jeudi 29 juin 2017

L'homme idéal... ou presque




Auteur : Kristan Higgins
Traducteur : Karine Xaragai

Titre original :

Editeur : Harlequin
Collection : Mosaïc
Roman - Romance contemporaine - Famille - Amitié - Tranche de vie
Pages : 411
Parution : Juin 2014










Dans le petit village de Gideon’s Cove, 1407 habitants, tout le monde se connaît et tout le monde sait ce qui s’y passe. C’est ici que vit depuis toujours Maggie, trentenaire. Beaucoup de choses rendent heureuse Maggie.
Elle a tout d’abord le Joe’s Diner qu’elle dirige d’une main de maître. Voilà 8 années qu’elle est à sa tête après l’avoir repris au décès de son grand-père. C’est bien souvent ici que les habitants se retrouvent, un petit peu le QG du village. Elle espère d’ailleurs cette année arriver en tête du concours organisé par le magazine Maine Living et remporter la catégorie « Meilleur petit déjeuner ». Et puis elle a des employés fidèles en amitié, telle une deuxième famille.

Ensuite, elle a une famille. Presque toujours aimante. Oui, en somme c’est principalement sa sœur jumelle et son beau-frère. Avec sa sœur jumelle, elle a une grande complicité et l’une et l’autre ressent les émotions de l’autre sans même se parler. Maggie envie un peu la vie de sa sœur jumelle. Elle a une belle situation familiale, mariée à un médecin, a une belle maison, et est mère de famille. Sa sœur jumelle est d'ailleurs toujours montrée en exemple par leurs parents. Mais même si Maggie envie un peu la vie de sa sœur jumelle, elle est également très heureuse que celle-ci ait cette vie là, elle le mérite. Sa mère, elle, est toujours sur son dos et lui répète sans arrêt qu’elle n’a rien fait de sa vie et qu’elle ferait bien de partir de Gideon’s Cove ou de prendre exemple sur sa jumelle.

Et puis, ce qui la rend heureuse, c’est son chien qui la suit partout depuis un bout de temps maintenant.

Une seule chose lui manque pour vraiment la combler. Un homme qui soit amoureux d’elle et avec lequel elle vivrait un bonheur conjugal. Il y a 10 ans d’ailleurs, celui qu’elle croyait être son petit ami et futur mari l'a jetée clair et net devant toute la ville, en public. Par sa force de caractère, elle n’a jamais rien fait paraître à ses proches d’une certaine peine d’être seule, mais les soirées sont bien souvent solitaires, accompagnées de son fidèle chien.

Hélas, ses recherches pour trouver l’homme idéal se terminent souvent en échec. Oui, parce que Maggie est en quelque sorte une « Gaston Lagaffe » au féminin. Elle met toujours les deux pieds dans le plat.

D’ailleurs, c’est ce qu’elle va faire lors de sa rencontre avec un beau jeune homme pour qui, tout de suite, elle a le béguin. Elle clame haut et fort à tous qu’il est très séduisant et qu’elle vient de tomber amoureuse. Sauf que voilà, ce beau jeune homme, un irlandais des plus sexy, n’est autre que le nouveau prêtre du village !!! Et Maggie va continuer les boulettes… Si bien que Maggie devient un peu la cible de nombreuses blagues entre les habitants de Gideon’s Cove. Encore une fois, elle se dit qu’elle s’est couverte de ridicule !! Et encore une fois, sa force de caractère va prendre le dessus car elle a beaucoup d’humour et comme elle le dit, au moins personne ne peut lui reprocher de ne pas être divertissante !! Le nouveau prêtre se prend d’amitié pour elle et voilà qu’il va organiser sa vie sentimentale. Mais de nouveau, les rencontres organisées vont êtres catastrophiques… Les histoires drôles composent sa vie amoureuse et cela divertit Gideon’s Cove.

Et pour arranger le tout, son ancien petit copain qui l’a jetée en public refait surface en ville accompagné de sa merveilleuse épouse. La souffrance de Maggie refait alors surface, la solitude la ronge.

Maggie ne sait donc que faire pour trouver cet homme idéal… et en finir avec ses rencontres catastrophiques qui amusent tout le village.
 


Les romans de Kristan Higgins, je les dévore en un rien de temps !


Ce n’est donc pas la 1ère fois que je lis un roman de Kristan Higgins et, comme à chaque fois, je suis totalement emportée dans l’aventure. On a toujours les mêmes ingrédients : une bonne dose de romance, mais aussi une bonne dose d’amitié et beaucoup d’humour.
 
La narration est à chaque fois très agréable, et avec cette dose d’humour on passe un excellent moment. Il est distillé ça et là au cours de la lecture, juste comme il faut.

Le personnage de Maggie est rocambolesque et me fait vaguement penser à une Bridget Jones. Elle est un peu beaucoup miss catastrophe. Jusqu’à s’amouracher du nouveau prêtre, il faut le faire ! Les situations sont cocasses sans trop de lourdeur, et du coup on ne tombe pas dans la situation pathétique.

Beaucoup de sentiments divers dans ce roman : familiaux tout d’abord avec une réelle fusion entre les sœurs jumelles, et beaucoup d’attention portée l’une envers l’autre. Par contre, une vie familiale difficile avec les parents puisque Maggie se prend toujours des « pics » de la part de sa mère et se demande souvent pourquoi elle lui en veut autant, ce qui contraste fortement avec le soutien que son père lui apporte. Sentiments d’amitié également avec sa copine Chantal, qui est, elle aussi, un sacré phénomène plutôt du genre exubérante et vamp. Et puis bien sûr, l’amour sera également au rendez-vous.

Ce qui est amusant dans ce roman également est de voir comment les ragots sont partagés à vitesse grand V, parfois purement et simplement inventés sur untel ou untel. Les habitants du village prennent donc une certaine ampleur au cours de l’histoire et deviennent à eux seul un personnage important du roman.

Le personnage de Malone, que Maggie rencontre, est intéressant. Un homme qui a vécu toute sa vie au village mais dont personne ne connaît rien sur lui. Justement, les ragots vont bon train sur lui aussi puisque les habitants ne connaissent rien de cet homme, ils lui inventent une vie pas forcément très reluisante… J’aime comment l’auteure l’a rendu énigmatique, un peu sauvage, silencieux et solitaire. Parfois d’humeur calme et posée, parfois acariâtre. L’auteure lui donne à lui aussi une certaine ampleur et au fur et à mesure on apprend à le connaître.

Le décor planté de Gideon’s Cove est sympa, un typique village de pêcheurs.
 
 
Encore une fois, avec Kristan Higgins, ce fût une lecture où j’ai beaucoup ri et une lecture addictive
qu’on ne peut lâcher avant d’arriver à la toute dernière ligne. 
 


Livre lu et chroniqué sur mon ancien blog en Août 2014



3 commentaires:

  1. Un roman qui a l'air rempli d'humour, le genre de livre idéal pour l'été ;)

    RépondreSupprimer
  2. Te me donnes envie. J'aime ces histoires de romances et d'amitié avec une touche d'humour.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai toujours eu envie de découvrir l'auteure !

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur le blog !