mercredi 1 mars 2017

Tout près du tueur


Auteur : Karen Rose
Traducteur : Barbara Versini

Titre original : You belong to me

Editeur : HarperCollins
Collection : Mosaïc
Thriller - Vengeance - Série Don't tell
Pages : 608
Parution : Mai 2013


 





Baltimore

Lucy, célibataire, médecin légiste, fait son footing chaque matin avec, pour parcours, le même chemin habituel. Ce matin-là, en passant par le parc qui entoure son immeuble, elle découvre un corps assis à une table de jeux d’échec, la tête penchée. Elle croit reconnaître Mr Pugh, son voisin, qu’elle considère plus comme quelqu’un de sa famille. Mr Pugh a l’habitude de venir s’asseoir à cette table d’échec dans le parc. Elle s’approche du corps, savoir s’il a fait un malaise. Elle secoue le corps vêtu du même trench que Mr Pugh. En bougeant le corps, elle découvre avec horreur un corps affreusement mutilé. On s’était acharné sur le corps au point de ne plus reconnaître le visage de la personne.  L’affaire est prise par la police de Baltimore, feront équipe l’inspecteur Fitzpatrick, flic veuf, et Stevie Mazzetti, flic qui a perdu son mari et son fils dans un accident de voiture et qui s’occupe seule de sa fille.


Lucy, avec son équipe de médecine légale, va s’apercevoir que le corps mutilé a été dépouillé de son cœur , et qu’on lui a coupé les doigts. Dans son dos, tracé aux brûlures de cigarette un chiffre ou bien encore une lettre : I ou 1.  L’enquête va également révéler que l’homme allongé sur la table d’autopsie n’est pas Mr Pugh mais un homme que Lucy a connu il y a longtemps.

Son meurtrier a donc bien évidemment voulu attirer l’attention de Lucy en plaçant le corps dans le parc de sa résidence, et il savait qu’au petit matin lors de son footing habituel, elle le trouverait.

Bientôt, c’est le cœur de la victime qui sera découvert dans la voiture de Lucy pourtant fermée à clés.

Désormais, pour la police et pour Lucy, il est évident qu’on cherche à attirer son attention et qu’elle est visée. Puis viendra la découverte d’un deuxième corps, ici aussi mutilé d’une façon très sauvage et ceci soulève bien sûr des questions cruciales pour la police et pour Lucy. Car bien évidemment, ce deuxième corps est retrouvé placé dans le quotidien de Lucy.

La victime est identifiée, et de nouveau, Lucy connaissait cette personne. Ici encore, une lettre, un chiffre est inscrit dans le dos de la victime, toujours à la brûlure de cigarette. Une lettre visiblement. Lucy est interrogée par la police et les enquêteurs ressentent qu’elle a des secrets qu’elle ne veut pas révéler.  Le seul lien entre les deux victimes et Lucy : Anderson Ferry, la petite ville où elle a vécu enfant.

Pour les enquêteurs commencent une longue enquête car ils savent que le meurtrier, inscrivant des lettres dans le dos des victimes a bien plus que deux victimes dans sa ligne de mire. Et que Lucy risque d’être sur la liste. Mais combien de victimes au total dans la ligne de mire du tueur ? Lucy est terrorisée, comment le meurtrier connaît autant de choses sur elle, autant de petits détails sur ses habitudes ? Un meurtrier sadique et violent que rien n’arrête. Certaines des mutilations retrouvées sur les corps des victimes ont été produites avant la mort des victimes...

Les coéquipiers Fitzpatrick et Mazzetti s’attachent à Lucy et essayent de comprendre ce qui peut la rallier aux meurtres, aux victimes qu’elle connaissait, et à la ville d’Anderson Ferry.  Ils savent par contre, que cette femme cache certaines choses, sa vie privée.
Cette femme intrigue Fitzpatrick qui ne tarde pas à éprouver pour Lucy de la tendresse, voir plus. De l’attirance.

Peu à peu, ils vont découvrir d’autres corps toujours mutilés sadiquement, et toujours placés sur la route de Lucy. Mais peu à peu, ils vont rassembler les pièces du puzzle et Lucy va faire travailler sa mémoire pour tenter de faire remonter les souvenirs de son enfance. Car bien évidemment, ces crimes atroces sont liés à Anderson Ferry, la ville de son enfance.
Pour survivre, Lucy sent bien qu’elle ne peut compter que sur Fitzpatrick même si elle sent que celui-ci a un peu de mal à lui faire confiance et qu’il sent qu’elle cache certains points de sa vie privée.  Et l’attirance qu’elle éprouve pour Fitzpatrick va la déstabiliser encore un peu plus chaque jour passé à ses côtés pour l’enquête.

Et le meurtrier pendant ce temps, guette ses proies, et sa proie. Il a patienté pendant 21 ans pour lire la terreur dans leurs yeux. Il en a rêvé la nuit. Que s’est-il passé il y a 21 ans ?


Wha !!!! Envie de tourner les pages encore et encore
sans pouvoir quitter ce livre avant d’arriver à la dernière page.
Me disant également, que cette lecture me manquera...
Non pas pour l’atrocité des crimes mais pour l’attachement
des personnages et pour l’histoire bien ficelée.

Karen Rose sait vraiment tenir en haleine le lecteur. Je me suis très vite retrouvée happée par ce thriller. Le suspense et la romance sont superbement entremêlés en laissant une place majeure au côté enquête, suspense voir thriller ici.
 
L’auteur nous donne les infos au compte-goutte si bien que l’on est vraiment pris par l’enquête. L’héroïne du récit cache des secrets que l’on ne connaîtra que lorsqu’elle sera obligée d’en révéler quelques bribes aux inspecteurs, ici aussi au compte-goutte.
 
Le rythme du récit est intense, la chronologie courte. Toute l’histoire ne se passe que sur quelques jours. Chaque chapitre est détaillé heure après heure. Le lecteur est donc pris dans une ambiance suffocante, c’est vraiment top ça.
 
En tant que lecteur, on ne connaît pas l’identité du tueur mais on assiste aux scènes de crime, à la frayeur des victimes, aux pensées du meurtrier. L’adrénaline, pour nous lecteur, monte à son comble. Le meurtrier est sadique et bien organisé.  Lorsque l’on commence à comprendre quelques bribes de ce qui a pu se passer il y a 21 ans et la vengeance qui se prépare, on se dit qu’il y a eu des secrets bien tus et ça fait peur de se dire que tant de personnes ont pu se taire sur un fait qui s’est produit voilà 21 ans.
 
Les personnages sont intéressants et l’histoire met en place un certain nombre de personnages : enquêteurs principaux, enquêteurs secondaires, procureurs, équipes de légistes, amis de Lucy, etc. Mais tout est bien régit et on ne se perd pas du tout.
 
On apprécie l’amitié qui lie les deux coéquipiers Fitzpatrick et Mazzetti. Eux deux ont vécu des drames dans leur vie de couple, et ils se sont entraidés car amis dans la vie. Depuis, cette amitié est encore plus profonde, Fitzpatrick est devenu le parrain de la fille de Mazzetti, ils feraient tout l'un pour l'autre.
 
On apprécie aussi le côté romantique dans ce monde de brut, on sent tout de suite que Fiztpatrick éprouve de l’attirance pour Lucy et inversement. Mais l’enquête et ce qu’ils ressentent secrètement l’un pour l’autre va déstabiliser et l’inspecteur Fiztpatrick et Lucy. La romance est donc bienvenue dans ce thriller, elle n’est pas du tout au premier plan, l’enquête prend largement le dessus.
 
Le récit est vraiment très crédible. Les rebondissements sont nombreux. Au cours de ma lecture, j’en suis venue à soupçonner quelques personnages mais l’auteur sait bien s’amuser avec le lecteur.

J’ai adoré cette lecture.
L'adrénaline est au rendez-vous dès le départ.


Livre lu et chroniqué sur mon ancien blog en Juin 2013



1 commentaire:

  1. Super ta chronique ! ça donne bien envie de découvrir ce roman, je le note !

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur le blog !