mardi 27 juin 2017

A l'aveuglette




Auteur : Patricia Wentworth
Traducteur : Pascal Haas

Titre original : Blindfold

Editeur : 10/18
Collection : Grands Détectives
Roman Policier - Suspense - Mystères - Angleterre - Londres - Années 30 - Héritage -
Pages : 308
Parution : 3 juillet 2014









Synopsis :

Flossie Palmer travaille depuis peu dans les cuisines du 16 Valley Street. C'est sa responsabilité de veiller à ce que les plateaux soient montés chez Mlle Rowland en respectant un horaire scrupuleux. Mais son emploi n'aura duré que quelques heures avant qu'elle se retrouve à courir dans les rues brumeuses de Londres, son cœur battant la chamade, n'osant s'arrêter de peur d'entendre les bruits de pas qui peut-être la suivent. Alors qu'elle explorait le salon de la grande maison, un miroir de six pieds s'est déplacé pour révéler un trou béant – et de l'obscurité, a surgi le visage ensanglanté d'un homme...
Un inédit de la reine du roman à énigme, auteur d'une célèbre série mettant en scène Miss Silver, une délicieuse vieille dame douée d'un don d'observation sans égal qui deviendra l'archétype du armchair detective.

Flossie Palmer vient tout juste d'embaucher comme domestique au 16 Valley Street auprès de Miss Rowland, une femme mystérieuse... Un poste qu'elle n'aura occupé que quelques heures car Flossie Palmer quitte et son poste et le 16 Valley Street en catastrophe sans même prendre ses affaires. C'est après avoir monté son chocolat chaud à Miss Rowland, que Flossie Palmer décide d'explorer les lieux du 16 Valley Street. Elle n'a pourtant pas le droit d'entrer dans le salon qu'elle franchit, mais elle trouve les lieux intrigants et décide de les explorer. Elle découvre un salon à l'ancienne époque, avec de gros rideaux en velours, un piano avec des napperons de brocart de soie et des chandeliers en cuivre terni. Ce piano se reflétait dans un immense miroir au cadre doré sur le mur opposé. Flossie Palmer pensait déjà au travail que ce miroir lui demanderait et comment astiquer toutes ces dorures, lorsque celui fit apparaître non plus un miroir car il venait de disparaître mais un trou noir rempli d'ombres ! Il en venait un bruit étrange, un gémissement épouvantable... et tout à coup, quelque chose bougea et apparut ! Une tête d'homme qui semblait surgir des ténèbres du fond du cadre. Les yeux étaient opaques, du sang coulait du front. Derrière la tête, un autre homme apparu avec des yeux terrifiants.
 
C'est depuis ce moment que Flossie Palmer coure dans le brouillard de Londres, de peur d'être poursuivie. C'est dans ce même brouillard que Flossie rencontre Miles Clayton.
 
Miles Clayton qui vient tout juste d'arriver en Angleterre, envoyé pour une mission peu commune par le patriarche d'une grande famille richissime, la famille Macintyre. Il n'était pas revenu à Londres depuis 3 ans et vivait à New-York.
Il vient de débarquer à Douvres et on lui a volé son portefeuille qui comptait, en dehors de quelques billets, son passeport et une lettre de crédit. 
Et du coup, pour ce soir, sans un seul penny dans ses poches il ne savait où aller. C'est comme cela qu'il fit la rencontre de Flossie Palmer dans le brouillard de Londres.
 
L'un et l'autre se croisent dans le brouillard londonien, ils se présentent, se racontent le pourquoi ils se retrouvent en pleine nuit dans ce brouillard. Il lui propose son manteau car Flossie est partie sans rien. Et Flossie avait tellement le besoin d'exprimer ce qu'elle venait de voir qu'elle lui raconta ses péripéties du 16 Valley Street. Miles prit le temps d'écouter cette "petite" tremblotante. A la fin, il se dit qu'elle a dû rêver....
 
Miles exprime également le fait qu'il vient de débarquer d'Amérique et Flossie lui demande pourquoi il est revenu en Angleterre. Miles prend le temps de lui expliquer sa quête impossible, celle de retrouver une fille dont personne n'a entendu parler depuis qu'elle avait 10 jours. Il ne connaît ni son nom et ne sait pas où la trouver mais c'est la mission pour laquelle le paye le vieux Macintyre. Flossie est intriguée et lui demande d'autres détails. Miles est en fait secrétaire de cet américain fortuné, Macintyre, et des fortunes comme la sienne il n'en reste plus beaucoup. Cet homme a eu un frère marié à une femme avec qui il s'est disputé. Elle s'est ensuite enfuie, et a eu un bébé en Angleterre. Une fille. Elle a écrit à son mari pour le prévenir. Elle avait dépenser tout son argent, était malade et lui demandait de venir. Il n'a jamais ouvert la lettre. Mais lorsque le frère du vieux Macintyre est mort, Macintyre mis la main sur cette lettre et elle ne venait pas de sa belle-soeur. Elle disait :
 
" Cher Monsieur,
Votre femme est décédée ce matin. Veuillez, je vous prie, envoyer de l'argent pour régler les frais d'enterrement et la facture ci-jointe. Sincères salutations. Agnès Smith. "

Rien sur le bébé. Aujourd'hui ce bébé a 19 ans 1/2.
 
Voilà bien des mystères pour ces deux là qui viennent de se rencontrer. Qui est cette fameuse Miss Macintyre qui serait héritière d'une grande fortune ? et qui court après Flossie Palmer après le terrifiant incident du 16 Valley Street ?

Ambiance 100% british !!


J'avais déjà lu du Patricia Wentworth avec sa série où le personnage principal est Miss Silver. J'avais bien aimé mais sans plus. Ici, "A l'aveuglette", m'a beaucoup plus embarquée dans l'histoire et ce, du début à la fin !

Une intrigue classique mais qui m'a pourtant séduite avec des rebondissements et des fausses pistes semés ça et là au cours de la lecture. Un joli mélange pour cette histoire aux portes secrètes (je me comprends^^), qui mêle également amitié, amour, et bien sûr du suspense. Il s'agit là plutôt d'une aventure mystérieuse car en fait il n'y a pas de meurtre et de meurtrier à rechercher. Par contre, il existe donc forcément des "méchants" dans cette histoire !! L'histoire fait d'ailleurs forcément un peu penser aux romans d'Agatha Christie.
 
On ne découvre l'identité de la riche héritière que dans les toutes dernières pages !
 
J'ai aimé l'ambiance très british des années 30, et ce brouillard londonien si souvent signalé au cours de la lecture. On découvre le quotidien anglais des années 30, surtout le quotidien des domestiques.
 
J'ai également aimé les personnages. On s'attache à eux rapidement. La rencontre entre Flossie Palmer et Miles Clayton est pourtant improbable mais elle tient la route. Ils vont se croiser plusieurs fois et une amitié nouvelle prendra naissance rapidement. D'autres personnages viennent s'intégrer à l'histoire, notamment le personnage de Kay qui prend la place de domestique à la suite de Flossie. Un personnage là-aussi attachant, on aime son courage et c'est elle qui fera avancer l'intrigue.
 
L'écriture et le style sont assez classiques des romans policiers anglais de cette époque. Le tout est facile à lire et agréable.

Bref, les mystères étaient au rendez-vous
et j'ai passé un agréable moment lecture
plongée au cœur de Londres des années 30.



11/26







dimanche 25 juin 2017

In My MailBox #9



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren
et les regroupements pour la blogosphère francophone se font ici :
Ce rendez-vous permet de partager les nouveautés de notre bibliothèque :
livres reçus dans notre boîte aux lettres, livres achetés ou empruntés
et pour ma part,
je rajoute également les livres trouvés dans les boîtes à livres
car ma région s'est mise à ce concept pour ma plus grande joie.





Une semaine très raisonnable puisque s
eulement 2 romans viennent s'ajouter à ma pile à lire :



Les Délices de Tokyo - de Durian Sukegawa :
 
Mon dernier achat. Je louchais dessus depuis quelques semaines et voilà... j'ai craqué hier en librairie. J'adore la couverture en plus.
 
 
Crush - de Maya Banks :
 
Je viens de le recevoir en SP et il sera ma prochaine lecture. Là-aussi la couverture est superbe. En photo, cela ne donne rien mais en réel, la lettrine est tout en reflet avec la lumière et donne de magnifiques couleurs arc-en-ciel.
 
 
 
 
Et vous, des nouveautés ?

mercredi 21 juin 2017

Cabine commune



Auteur : Delphine Bertholon

Editeur : J'ai Lu
Collection : J'ai Lu Roman
Roman - Comédie - Humour - Tribulations - Vendeurs en magasin
Pages : 152
Parution : 17 février 2010










 
Synopsis :

" - Cette jupette, vous ne la feriez pas chez les enfants ? En six ans ?
- Je ne pense pas, madame. L'imprimé léopard, c'est un peu sexy pour une petite fille, non... ?
- Quel dommage ! J'adore quand on joue aux jumelles !
- S'il vous plaît : ce cardigan, il existe en quelles couleurs ?
- Noir, blanc, rose pâle, rose indien, rose fuchsia, bleu marine, bleu ciel... Brique... Marron... Beige... Vert d'eau, vert sapin... Enfin, ils sont tous là, vous voyez.
- Hum. Pas de bordeaux ?
- Tu crois qu'elles sont comme ça parce qu'elles sont riches, ou qu'elles sont riches parce qu'elles sont comme ça... ? "




Prenez une boutique de vêtements haut de gamme dans un quartier très prisé de Paris, ajoutez-y les employés de cette même boutique ainsi que les clients et vous obtenez le délirant quotidien de cette boutique raconté sous forme de scènes qui ont lieu sur une semaine.



Un concentré savoureux et délirant de la société de consommation !
 
 
Voilà un livre que je voulais absolument découvrir et qui était resté longtemps dans ma wish-list. Une fois en main,  je n'ai pas tardé à le lire et à vrai dire j'ai lu d'une traite les 152 pages.
 
Une fois embarqué dans le quotidien de cette boutique, on ne peut pas s'en défaire !
 
Ce court roman, vous l'avez compris, met en scène les vendeurs et clients d'une boutique de prêt-à-porter huppée. Ce roman n'est écrit que sous forme de dialogues. L'auteur ne place rien, ni les personnages, ni l'histoire et ni aucunes descriptions. On découvre de suite à partir de dialogues le quotidien de cette boutique et grâce à ces dialogues, on découvre également les personnages.
 
Et oh la la, quel régal ! C'est très drôle. Dialogues comiques mais c'est normal car avec les phénomènes  qui peuvent exister dans la tribu de l'être humain.... on ne peut que se "poiler". Et oui, on a celles qui n'acceptent pas leur corps et qui demandent un 34 à la place d'un 40. On à celles aussi qui se prennent pour des princesses et qui prennent les vendeurs pour des esclaves. Il y a celles aussi qui veulent habiller leurs petites têtes blondes comme elles, c'est à dire en robe léopard hyper sexy. Il y a celles également qui ne démordent pas à acheter un pull en tricot de la collection de l'hiver dernier et qui n'écoutent même pas les vendeurs qui tentent d'expliquer que justement c'était la collection de l'hiver dernier...
 
Et puis le petit bonus, c'est que dans cette boutique, les cabines sont communes ! C'est à dire qu'on y entre à plusieurs personnes pour y faire son essayage !! Donc c'est original et drôle. Et vous imaginez ce que cela peut entraîner !!
 
Bref, je pourrais vous en citer des tonnes. C'est drôle, c'est bien écrit, c'est rythmé.
 
J'ai aimé également le fait que l'on retrouve toujours le même lieu, que cela se passe sur une semaine et que ce soit juste des dialogues ; ça donne tout son charme à ce court roman.
 
On constate également qu'il faut beaucoup de patience au personnel de magasin car franchement il y a des clientes qui dépassent les bornes entre les loufoques, les exigeantes, etc, bref elles peuvent vite rendre folles les vendeurs/vendeuses. Et puis franchement, il y en a certains à qui cela ferait du bien de réfléchir à tout ça, le client est roi mais jusqu'à une certaine limite tout de même ! A bon entendeur !!
 
A lire ! On en ressort forcément avec le sourire !




lundi 19 juin 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #69



Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.


On répond à trois questions.
 

  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?


 
A l'aveuglette
- Patricia Wentworth -
 
 
 

 Flossie Palmer travaille depuis peu dans les cuisines du 16 Valley Street. C'est sa responsabilité de veiller à ce que les plateaux soient montés chez Mlle Rowland en respectant un horaire scrupuleux. Mais son emploi n'aura duré que quelques heures avant qu'elle se retrouve à courir dans les rues brumeuses de Londres, son coeur battant la chamade, n'osant s'arrêter de peur d'entendre les bruits de pas qui peut-être la suivent. Alors qu'elle explorait le salon de la grande maison, un miroir de six pieds s'est déplacé pour révéler un trou béant – et de l'obscurité, a surgi le visage ensanglanté d'un homme...
 

 
Mariages à Fool's Gold
- Susan Mallery -
 
 

 
 
 
Tout le monde se marie à Fool's Gold ! Tout le monde, à l'exception de Nevada Hendrix qui assiste, émue, aux préparatifs de mariage de ses soeurs. Côté sentimental, pour elle, c'est le calme plat ! Même sa mère a une vie amoureuse plus intense que la sienne ! Heureusement, son travail passionnant occupe tout son temps. Aussi est-elle ravie quand une occasion de booster sa carrière se présente, un job en or à deux pas de chez elle. En or, vraiment ?... Lors de l'entretien d'embauche qu'elle envisageait comme une simple formalité, Nevada a la surprise de découvrir que son futur boss n'est autre que Tucker Janack, son premier amour. Celui qui lui a appris le plaisir et brisé le cœur.
 
Bon j'aurai même pu le mettre dans la rubrique "Ce que j'ai lu"
car il sera terminé ce soir avec très peu de pages à lire pour terminer cette lecture.
 

 
Mille femmes blanches
- Jim Fergus -
 
 
 
En 1874, à Washington, le président américain Grant accepte dans le plus grand secret la proposition incroyable du chef indien Little Wolf: troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du périple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart des "Mille femmes" viennent en réalité des pénitenciers et des asiles de tous les États-Unis d'Amérique... Parvenue dans les contrées reculées du Nebraska, l'une d'entre elles, May Dodd, apprend alors sa nouvelle vie de squaw et les rites inconnus des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tribus et les ravages provoqués par l'alcool. Aux côtés de femmes de toutes origines, May Dodd assiste alors à la lente agonie de soi, peuple d'adoption...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
BONNE SEMAINE et BONNES LECTURES !!
 
 


mardi 13 juin 2017

Clash - Tome 1 : Passion brûlante




Auteur : Jay Crownover
Traducteur : Karine Xaragai

Titre original : Saints of Denver - Book 1 : Built

Editeur : Harlequin
Collection : &H
Romans - Romance contemporaine - New Adult - Avocate - Garde d'enfant - Amour - Erotisme
Pages : 378
Parution : 3 mai 2017








Synopsis :

Zeb pensait avoir pris la plus grosse claque de sa vie huit ans plus tôt, le jour où un juge l’a envoyé en prison pour trente interminables mois. Mais c’était compter sans la nouvelle qui vient de bouleverser son univers : il a un fils de cinq ans… qui n’a plus personne d’autre au monde et risque de passer son enfance en foyer d’accueil. Avec son passé, Zeb sait qu’obtenir la garde de son fils ne sera pas facile. Seule Sayer, l’avocate au visage d’ange et à la sophistication froide qui détonne tellement dans leur groupe d’amis tatoués et hauts en couleur, peut l’aider.

Et si ça veut dire qu’il n’aura jamais sa chance avec la belle avocate qui lui retourne la tête – et le sang – depuis des mois… tant pis ! A moins que cette collaboration forcée ne brise au contraire la barrière que la princesse des glaces s’acharne à ériger entre eux…
 

Sayer est arrivée depuis peu dans le Colorado. Elle a déboulé dans la vie de Rowdy St James, son demi-frère qu'elle n'avait jamais connu avant et lorsqu'elle avait appris l'existence de ce frère il y a deux mois elle avait débarqué dans sa vie histoire de se reconstituer un semblant de famille. Rowdy fait partie des Marked Men, des tatoués, des tatoueurs, des passionnés de ce milieu. Elle, Sayer, est à l'opposé de ce monde là. Elle paraît sophistiquée, toujours habillée en tailleur, elle avait l'air toujours bien trop délicate, trop convenable. Sayer est une brillante avocate, belle et intelligente.
 
Zeb l'a repérée immédiatement lorsqu'elle est entrée dans le bar qui fait office de lieu de retrouvailles des Marked Men. Et il n'en revenait pas que cette fille soit la sœur de son meilleur pote, Rowdy.
 
Zeb a un passé assez chaotique. Il a fait de la tôle il y a 8 ans, jugé pour 30 mois de peine d'enfermement. Rowdy les fait se rencontrer au hasard d'une soirée. Zeb n'est pas insensible aux charmes de Sayer mais ne se fait pas de film en se disant qu'elle n'est pas faite pour un gars comme lui.
 
Elle va avoir besoin de lui pour retaper sa maison qu'elle vient d'acheter, il est artisan de profession et il sera amené du coup à la revoir plusieurs fois tout au long des mois qui vont venir et nécessaire pour retaper la maison de Sayer.
 
Puis c'est lui qui la contactera par la suite car il va avoir besoin de ses services en tant qu'avocate. En effet, il vient de découvrir qu'il avait un fils de cinq ans dont la mère vient de mourir et qui risque donc d'être placé dans un foyer d'accueil. Et lorsqu'il va rencontrer le petit Hyde, qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau, il va vouloir se battre pour avoir sa garde. Malheureusement, son passé joue en sa défaveur. Il va donc demander de l'aide à l'avocate qu'est Sayer.
 
Son passé, il ne pouvait pas le gommer, mais c'est lui qui a façonné l'homme qu'il est devenu aujourd'hui. Et il en était sûr, cet homme qu'il est devenu élèverait son fils du mieux possible, l'aimerait, et veillerait à ce qu'il ne manque de rien. Il est prêt à se battre face au juge pour son fils, mais pour cela il a besoin de Sayer.
 
Elle l'attire de plus en plus à force de se voir souvent pour préparer son dossier face au juge. Mais à chaque fois qu'il tente de l'amadouer, elle se referme comme une coquille. Pourtant il sent au plus profond de lui que Sayer n'est pas insensible à son charme.
 
Sayer, de par son passé auprès de son père a, en effet, beaucoup de mal à vivre pleinement une vie amoureuse. Un père manipulateur qui l'a sans cesse rabaissée, qui a toujours tout choisi à sa place sans lui demander son avis, même jusqu'à choisir ses petits copains pour elle et  l'obliger à vivre une vie amoureuse avec un homme qu'elle n'aimait pas. Sayer a donc bien du mal à s'ouvrir face aux délicates attentions de Zeb. Cette homme à l'image d'un ours a, visiblement, un cœur énorme. Et il est prêt à tout pour que son fils vive dans les meilleures conditions possibles. Il est visiblement remarquable, alors pourquoi cela bloque encore du côté de Sayer... Elle ne devrait plus refouler ses sentiments...

Coup de cœur !

Oh la la, j'ai totalement craqué pour ce 1er opus de la série "Saints of Denver/Clash" qui recroise l'autre série de l'auteure "Marked Men". Je n'avais pas encore lu la série "Marked Men" mais elle me tentait beaucoup. Je me suis lancée dans la série "Saints of Denver/Clash" avec ce 1er opus "Passion brûlante" et je dois dire que désormais j'ai encore plus envie de me plonger dans la saga "Marked Men". J'ai vraiment adoré cette lecture, les personnages.
 
Tout y est addiction !! Tout d'abord l'histoire, totalement addictive dès les premières pages de lecture. On se laisse embarqué tout de suite et on a qu'une seule envie c'est tourner et tourner les pages pour découvrir ce qui va se passer.
L'histoire est sexy, touchante, il y a franchement un joli mélange entre la romance et l'histoire d'un homme qui découvre qu'il est le papa d'un petit garçon de 5 ans et qui est donc prêt à tout pour veiller sur ce petit bonhomme.
 
Une histoire qui tient à 100 % la route, elle est belle et émouvante.
 
Addiction aussi au niveau des personnages. Oh la la, on se prend d'amour pour eux et cela, dès le début de l'histoire. Chaque personnage a un passé, bien différent pour les uns et les autres, mais ce passé fait qu'intérieurement pour eux c'est compliqué. On se prend totalement d'attache pour Zebullon alias Zeb. Mais quel homme !!! Il en existe encore des comme ça ??? On est sous le charme !!!!! et pas que physique même si il est décrit très sexy, au corps tatoué !!! En effet en dehors de son charme perçant, on a envie de soutenir cet homme dans son combat pour la garde de son fils, il est touchant dans sa relation avec son fils qu'il découvre lorsque celui-ci a 5 ans. Il veut que son fils vive une vie merveilleuse et il est prêt à beaucoup de sacrifices. D'attache pour cet homme car il est également délicat et attentionné envers Sayer. On sait tout de suite qu'il y a des sentiments de part et d'autres mais le passé de Sayer fait que tout ne va pas se passer sans complications, et cet homme est, là aussi, prêt à tout pour laisser du temps à cette femme, ne rien lui imposer, veiller sur elle. Il est formidable quoi !!!!
Et on se prend obligatoirement d'attache pour ce petit bonhomme de 5 ans qui se nomme Hyde. Oh la la quel petit garçon formidable !!
 
J'ai aimé également les personnages secondaires, on retrouve donc pas mal de personnages extraits de la série "Marked Men".
 
Le style est très agréable. Une narration en alternance entre les deux personnages principaux ce qui permet d'avoir les points de vue de chacun. L'écriture est fluide, facile à lire. Je n'avais jamais lu encore de roman de Jay Crownover mais franchement je suis sous le charme des émotions qu'elle laisse paraître à travers ses mots et ses histoires.
 
J'ai hâte de me plonger dans le 2ème opus qui mettra en avant deux autres personnages de la série, et j'ai hâte également de découvrir désormais la série "Marked Men" puisqu'on y retrouve certains des personnages de "CLASH".

Je recommande sans hésiter cette lecture pour tous les fans de romance et plus car ce livre n'est pas juste une romance, on y retrouve de très belles scènes familiales pleines d'émotions, un soupçon d'humour, une bonne dose sexy parfois torride, une histoire bien menée, et de magnifiques personnages !!!!








dimanche 11 juin 2017

In My MailBox #8





In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren
et les regroupements pour la blogosphère francophone se font ici :
Ce rendez-vous permet de partager les nouveautés de notre bibliothèque :
livres reçus dans notre boîte aux lettres, livres achetés ou empruntés
et pour ma part,
je rajoute également les livres trouvés dans les boîtes à livres
car ma région s'est mise à ce concept pour ma plus grande joie.



--------------------------------

Je suis allée hier
au Salon du Livres "Livr' à Vannes"
et voici mes achats :

Petits achats car hélas beaucoup trop de monde
et une chaleur pas très accommodable...


@ Photo non libre de droit - She reads a book






--------------------------------

Sinon j'ai craqué à la librairie pour :



D.I.M.I.L.Y Tome 1 d'Estelle Maskame


Après l'avoir vu tant de fois sur les blogs
et à me faire envie... j'ai enfin craqué !!

En plus j'adore la couverture.











Une semaine qui a fait monter le chiffre
de ma pile à lire en somme !

Et vous quoi de neuf ?


Bon dimanche



 

mercredi 7 juin 2017

L'étrange voyage de Monsieur Daldry




Auteur : Marc Levy

Editeur : Pocket
Collection : Best
Roman - Quête - Londres - Turquie - Istanbul - Amitié - Secrets - Parfums - Années 50
Pages : 350 pages
Parution : 21 avril 2011











Synopsis :



Elle est créatrice de parfums, elle mène une existence heureuse, entourée de ses amis. Elle ignore qu'elle porte en elle un étonnant secret.
Il est peintre, excentrique et solitaire. Il a cette jeune femme pour voisine de palier. C'est au détour d'une fête foraine que le destin les réunit.
Ensemble, à la recherche d'un passé enfoui depuis des années, ils vont se lancer dans le plus étrange des voyages.
A Londres, Alice mène une vie tranquille, elle est passionnée par son travail. Elle est nez. Elle créer des parfums. Son appartement est minuscule, elle n'est pas bien riche car ses créations de parfums ne payent pas encore suffisamment même si elle commence à placer ses parfums dans de grandes boutiques de Londres.
 
Elle partage son palier avec un étrange personnage, un peu trop râleur à son goût dès qu'elle et ses amis font une petite fête dans son appartement. Il s'agit de Monsieur Daldry, un artiste peintre qui a toujours envié à Alice son appartement pour sa magnifique verrière.
 
La vie reprenait tout doucement son cours après la guerre, on se rationnait, moins que l'année précédente mais suffisamment pour se souvenir des jours où l'on avait pu manger à satiété. Alice passait souvent ses soirées avec sa bande d'amis, Sam, libraire et contrebassiste, Anton, menuiser et trompettiste hors pair, Carol, infirmière récemment démobilisée, et Eddy qui gagnait sa vie un jour sur deux en chantant dans des pubs ou dans les gares.
 
C'est lui qui suggéra d'aller faire une virée à Brighton pour célébrer la venue de Noël.
A la fête foraine, une voyante prédit à Alice un mystérieux avenir. Cette voyante lui dit que l'homme qui comptera le plus dans sa vie, celui qu'elle cherche depuis toujours sans savoir même s'il existe, est passé, là, juste derrière elle. Et que pour le retrouver, elle devra entreprendre un long voyage et rencontrer six personnes qui la mèneront jusqu'à lui...
 
De retour à Londres, la veille de Noël, Alice rencontre à plusieurs reprises son voisin de palier. Monsieur Daldry et elle reviennent de faire quelques courses pour le soir de Noël et se disent que plutôt que de le passer en solitaire, ils n'avaient qu'à se retrouver pour dîner ensemble. Alice lui raconte ses péripéties à Brighton auprès de la voyante et Daldry pense qu'il est nécessaire qu'Alice y retourne pour poser d'autres questions à cette voyante. Il est prêt à l'accompagner de suite. Sur place, la voyante dit à Alice : "Il y a deux vies en toi, Alice. Celle que tu connais et une autre, qui t'attend depuis longtemps. [...] Partir à sa rencontre te forcera à accomplir un long voyage. Un voyage au cours duquel tu découvriras que rien de tout ce que tu croyais être n'était réalité". Et la voyante poursuivit en lui parlant d'un lointain pays, un lointain pays qui correspond à l'autre vie d'Alice....
 
Alice n'a jamais cru tellement à la voyance. Pourquoi devrait-elle croire les dires de cette femme ?
Pourtant, d'étranges rêves la submerge la nuit depuis qu'elle a vu cette voyante. Et Bientôt Daldry va la pousser à partir sinon elle aura toujours un regret. Daldry est prêt à lui avancer l'argent qu'elle n'a pas pour partir. Et puis il est prêt à l'accompagner dans ce lointain pays, jusqu'à ce qu'elle rencontre la 2ème personne qui mènera Alice à cet homme mystérieux dont parlait la voyante. Daldry a tout de même une arrière pensée dans le but de pousser Alice à partir...
 
Bizarrement, ils se connaissent depuis peu et pourtant ils s'envoleront tous les deux vers ce lointain pays qui n'est autre que la Turquie.
Petit à petit, ils vont faire connaissance avec Istanbul, cette ville aux mille couleurs et aux parfums insensés qu'Alice découvre. A travers les bazars de la ville, ils vont devoir mener une sorte d'enquête pour découvrir ce qui les a mené ici même. Les rives du Bosphore vont petit à petit révéler à Alice des secrets enfouis depuis très longtemps...
 
 
 
Je viens de lire mon tout 1er roman de Marc Levy !
 
 
Il faut bien à début à tout. Et oui, je n'en avais jamais lu encore, jamais acheté auparavant car je n'aime pas trop me diriger vers des lectures qui se trouveront forcément en bout de gondole partout où l'on passe, je préfère aller dénicher dans les rayons ceux que l'on voit le moins... Mais bon, l'occasion s'est présenté à moi. Dans tous les sens du terme, puisque cet achat est également d'occasion, ce qui m'a permis de découvrir la plume de Marc Levy.
 
Je me suis sentie bien dans cette lecture, voyageant entre Londres et Istanbul et remontant le temps pour arriver dans les années 50. Pourtant, l'histoire en elle-même n'est pas transcendante. J'entends par-là que l'histoire est prévisible et que l'on découvre le dénouement rapidement au cours de la lecture.
 
Ce qui m'a plu c'est ce voyage sur les berges du Bosphore, les senteurs et couleurs détaillées à travers les mots de l'auteur. En plus de ça, le personnage d'Alice étant un "nez", les parfums sont à l'honneur dans l'histoire. De part le personnage de Daldry, on a également une belle description de la ville d'Istanbul puisque l'auteur détaille des scènes peintes par Daldry.
 
J'ai aimé l'ambiance d'Istanbul des années 50. Le personnage d'Alice croise de belles personnes, profondes et sincères.
 
On s'attache aux personnages d'Alice et de Daldry. Deux personnes qui ne se connaissaient pas mais d'où naitrait au fil du voyage une belle amitié.
 
La plume de l'auteur est belle et facile à lire. On a ici un joli mélange d'aventure, d'amitié et de romance.

Une lecture agréable et divertissante 
qui m'a permis de découvrir enfin Marc Levy.





10/26






lundi 5 juin 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #68




Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.


On répond à trois questions.
 


  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?


 
CLASH - Tome 1 Passion brûlante
- de Jay Crownover -
 
 
 
Seul le feu peut faire fondre la glace
Zeb pensait avoir pris la plus grosse claque de sa vie huit ans plus tôt, le jour où un juge l’a envoyé en prison pour trente interminables mois. Mais c’était compter sans la nouvelle qui vient de bouleverser son univers : il a un fils de cinq ans… qui n’a plus personne d’autre au monde et risque de passer son enfance en foyer d’accueil. Avec son passé, Zeb sait qu’obtenir la garde de son fils ne sera pas facile. Seule Sayer, l’avocate au visage d’ange et à la sophistication froide qui détonne tellement dans leur groupe d’amis tatoués et hauts en couleur, peut l’aider.

Et si ça veut dire qu’il n’aura jamais sa chance avec la belle avocate qui lui retourne la tête – et le sang – depuis des mois… tant pis ! A moins que cette collaboration forcée ne brise au contraire la barrière que la princesse des glaces s’acharne à ériger entre eux…
 
 
 
 
Très très bonne lecture ! Addictive et très caliente !!!!
Chronique en préparation, elle paraîtra dans la semaine.
 
 
 
 
 
Ensuite j'ai lu,
 
 
 
 
Cabinet commune
- de Delphine Bertholon -
 
 
" - Cette jupette, vous ne la feriez pas chez les enfants ? En six ans ?

- Je ne pense pas, madame. L'imprimé léopard, c'est un peu sexy pour une petite fille, non... ?

- Quel dommage ! J'adore quand on joue aux jumelles !

- S'il vous plaît : ce cardigan, il existe en quelles couleurs ?

- Noir, blanc, rose pâle, rose indien, rose fuchsia, bleu marine, bleu ciel... Brique... Marron... Beige... Vert d'eau, vert sapin... Enfin, ils sont tous là, vous voyez.

- Hum. Pas de bordeaux ?

- Tu crois qu'elles sont comme ça parce qu'elles sont riches, ou qu'elles sont riches parce qu'elles sont comme ça... ? "

La vie édifiante d'une boutique de vêtements. Un portrait délirant de la société de consommation. Un concentré savoureux de toutes nos névroses.
 
 
 
 
 Chronique en préparation.
Lecture humoristique !
 


 
Juste avant le bonheur
- d'Agnès Ledig -
 
 
 
Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule sont petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n'a pas l'habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend...

« Un hymne à l'espoir qui sonne juste comme une expérience vécue... Un livre poignant, ou le malheur n'a pas le dernier mot. »Le Figaro Magazine
Cet ouvrage a reçu le Prix Maison de la Presse
 
 





Je ne sais pas, j'entame tout juste "Juste avant le bonheur".
Je pense qu'ensuite je lirai un polar historique de Patricia Wentworth.


 
 
 
 
 
 
Je vous souhaite une bonne semaine
et de bonnes lectures !
 
 
 
 

dimanche 4 juin 2017

In My Mailbox #7



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren
et les regroupements pour la blogosphère francophone se font ici :
Ce rendez-vous permet de partager les nouveautés de notre bibliothèque :
livres reçus dans notre boîte aux lettres, livres achetés ou empruntés
et pour ma part,
je rajoute également les livres trouvés dans les boîtes à livres
car ma région s'est mise à ce concept pour ma plus grande joie.








Mes derniers achats livresques :

Au nombre de deux romans








Sinon, dans les boîtes à livres que j'ai dans ma région

j'ai trouvé dernièrement ces 3 livres :








J'ai également reçu dans ma boîte aux lettres
ce totebag gagné sur instagram
 lors d'un jeu concours organisé par Babelio :

Merci à Babelio pour cet envoi.

@ Photo non libre de droit - She reads a book




Et vous quoi de neuf ?

Bon dimanche à tous.