mardi 29 septembre 2009

Tigre le dévoué






Auteur : Qi Feng Shen
Illustrateur : Agata Kawa

Titre anglais : 
Editeur : Hongfei
Collection : Caractères chinois
Contes et Légendes - Asie - Féérie - 
Pages : 40
Parution : Avril 2009







4ème de couverture : 

Xiaoying, « fleur de printemps », est la fille unique de la famille Huo. Sa beauté et la bonne éducation qu’elle a reçue la destinent à un heureux mariage, mais la mort infamante de son père en décide autrement.Xiaoying fait le vœu d’épouser celui qui vengera son père. L’injustice est finalement réparée… par un tigre dévoué. Entre la Belle et la Bête, l’amour serait-il possible ?



Elle est l'unique fille d'une riche famille, Xiaoying "fleur de printemps" déclare épouser celui qui vengera la mort de son père qui vient d'être assassiné et vengera l'honneur de sa famille.

C'est un tigre qui va remplir cette mission.

"Fleur de printemps" a fait la promesse d'épouser celui qui vengerait sa famille et elle tient promesse envers ce tigre dévoué à elle et à sa famille.

Mais sa mère est peinée par cette situation et le destin désormais de sa fille.

Cet amour sera t-il possible entre la belle et la bête...



J'ai pu découvrir ce MA-GNI-FIQUE livre grâce à Tiphanya et aux Editions Hongfei
En effet au mois d'août, Tiphanya avait organisé un petit jeu concours 
sur le thème "les vacances de vos livres" ma participation a été sélectionnée 
et j'ai pu gagner ce très beau livre.


Ce conte est une vraie merveille. C’est en fait une traduction inédite d’un classique chinois du 18ème siècle mettant en scène des caractères ardents animés par la passion et qui a pour thème l’amour, le dévouement et la sagesse. Une belle réflexion !

Les illustrations sont plus que grandioses, c’est vous dire. Elles sont toutes en délicatesse, poésie, rêverie … Des tas de détails à observer, des couleurs chatoyantes. 

En bonus, à la fin du livre on vous apprend quelques mots de chinois. 

En fait au dessous de chaque illustration vous trouverez un caractère chinois qui résume parfaitement le tableau (exemple : 存 on apprendra que cela signifie la présence), vous trouverez donc la signification de chaque caractère chinois représentant les tableaux, à la fin du livre.

On reste émerveillé devant tant de délicatesse au niveau des illustrations, on se prend à l’ouvrir à n’importe quel moment pour admirer les superbes pages. 

Le texte est lui aussi mis en image, tout en volute et volupté. 

Un conte très joli, tout en sagesse. Bon maintenant il n’est pas forcément gai puisqu’il y parle également de mort.

En somme un conte à découvrir et un livre 
que je qualifierais de « classieux » pas forcément destiné aux jeunes lecteurs.




Livre lu et chroniqué sur mon ancien blog en Septembre 2009


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage sur le blog !