mardi 10 juillet 2018

La femme à la fenêtre




Auteur : A.J. Finn
Traducteur : Isabelle Maillet

Titre original : The woman in the window

Editeur : Presses de la Cité
Thriller - Thriller psychologique - Suspense - Maladie - Agoraphobie - Dépression
Pages : 528
Parution : 8 février 2018









Synopsis :

Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?
Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d'emménager en face. Un soir, Anna est témoin d'un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?

Anna, pédopsychiatre reconnue, vit recluse dans sa belle et grande demeure de New-York. Elle est séparée de son mari et de leur fille, et depuis de nombreux mois c'est devant son ordinateur qu'elle exerce son métier en donnant des consultations à distance sur des forums. 

Anna est agoraphobe. Elle ne peut pas mettre un pied hors de sa maison. 

Dans cette grande maison, trop grande pour elle, Anna vit complètement recluse hormis de temps en temps la venue de sa kiné, son psy, et l'aide, quelque fois, de son locataire qui vit au sous-sol. 

Sa journée est faite de pénombre, de traitements psychotropes, et de bouteilles de vins... sacré mélange !!

Ce monde reclus la protège. Anna se sent protéger par les murs de sa maison. 

Anna n'a que peu de distractions. Parmi elles, celle de visionner de vieux films à suspense en noir et blanc. Bien souvent des films d'Hitchcock. Elle occupe son ennui également sur les forums d'entraide sur l'agoraphobie où elle apporte ses conseils de psy. Et puis, sa plus grande distraction est celle d'espionner ses voisins. Distraction favorite d'Anna. Elle connaît tout de ceux qui peuplent sa rue. Comme James Stewart dans Fenêtre sur cour, Anna épie ses voisins avec son appareil photo à la main. Elle zoom à travers la pénombre de ses fenêtres pour ne pas être vue. Elle connaît tout des habitudes de ses voisins.

Anna va avoir l'agréable surprise de découvrir que de nouveaux voisins viennent s'installer dans sa rue. Les Russels, un père, une mère, et leur fils adolescent. Puis de surprise en surprise, une femme viendra frapper à sa porte. Sa nouvelle voisine, vient se présenter. Anna partage ce moment avec cette femme, sa nouvelle voisine, autour d'un verre de vin. Une simple visite comme celle-ci ne peut lui faire que du bien puisque Anna vit recluse chez elle, sans parler à personne sauf à son mari et sa fille dont elle est séparée. 

Mais par une nuit bien sombre, Anna est la spectatrice d'un meurtre. Celui de sa nouvelle voisine d'en face, cette femme qui est venue lui rendre visite... Elle vient de la voir se faire poignarder... Anna prévient la police.

Mais peut-on parler de meurtre, lorsqu'il n'y a aucun corps retrouvé ? 

Le témoignage d'Anna est peu fiable pour la police. Entre sa dépression, la prise de psychotropes et l'accumulation des bouteilles de Merlot vides...la police ne peut prendre en compte son témoignage. Tout ce qu'elle dit ressemble beaucoup, pour la police, à des hallucinations. 

Elle en vient même à douter d'elle-même.

Affabulation ou non, le doute est constamment présent même pour Anna elle-même. Y a-t-il eu meurtre ou non ? Le huis-clos deviendra de plus en plus angoissant...

Suspense garanti !!


Il y a de quoi faire monter l'adrénaline dans ce huis-clos avec une narratrice peu fiable, un alcoolisme bien ancré, la prise de psychotropes, et surtout des propos et une mémoire défaillante... L'auteur joue alors avec nous pour nous faire douter sur ce qui est réel et ce qui est imaginé.... On a alors un réel besoin de savoir ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas et la lecture en devient addictive.

Du coup, on se questionne sur tout événement qui se passe et j'ai trouvé ça très intéressant pour la lecture. L'intrigue est efficace, le rythme haletant. Les chapitres sont courts et apportent donc un rythme rapide à la lecture.

C'est un thriller psychologique facile à lire, très prenant. Entre illusions, délires, et réalité, on a l'esprit qui balance de l'un à l'autre tout au long de la lecture jusqu'à nous emporter vers une fin pleine de surprises. 

J'ai trouvé la construction du roman vraiment excellente autour du personnage d'Anna, personnage dont les humeurs changent et d'où émanent certains secrets ce qui la rend encore plus mystérieuse. L'auteur utilise des chapitres courts pour apporter un rythme effréné, de même sur la durée de l'histoire qui n'excède pas 15 jours, et à contrario de ce rythme haletant l'auteur dévoile les informations avec parcimonie, lentement... C'est ce qui fait le charme de ce roman. 

Anna est un personnage à qui on a envie d'apporter son aide même si l'on ne sait pas ce qui est vrai ou non. Elle est devenue vulnérable au fil du temps. Elle vit un véritable enfer au quotidien et encore plus avec le meurtre qu'elle a vu ou qu'elle croit avoir vu... on ne le sait pas plus qu'elle au fil de la lecture et il faudra attendre le dénouement pour tout comprendre. Une descente aux enfers qui s'empire donc pour cette femme au quotidien déjà difficile par sa déprime et son agoraphobie. Elle sait elle-même qu'elle est vulnérable et qu'elle ne sait pas si ce qu'elle a vu est bien réel... C'est très éprouvant à vivre je trouve comme situation !! Personnage très intéressant. L'agoraphobie est très bien traitée et expliquée et tout ce qui s'en suit, la dépression, la solitude... C'est très réel je trouve.

Les adeptes du film noir vont êtres ravis, il y a beaucoup de références cinématographiques sur le film à suspense noir et blanc, principalement les films d'Hitchcock. C'est très intéressant, et plaisant également de se remémorer ces films.

Et pour les aficionados, comme moi, des thrillers psychologiques, c'est donc un pur régal.


On va de surprise en surprise avec ce thriller psychologique. 
Une très belle découverte et un suspense qui monte en puissance au fil de la lecture ! 
Alors.... affabulation ou vérité ? 





3 commentaires:

  1. ah super, j'aime beaucoup ce genre de romans !

    RépondreSupprimer
  2. Me voilà tentée par ce thriller qui a l'air sympathique.

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur le blog !