mercredi 12 mai 2010

Le poisson mouillé





Auteur : Volker Kutscher
Traducteur (de l'allemand) : Magali Girault

Titre allemand : Der nasse Fisch

Editeur  : Seuil
Collection : Seuil policiers
Policier - Série Commissaire Gereon Rath - Littérature allemande - Drame - Allemagne - Années 20
Pages : 576
Parution : 01/04/2010






4ème de couverture

Berlin, mai 1929. La ville est en pleine ébullition et la police a du mal à être sur tous les fronts à la fois - combats de rue entre forces de l'ordre et communistes, criminalité grandissante et night-clubs clandestins. Et puis il y a ce cadavre repêché au fond du canal et dont personne ne semble connaître l'identité. Sauf Gereon Rath, qui l'a croisé quelques jours avant sa mort. Ce jeune commissaire originaire de Cologne qui travaille pour la brigade des mœurs brûle de résoudre seul cette affaire dans l'espoir d'être intégré à la Criminelle. Car cette enquête risque de rejoindre les dossiers des affaires classées non élucidées appelées "les poissons mouillés". Ce roman, le premier d'une série mettant en scène le commissaire Gereon Rath, dresse un fascinant portrait politique et social du Berlin des années vingt avec ses aspirations contradictoires - rêve de régime autoritaire ou soif de dissipation.

Nous sommes en Allemagne, à Berlin, 1929 – 1930. Le commissaire Gereon Rath est muté d’office à la Brigade des mœurs de Berlin suite à un incident survenu au cours de ses fonctions à Cologne. Cette mutation, bien évidemment, ne lui plaît pas car il préférait son poste à Cologne ; et puis il ne connait personne à Berlin. Mais il n’a pas le choix.

Il va mener une 1ère enquête aux mœurs avec celui que l’on surnomme Tonton, Bruno Wolter qui dirige les mœurs, qui le prendra sous son aile. Mais quand un cadavre est retrouvé dans une voiture projetée dans un canal, et qu’il s’avère que ce cadavre a été tué auparavant et que seul Gereon Rath le reconnaît… il se dit que l’a il peut avoir une chance d’intégrer la Criminelle de Berlin en menant seul sa propre enquête sur ce meurtre puisqu’il a un pas d’avance sur les autres enquêteurs du fait qu'il soit le seul à savoir qui est cet homme retrouvé mort.

Cet homme est en fait un Russe que Gereon a rencontré totalement par hasard. Comment l’a-t-il rencontré ? Gereon, en arrivant à Berlin, a dû se trouver une chambre. Il a loué une chambre venant d’être libérée dans une colocation, et il s’avère que l’ancien propriétaire de la chambre était une connaissance de ce Russe retrouvé mort dans le canal. Et ce Russe était venu, quelques jours auparavant, à la colocation, pensant y trouver le locataire précédent de la chambre de Gereon. Le hasard fait donc de Gereon Rath, le seul à connaître l’identité du cadavre du Landwehrkanal.

La Criminelle de Berlin va donc enquêter sur ce meurtre. Cet homme retrouvé dans la voiture projetée dans le canal a été mutilé auparavant. Mais le problème étant que personne n’arrive à découvrir de qui il s’agit. N’ayant que très peu d’indices, et ne pouvant guère avancer sans cette identification, l’inspecteur Böhm qui dirige la Criminelle veut du coup classer l'affaire « poisson mouillé ». Cette expression signifie en fait qu’un dossier est classé car non élucidé.

Gereon Rath, très ambitieux, avec beaucoup de volonté, se dit que là est sa chance de pouvoir intégrer la Criminelle, et vu qu’il n’aime pas certains de ses collègues de la Crim, il va mener son enquête en solo. Mais cette enquête va le mener dans un monde mafieux et dans des lieux clandestins de Berlin où se mêlent trafics d’armes et de drogues, prostitutions et tables de jeux. Il va y côtoyer des personnes faisant parties de Ringvereines, des communautés de malfrats qui se sont partagées des quartiers et qui les dirigent.

A côté des découvertes qu’il va faire pas à pas, règne à Berlin, une ambiance d’entre-deux-guerres, où l’Allemagne a essuyé une défaite en 14-18 et où la montée du nazisme progresse de plus en plus en ces années fin des années 20 début des années 30.
La population est sous pression. L’opposition entre les communistes et les sociaux-démocrates, apporte des désagréments à la ville. Des rixes dans les rues se produisent très fréquemment, et la police a du mal à faire face. L’atmosphère est pesante. Et c’est dans cette ambiance Berlinoise, que le jeune Gereon Rath va devoir faire face à toutes les embuscades qui se mettent sur son chemin pour parvenir à son ambition de mener à bien, seul, cette enquête. Mais tout ne va pas se passer comme il le souhaiterait…  

Il s’agit là du 1er opus d’une série ayant pour personnage principal, 
le commissaire Rath. La 2ème enquête est en cours de traduction.

Voilà un polar historique que j’ai vraiment apprécié. Une enquête très intéressante, aux multiples rebondissements, haletante et très bien menée car le suivi de l’enquête est vraiment très bien fait, chaque détail que l’auteur donne au lecteur est important et là on fait marcher notre cerveau en mettant tout bout à bout pour tenter de résoudre l’enquête. 

Le lieu est original, car on se trouve moins souvent en Allemagne dans les polars historiques. 

Et puis surtout, la période est, elle, très intéressante. Cette période d’entre-deux-guerre, après l’échec de 14-18 et la montée du nazisme qui se prépare et qui progresse est très prenante et assez rare aussi dans les polars historiques. 

Nous sommes plongés dans un contexte politique où les groupes extrêmes (communistes ou sociaux-démocrates) se livrent à une guerre sans merci. Les lieux clos des nuits berlinoises sont eux aussi, intéressants à découvrir. On y observe en cette période, de nombreux trafics. La ville est sous pression, autant la population, comme le monde politique ou bien la police elle-même, qui doit gérer les nombreux problèmes que tout cela pose. 

Vraiment ce 1er opus d’une série avec le commissaire Rath annonce que celle-ci sera prometteuse. La seule chose qui m’a ennuyé, ce sont les noms allemands des différents lieux, n'ayant pas cette langue pour habitude. Etant donné que l’on retrouve moins souvent l’Allemagne en toile de fond dans des lectures telles que polars historiques comme celui-ci, j’ai  donc trouvé difficile de retenir tout ces noms. Mais il s’agit là d’un petit détail car j’ai vraiment aimé ce livre dans son ensemble : époque, lieu, contexte, enquête, et les différents personnages que l’on y rencontre.  

Difficile de résumer ce bon polar, car il s'y passe énormément de choses sur différents points.



Livre lu et chroniqué sur mon ancien blog en Mai 2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage sur le blog !