mardi 17 janvier 2017

Le silence de la peur - Don't tell, Tome 1




Auteur : Karen ROSE 
Traducteur : Sylvie NEAUREPY

Titre original : Don't tell


Editeur : Harper Collins
Collection : Mosaïc poche
Thriller - Saga Don't tell - Romance - Suspense - Polar - Violence conjugale - Fausse identité -
Pages : 544
Parution : Avril 2014


Mary Grace Winters, on la rencontre allongée sur un lit d’hôpital avec à ses côtés un mari attentif. Tout le monde d’ailleurs est émerveillé devant ce mari si attentionné. Mary Grace, elle, sert les doigts sur le drap du lit. Elle a le dos à moitié cassé et présente une paralysie. Elle vient de tomber dans un escalier...malencontreusement selon son mari... Hors de toute écoute, il susurre à l’oreille de Mary Grace que si elle ose dire un mot, il terminera le travail. Pendant plusieurs mois, elle va rester à l’hôpital avec l’angoisse croissante pour la vie de son fils resté à la maison avec son père, Rob Winters. La peur pour la vie de son fils va lui donner beaucoup de courage pour retrouver une certaine autonomie. Elle ne veut plus subir les violences de son mari et ne veut pas élever son fils dans ces conditions et qu’il subisse également les violences de Rob Winters.
 
Voilà maintenant sept ans que Mary Grace Winters a changé d’identité et s’est inventé une nouvelle vie pour elle et son fils âgé maintenant de 14 ans. Désormais, elle vit sous l’identité de Caroline Stewart et vit avec son fils à Chicago, bien loin de Asheville.
 
Sept ans qu’elle protège consciencieusement son secret pour ne pas qu’il soit dévoilé.
 
Mary Grace n’a pas eu une vie facile. Une enfance déjà pas facile mais à 15 ans, Mary Grace s’est retrouvée enceinte et a été mariée à celui qui l’a mise enceinte, Rob Winters. Depuis ce jour, sa vie a été un véritable cauchemar. Mary Grace était une jeune femme battue, maltraitée, brûlée à la cigarette, etc, par son mari Rob Winters, policier à Asheville. Personne n’a jamais rien vu ou rien voulu savoir dans l’entourage de Mary Grace, ni même sa mère à qui elle s'était confiée.  Rob s’arrangeait toujours pour cacher les coups, les brûlures et quand il ne pouvait s’empêcher de la frapper au visage, il l’enfermait quelques temps jusqu’à ce que les marques de coups disparaissent. Rob, lui, était une personne respectée à Asheville, bon flic dont ses coéquipiers apprécient beaucoup sa bravoure…
 
Sept ans qu’elle a pris la fuite avec son petit garçon, sept ans que chaque matin lorsqu’elle se réveille elle redoute qu’il la retrouve. Mais malgré la peur qui la tenaille, elle s’est refait une vie. Elle est désormais une femme déterminée. Elle a été soutenue par une femme qui est devenue son amie, Dana. C’est elle qui l’a aidée à reprendre goût à la vie et à se refaire une nouvelle vie. Dana sauve des vies, elle dirige la Hanover House un foyer qui accueille des femmes battues et leurs enfants.  Elle lui a donné de l’espoir et la promesse d’un nouveau départ et les moyens de le prendre. Nouvelle identité, nouveaux actes de naissance pour elle et son fils, etc. Elle s’appelle désormais Caroline Stewart et son fils se prénomme Tom.  Elle a désormais un travail en Université, assistante d’un professeur. Ce qui lui permet aussi de reprendre ses études à moindre coût dans cette même université. Mais celui pour qui elle travaillait vient de décédé et elle va devoir travailler pour un nouveau patron. Elle s’attendait à voir débarquer un homme d’âge mûr mais celui pour qui elle va travailler désormais se révèle être un homme de son âge, grand, au physique attrayant. Max Hunter. Elle n'en connaît pas encore la raison, mais il marche à l’aide d’une canne. 
 
En très peu de temps, entre eux va naître une relation. Mary Grace/Caroline n’a pourtant jamais rencontré d’homme en sept années de vie cachée, pour protéger son secret. Elle ne comprend donc pas ce qui lui arrive de ne pouvoir résister au charme de Max Hunter, elle qui s’est toujours décidé de ne jamais se laisser aller à l’amour.
 
Mais voilà qu’un fait nouveau va bouleverser la vie de Mary Grace/Caroline. Elle avait pourtant tout prévu à sa fuite mais un détail va faire rouvrir l’enquête qui avait eu lieu sur la disparition de Mary Grace et de son fils Robbie. La police d’Asheville pensait qu’ils étaient morts mais un fait nouveau vient faire basculer l’affaire. Si bien que Rob Winters croyant sa femme et son fils morts, va également se mettre en quête de retrouver sa femme. Il va abuser de son pouvoir et surtout de sa violence pour pouvoir les retrouver. Obsédé pour retrouver son fils, il n’hésitera pas à utiliser une violence majeure auprès de femmes qui ont pu aider Mary Grace à l’époque où elle était hospitalisée. Certaines à l’époque avaient compris qu’elle était une femme battue.  Il va utiliser la violence sur des femmes en violentant leurs enfants aussi pour faire avouer certains faits pour retrouver la piste de Mary Grace. La violence ira crescendo, assassinats, viols, etc. Cet homme est abject !! Il va traquer sa proie, bien déterminé à retrouver son fils pour lui initier une certaine éducation comme il entend lui donner.  Pour lui « L’homme est le chef de la famille, il a le droit de discipliner sa femme et ses enfants. […] Jusqu’à ce que la mort vous sépare, cita-t-il. Bientôt, je vais retrouver la petite garce qui m’a fait cette promesse. Et je vais la libérer de son serment, songeat-il. »
 
Mais contrairement a il y a 7 ans, la police d’Asheville a désormais certains doutes sur Rob Winters. Certains faits viennent leur amener ces doutes que la police n’avait pas il y a 7 ans. Une enquête va être ouverte sur Rob Winters. La police sait qu’il a entamé des recherches pour retrouver Mary Grace et son fils et puis il ne vient plus à son poste depuis quelques temps. La seule chose essentielle alors pour la police est de pouvoir retrouver Mary Grace/Caroline et Tom/Robbie avant Rob Winters. Les recherches seront difficiles pour la police et ils vont découvrir sur leur passage des cadavres dont la police ne doutera pas qu’il s’agit de victimes de Rob Winters…
 
Mary Grace/Caroline ne se doute de rien et poursuit sa vie et son travail auprès de Max Hunter chez qui elle descelle une blessure ancienne et profonde qui répond à la sienne. Elle ne sait pas que son mari est sur sa trace, il approche petit à petit sans faire de bruit…

Quel suspense tout au long de ce roman.
Je n’arrive pas à le définir d’ailleurs : roman ou thriller.
Je dirais que c’est un bon mélange des deux.

J’ai beaucoup aimé cette histoire même si je dois bien l’avouer cette lecture m’a pris du temps. Pourquoi ? Parce que l’ambiance y est en quelque sorte étouffante, c’est suffoquant même. Nous sommes au coeur même d'un milieu de violence conjugale et je dois avouer que les passages en compagnie du personnage Rob Winters sont très très pesants. Malgré ce côté « ambiance étouffante » qui m’a fait poser ce livre à certains moments, par besoin de me sortir de cette histoire, le suspense qu’il y a tout au long du livre lui me tenait en haleine avec l’envie de poursuivre pour connaître le dénouement. Le rythme est accéléré, intense.
 
L’histoire mêle donc roman et thriller, le suspense y est à couper le souffle. On entre très vite dans l’histoire, elle est vraiment bien menée et elle nous prend totalement et nous embarque du début à la fin. C’est une histoire dure, touchante, sur le thème des femmes violentées. En fait, au cours de cette lecture j’ai ressenti énormément d’émotions diverses.  Les passages violents en compagnie de cet homme abject, Rob Winters sont terrifiants et angoissants et on ressent beaucoup de haine pour cet homme… une horreur. Les scènes en sa compagnie sont des plus perverses, c’est ça le côté pesant de l’histoire. Et là, on se dit franchement « Non ce n’est pas possible, il ne va pas faire ça !!! » Croyez-moi on a les poils qui se hérissent à la lecture !! Et puis il y a des passages où on a envie de soutenir cette héroïne traumatisée, Mary Grace, la soutenir dans sa démarche de nouvelle vie, se reconstruire, la peur qu'elle a de dévoiler son secret, ne pas vouloir refaire sa vie avec quelqu’un de peur qu’il découvre qui elle est, etc. Les personnages sont très crédibles dans cette histoire.

Beaucoup de suspense tout au long de la lecture avec de nombreux rebondissements qui viennent agrémenter l'histoire.

Personnages crédibles, bon casting même. Pas de second rôle, tous les personnages sont essentiels à l’histoire. Bonne mise en valeur des différents personnages. Je ne peux vous faire un détail tellement l’histoire foisonne de personnages divers. J’ai beaucoup aimé la relation mère/fils entre Mary Grace et son fils, l’une n’a eu qu’une chose en tête protéger son fils depuis sa naissance et l’autre, 14 ans maintenant, protège incroyablement sa mère depuis qu’il a 7 ans lorsqu’il a compris que son père la battait. Cette relation est riche, émouvante. A 14 ans, Robbie/Tom est très mature pour son âge, la vie ne l’a pas épargné non plus.

Tout ça est un excellent mélange pour un témoignage des plus émouvants dans le milieu des femmes violentées. Les difficultés pour celles qui veulent échapper à un mari violent qui se trouve être respecté de l’extérieur et qui fait en sorte que rien ne se voit. Donc comment faire face à cela pour une femme battue que personne ne veut croire, même la police qui prend en compte les dires de leur coéquipier et non ceux de son épouse. Témoignage touchant, poignant d’une femme courageuse et déterminée pour s’offrir une nouvelle vie et surtout protéger celle de son fils.

Très bonne lecture, très belle découverte
avec pourtant une ambiance difficile et suffoquante.

Sur le site de Karen Rose j’ai pu voir qu’il s’agissait là d’un 1er opus d’une série. En fait, chaque titre de la série aura pour titre un équivalent à celui-ci en anglais « Don’t tell » qui est donc celui dont je vous parle, le 1, puis le second opus sera « Have you seen her ? », le 3 « I’m watching you », etc. Et chaque opus de la série aura pour personnage principal, l’un de ceux rencontrés dans celui que je viens de vous présenter ou bien extrait des suivants. C’est original et très intéressant je trouve. Et ce sera également un thriller/romance à chaque fois.  Un des opus aura pour personnage principal, le flic principal qui a mené l’enquête ici pour retrouver Mary Grace, un autre opus aura pour personnage principal Dana, la femme qui dirige la Hanover House qui aide les femmes battues à retrouver une nouvelle vie. Etc.  Je crois que je vais me faire une liste et guetter les arrivées en France.
 

Livre lu et chroniqué sur mon ancien blog en mai 2014
 

1 commentaire:

  1. L'ambiance de ce livre m'intéresse beaucoup ! Le genre de thriller que j'apprécie.

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur le blog !