis lancés sont un brin trop softs en comparaison... La lecture est très fluide, pour moi elle a également été addictive puisque j'ai eu du mal à lâcher ma lecture avant de l'avoir terminée si bien que je l'ai lue en deux fois.

Une surprise avec cette lecture addictive et poignante.
 
 
 
 
 
 

lundi 27 novembre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #81




Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.


On répond à trois questions.
 

  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?
   


 
Ne t'attache pas
- Morgane Bicail -
 
 
 
 
Alexie, seize ans, mène une vie rangée. Ce n'est pas le cas de son voisin, le séduisant et ténébreux Jérémy, qui ne vit que pour le risque et ne tarde pas à l'entraîner dans les défis les plus insensés.

Mais quel avenir y a-t-il pour une relation placée sous le signe de l'adrénaline et vouée à la clandestinité ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lecture terminée, ma chronique paraîtra dans la semaine.
Une belle découverte.
 
 

La fin de l'innocence
- Megan Abbott -
 
 
 
Lizzie et sa voisine Evie Verver, treize ans, sont inséparables. Elles partagent tout, de leurs maillots de bain à leurs crosses de hockey sur gazon. Pour Lizzie, la maison des Verver est le paradis avec à sa tête, le père, tellement gentil et charismatique. Un jour, Evie disparaît. Seul indice : la voiture que Lizzie a aperçue en rentrant du collège. La panique gagne rapidement cette tranquille communauté. Hantée par la disparition d'Evie, Lizzie découvre qu'elle est loin de tout savoir sur sa meilleure amie.
 

 
 
 
Très certainement Hate to Love
de Penelope Douglas
 
 
 
 
 
 
BONNE SEMAINE  !!!!
 
 
 

jeudi 23 novembre 2017

Mon projet bonheur



@Photo non libre de droit - She reads a book



Auteur : Christine Michaud

Edition : Fayard/Mazarine
Collection : Documents
Documents - Développement personnel - Bien-être - Témoignage - Journal intime - Psychologie
Pages : 216
Parution : 14 juin 2017
Merci aux Editions Mazarine pour la découverte de ce livre







"Douze semaines qui peuvent changer une vie" - Frédéric Lenoir



Le secret du bonheur, Christine Michaud nous a composé un programme de 12 semaines afin de découvrir nos forces, travailler sur nous, s'ouvrir aux autres , se réaliser pleinement et aimer la vie et trouver le bonheur.
 
Tout au long du livre, et tout au long de ces 12 semaines à suivre, elle va nous apprendre à cultiver la joie à travers de petites attitudes, de petites attentions, d'exercices. A travers ces attitudes, on va cultiver un état d'esprit positif, avoir un geste bienveillant et authentique envers soi ou envers les autres.
 
Sur un cheminement de 12 semaines, on apprend à mieux se connaître, mais aussi à prendre de bonnes résolutions à travers de nombreux exercices tout simples.
 
J'ai trouvé tout au long de ces 12 semaines de nombreux conseils à appliquer chaque jour grâce à la réalisation des activités que l'on peut trouver à l'intérieur de ce livre. On retrouve également des témoignages inspirant, et puis des petits défis à se lancer.
 
Chaque semaine, on retrouve un nouveau thème : le trésor intérieur, apprendre à se connaître et que faut-il apprendre de soit ; la gratitude, l'un des ingrédients nécessaires au bonheur car ressenti au quotidien il est un gage de bonne santé physique et relationnelle ; le mouvement, car on a un peu tendance à oublier de bouger parfois, alors que l'esprit et le corps sont reliés... pour aller mieux il faut donc également prendre conscience de se mettre en mouvement.
Et tant d'autres thèmes encore....


@ Photo non libre de droit - She reads a book
 
 
Un programme riche et concret pour nous permettre d'acquérir de nouvelles habitudes bénéfiques dans notre quotidien.
 
C'est un livre très bien construit, on y retrouve également des zones d'écritures pour certains exercices mais aussi pour aborder sous forme de journal intime notre ressenti vis à vis des conseils de l'auteure et du thème abordé chaque semaine. De quoi faire le bilan après chaque semaine passée, c'est également une sorte de libération je trouve.
 
Tout y est également joliment présenté : de jolis encarts pour les conseils, de belles petites illustrations. C'est simple et zen, comme j'aime.
 
Un livre qui me convient parfaitement, car depuis un petit moment j'essaie également de m'accorder des petits moments de "zenitudes" rien que pour moi par le biais de 10 minutes de méditation par jour, ou bien faire plus de sport en salle, et lorsque je ne peux pas m'y rendre je m'octroie également 10 minutes de sport par jour. Ce n'est pas grand chose, mais ça fait un bien fou c'est extraordinaire !
Du coup, ce livre m'a apporté de nombreux conseils pour recharger les batteries comme on dit, ou bien de supprimer des côtés néfastes de bien des choses, d'éviter de se prendre la tête. Bien sûr ce n'est pas évident, ça n'arrive pas d'un coup mais avec quelques conseils on arrive à éliminer des petites choses du quotidien qui nous prennent la tête.
 
Alors après, certains exercices ne sont pas faciles à réaliser car il faut prendre sur soi... mais cela nous fait prendre conscience de beaucoup de choses.
C'est un livre également à qui on se confie sous forme de journal intime, et de coucher quelques mots sur du papier est parfois difficile mais tellement bénéfique.

 
 
On réalise également grâce à ce livre que l'on peut améliorer notre vie, et des petites attentions peuvent être énormément bénéfiques pour notre esprit et notre corps parce que, comme je vous le disais un peu plus haut, les deux sont reliés. Si l'esprit ne va pas, le corps n'ira pas non plus.
 
Je ne peux que vous dire de découvrir ce livre de développement personnel car il est bien difficile également d'exprimer son propre ressenti, les acquisitions faites grâces aux conseils de l'auteure sont plutôt des émotions personnels donc pas explicites pour quelqu'un d'autres que nous même et nous sommes tous différents. Et puis pas "racontables" non plus car cela reste personnel ;-)
 
Je conseille fortement ce livre pour tout ceux qui sont à la recherche de conseils pour cultiver les émotions positives et trouver une vie plus seine !!!