jeudi 20 avril 2017

Retour dans le Mississippi



Auteur : Rosemary ROGERS
Traducteur : Marie-José LAMORLETTE

Titre original : Return to me

Edition : Harlequin
Collection : Mosaïc
Roman historique - Guerre de Sécession - Esclavage - Amour -
Pages : 480
Parution : Mai 2013 







Synopsis :

Washington, juin 1865.
Tandis qu’une paix fragile s’installe dans le pays à la suite de la guerre de Sécession, Cameron Campbell a le cœur empli d’amertume. Bien sûr, sans cette guerre, elle n’aurait pas épousé le capitaine Jackson Logan, l’homme dont elle est amoureuse depuis toujours. Mais elle serait encore à Elmwood, le domaine auquel elle est passionnément attachée. Aussi n’a-t-elle plus qu’un désir depuis que les combats ont cessé : retourner dans le Mississippi et donner naissance chez elle, sur la terre de ses ancêtres, à l’enfant qu’elle porte. Un projet que Jackson condamne violemment : selon lui, Elmwood est en ruines et le Sud rongé par la misère et les rancœurs. Pourtant rien n’y fait : Cameron, furieuse de se voir dicter sa conduite par un époux éternellement absent, demeure déterminée à suivre son instinct. Alors, quand Jackson se rend à Baltimore pour une énième mission, elle s’empresse de prendre la fuite, au mépris du danger…
1865, Baltimore dans le Maryland.

Quelques années auparavant, la belle et jeune Cameron Campbell, fille de sénateur, famille Sudiste, a épousé le Capitaine Jackson Logan dont elle était éperdument tombée amoureuse.
La famille Campbell a toujours vécu dans le Mississippi dans une plantation, Elmwood, depuis de nombreuses années. Elmwood est une magnifique plantation, située à Jackson, et cette plantation faisait travailler de nombreux esclaves.
 
A Elmwood, le Sénateur Campbell a toujours pris soin des esclaves depuis son plus jeune âge, lorsque son père déjà lui a appris le respect des hommes et des femmes. Le Sénateur Campbell était, au premier regard, tombé amoureux d’une esclave récemment arrivée à Elmwood il y a de nombreuses années. Entre le père de Cameron Campbell et cette jeune esclave naîtra un amour caché. La famille Campbell prévoit un mariage arrangé avec une bonne famille, mais le Sénateur continuera son amour secret avec Sukey, l’esclave dont il est secrètement amoureux.
 
De son mariage est née la belle Cameron, origines irlandaises, devenue belle femme rousse, élégante. Grant, le frère de Cameron sera également un héritier de la famille Campbell.
Hors mariage est née Taye, la demi-sœur de Cameron, reconnue par le Sénateur Campbell comme étant sa fille et devenue héritière tout autant que Cameron et Grant. Taye est, elle aussi, une très belle femme, magnifique mulâtre aux yeux clairs, taille fine.
 
Entre Cameron et Taye, cela a toujours été le grand amour et elles se considéraient depuis leur plus jeune âge, bien évidemment, comme des sœurs malgré leur différence de couleurs. Grant, par contre, n’a jamais supporté ni sa sœur Cameron ni sa demi-sœur Taye. Pour lui, les esclaves devaient être traités comme des moins que rien. Il a fait beaucoup de mal sur la plantation d’Elmwood, humilié beaucoup de personnes, violé des femmes également. Grant a même voulu vendre Taye aux enchères et l'avait alors emmenée de force à Bâton Rouge. C'est grâce à Cameron que Taye s'en est sortie.
 
Les années ont passées. Depuis, le Sénateur Campbell est mort accidentellement, un peu mystérieusement d’ailleurs (ceci vous sera expliqué bien entendu dans le roman), et Grant est lui aussi mort.
 
Depuis, aussi, la guerre de sécession a éclaté et le Capitaine Logan, époux de Cameron, doit partir à la guerre. Il estime qu’Elmwood est bien trop dangereux en cette période de guerre, et Cameron et Jackson Logan quitte le Mississippi pour aller vivre à Baltimore dans le Maryland. Taye part pour New-York.

La guerre de Sécession a lieu.
Après quatre ans de guerre, le Capitaine Logan rentre à Baltimore. Cameron est surexcitée après l’avoir vu quelques semaines auparavant, surexcitée enfin d’avoir son mari à ses côtés. Entre eux c’est l’amour fou depuis qu’ils se sont rencontrés, un amour passionnel et intense. Mais elle a surtout l’annonce qu’il va être père pour la 1èrefois à lui faire. Sa sœur Taye est arrivée également à Baltimore.

Les retrouvailles sont passionnelles, l’annonce au futur papa est prise avec bonheur. Mais le Capitaine Logan va bientôt être appelé par sa hiérarchie, car en dehors d’être capitaine il est aussi espion pour l’Union.  Jackson Logan est assigné à retrouver une équipe de partisans confédérés causant des décès et des ravages dans le Sud.
 
La paix est fragile et s’installe en effet petit à petit, les esclaves viennent d’être affranchis, et le Sud essaie de se reconstruire.
 
Le fait que le Capitaine Logan doive repartir ne plaît pas à Cameron. Revoir son mari la quitter, elle ne le supporte pas.  Contrariée par cela, et le manque de son Sud natal, Cameron prend la mouche et met au défi son époux de retourner vivre à Elmwood s’il ne reste pas ici. Elle a trop la nostalgie d’Elmwood et ne supporte plus d’être loin du Mississippi et Cameron ne supporte plus non plus son mari lui dicter sa conduite et ne plus faire l'enfant.
Mais, la patrie compte trop pour le Capitaine Logan bien qu’il aime éperdument Cameron. Il la prend parfois pour une fille trop gâtée et ne prend pas en compte son défi, surtout qu’il lui explique que le Sud n’est plus comme il l’était dans son souvenir et qu’il a revu Elmwood au cours d’un passage dans le Mississippi lors de la guerre et il lui a fait part avec respect que la plantation avait été détruite, et qu’il ne restait rien d’Elmwood.
 
Mais lorsqu’il part, Cameron n’en fait qu’à sa tête. Elle veut que son enfant naisse dans le Mississippi, à Elmwood. Elle partira donc, suivie de Taye qui l’accompagne et de quelques esclaves affranchis qui l’avaient suivie à Baltimore, en qui elle a beaucoup de sympathie depuis ces nombreuses années. Pour Taye, retourné dans le Sud est d’autant plus dangereux de par sa couleur de peau.
 
Le voyage est long car les routes sont abîmées, certaines voies ferrées aussi. En faisant le voyage depuis Baltimore, Cameron et Taye se rendent compte que le pays est dévasté. Peu à peu, elles s’habituent aux dévastations mais elles ne sont pas indifférentes. Taye a peur, elle se demande s’il ne serait pas souhaitable de faire demi-tour. Plus elles descendent vers le Mississippi, plus elles contemplent les maisons abandonnées, les champs en friche et plus elles voient des hommes, des femmes et des enfants noirs marchant le long des routes et voies ferrées, dépossédés de tout, sans moyen de gagner de l’argent pour se nourrir ou se mettre à l’abri. Ils étaient condamnés à errer sur les routes et à voler ce qu’ils pouvaient trouver à manger.
Les deux femmes ont alors le cœur serré. Cameron pensa alors qu’elle avait connu la tristesse mais rien à côté de ces scènes.
 
Arrivées à Jackson, elles découvrent la ville de leur enfance dévastée et surtout devenue dangereuse pour deux femmes seules. Et lorsque Cameron découvre Elmwood, la demeure est toujours debout mais très abîmée. La plantation elle, dévastée.
Elle se rend compte que son mari Jackson a été trop doux dans ses paroles lorsqu’il avait dit que le Sud était dévasté désormais.
 
Lorsque Jackson revient à Baltimore quelques jours après le départ de Cameron et Taye, il apprend la nouvelle du départ de sa femme pour le Mississippi. Il est fou de rage mais surtout très inquiet. Il part donc en « chasse » pour retrouver saine et sauve sa femme Cameron, et la sœur de celle-ci. Pour cela il s’accompagne d’un homme qui lui a été fidèle pendant la guerre, un Cherokee.
Mais il arrivera peut-être trop tard pour sauver sa femme et son futur enfant, car il connaît les dégâts du Sud et surtout ses dangers. Les attaques dans les maisons sont nombreuses, les malfrats ont pullulé, on entre dans les maisons, on vole et on viole les femmes.
 
Je vous laisse découvrir la suite de cette aventure.Aura-t-elle eu raison de revenir à Elmwood ?

Comment vous parler de ce roman...
 
Je n’avais pas vu qu’il s’agissait de la seconde partie d’une saga, la suite de La Belle du Mississippi. Mais une fois la lecture entamée, je me suis rendue compte que cela ne posait aucun problème.
 
Pourquoi dis-je « Comment vous parler de ce roman » ? Et bien, parce qu’il foisonne d’évènements et qu’il est donc très difficile d’en parler et je m'excuse déjà d'avoir tenté un résumé qui n'est du coup pas court du tout comme je le souhaitais. Trop de choses à prendre en compte pour en tirer un résumé. Le contexte historique y est pour beaucoup.
 
J’ai beaucoup aimé justement ce contexte historique de l’époque. Je ne lis pas assez de roman datant de cette période et du coup cette lecture à rappeler à ma mémoire de nombreux faits en rapport avec l’esclavage et l’abolition de l’esclavage. Et c’est un devoir de s’en souvenir !
Le fait que cela soit utilisé dans une saga est donc très bien, et l’auteure en parle très bien en donnant des détails sur la vie et les décors du Sud.
Si vous avez aimé Autant en emporte le vent, vous aimerez cette saga.
 
Il y a de l’amour, on y parle beaucoup d’amour et ici l’amour est passionnel. Les scènes sont parfois « olé, olé », c'est torride. Parfois, l’amour est aussi un amour chien et chat. Ce qui fait que les retrouvailles sont toujours très intenses.
 
Il y a de l’histoire, et là c’est très riche. L’auteure aime le détail et le côté historique, on a donc un roman précis et juste. Et ici, le contexte de l’époque est bel et bien réel et les précisions de l’auteur nous font prendre conscience de la dureté de l’époque avant et après l’abolition de l’esclavage. Le manque de respect, l’humiliation, le viol, la mort, etc. J’aurais trop à décrire tant on prend conscience de ce qui s’est passé à l’époque.
Les détails nous donnent donc facilement une vision de la dévastation du Sud, de la vie des habitants, des soldats. Les décors du Mississippi à cette période de l’histoire sont bien racontés. Les maisons Sudistes, grandes demeures au beau milieu de plantations, on les imagine grâce à l'auteur. Et puis, n'oublions pas, à côté, les cabanes construites par les esclaves récemment abolis...
 
Il y a des personnages. On s'attache beaucoup à chacun d'entre eux, qu'ils soient personnages de premiers ordres mais aussi d'arrière-plan. Des personnages qui ont chacun une histoire. L'histoire de Naomi ou d'Efia, de jeunes femmes noires, récemment esclaves abolies, qui ont vécu le pire. C'est très fort pour chacun des personnages de ce livre. L'histoire également de ce Cherokee. Je ne peux trop en révéler, juste dire que chacun porte un lourd passé. L'auteur a sû rendre chacun des personnages très intéressant, souvent très émouvant.
Le personnage de Cameron est à controverse c'est à dire qu'on l'aime beaucoup de par sa liberté de choix, son "j'men foutisme" en rapport aux ragots, elle est une femme en avance sur son temps. Mais on peut également ne pas l'aimer car elle est très têtue et ne tient compte des propos qu'on lui dit, un peu fille gâtée comme le dit le personnage de son mari dans le roman. 
 
Il y a une fiction. Une bonne fiction digne des sagas comme Autant en emporte le vent. On a donc de l’amour (parfois charnel comme je l'ai dit), de l’histoire, et des évènements tout au long de la lecture. Ici, il y a de nombreux rebondissements, c’est bien ficelé, et on ne se lasse pas une minute tout au long du roman. Je regrette donc une chose c’est de ne pas avoir lu la 1ère partie.
 
Il y a également des détails sur les splendides tenues, robes à crinolines, les teintes qui sied à merveille à telle ou telle soeur... les éventails, tenues de jour, tenues de soirées après tant de retenues pendant la guerre, tenues d'équitation. C'est un petit bonheur de mode.
 
Le livre - objet est très beau, des couleurs magnifiques pour la couverture. Très jolie photo reprise sur la tranche. Et le dos est tout autant travaillé, avec une photo de la très belle demeure typique, mise en scène et décrite dans le roman, la plantation d'Elmwood.
 
 
Je suis ravie de cette lecture.
Une saga où l’amour est roi
mais surtout une saga historique qui permet de ne pas oublier
ce qui s’est passé à cette période historique de la Guerre de Sécession
et l’abolition de l’esclavage.

 
 
Livre lu et chroniqué sur mon ancien blog en Juin 2013

1 commentaire:

  1. Un roman qui a l'air intéressant, notamment concernant la période historique. Il pourrait sans doute me plaire :)

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur le blog !