mardi 2 septembre 2014

Saratoga Woods



Pour survivre, elle doit fuir...





Auteur : Elizabeth GEORGE
Traducteur : Alice DELARBRE

Titre anglais : The Edge of Nowhere, Tome 1


Editeur : Presses de la Cité

Collection : Thriller
Série - Suspense - Thriller - Romans Ados Young Adults - Télépathie
Pages : 400
Parution : Février 2013








4ème de couverture


La jeune Hannah Armstrong possède un étrange pouvoir. Elle entend les pensées des autres, leurs « murmures », comme elle les qualifie. Un jour, elle comprend que son beau-père vient de commettre un meurtre. Pour la protéger, sa mère décide de l'envoyer sous une nouvelle identité sur l'île de Whidbey, au large de Seattle. Malheureusement, une fois sur place, rien ne se passe comme prévu pour celle qui se fait désormais appeler Becca King. La personne censée l'accueillir ne l'attend pas au débarcadère. Et ne s'y présentera jamais. Livrée à elle-même, Becca doit dorénavant se débrouiller seule, dans un endroit qu'elle ne connaît pas et dont les habitants, comme elle ne tarde pas à le découvrir , semblent tous receler une part d'ombre...
Elle s’appelle Hannah Armstrong, elle vit avec sa mère et son beau-père, et elle a un don particulier. En effet, Hannah entend depuis son plus jeune âge des flux de pensées qu’elle qualifie de murmures. Ils résonnent dans son crâne comme les parasites d’une radio. Elle entend donc les pensées des gens et pour ne pas vivre dans un enfer de brouhahas, elle porte une sorte de prothèse auditive, tel un MP3, qui l'empêche d’entendre les réflexions intérieures des autres grâce à un grésillement qu’il émet dans son oreille. Elle ne porte pas cette prothèse auditive, son brouilleur, tout le temps, mais juste quand elle en ressent le besoin. 

Très peu de personnes connaissent son secret : sa mère, son beau-père et sa grand-mère disparue aujourd’hui.

Hannah ne le portait pas lorsqu’elle a entendu les pensées de son beau-père au sujet d’un meurtre qu’il venait de commettre…

Malheureusement, lorsqu’il vient d’émettre ses pensées, le beau-père d’Hannah se rend compte qu’elle ne porte pas son brouilleur et comprend alors à la réaction d’Hannah que celle-ci a perçu ses pensées sur le meurtre.

Dès lors, Hannah ne s’appellera plus Hannah Armstrong mais Becca King

Oui, pour sa protection la mère d’Hannah décide de quitter le foyer avec sa fille et de partir loin en changeant de vie et de nom. Hannah devient donc Becca King et dans l’attente de trouver un lieu sûr pour elles deux, sa mère décide de l’envoyer chez l’une de ses meilleures amies qui se trouve sur une île au large de Seattle, l’île de Whidbey. Un lieu dont la mère d’Hannah n’a jamais fait part à son époux. Elle lui laisse donc de l’argent et après un appel à son amie pour qu’elle recueille Hannah / Becca, elle la dépose sur le port pour prendre l’embarcation vers l’île de Whidbey et lui donne un téléphone jetable qu’elle ne devra utiliser quand cas d’urgence pour la joindre. 

Hannah s’est transformée en Becca : changement de teinte de cheveux, grimages de son visage avec un peu trop de maquillage, et porteuse de lunettes pour sa nouvelle vie. Hannah s’est enlaidie pour se transformer en Becca.


Mais à l’arrivée personne n’attend Becca, il fait nuit et les lieux paraissent très austères. Becca n’a comme solution que son vélo un peu vieillissant, qu'elle avait amené, pour se diriger à l’adresse où l’amie de sa mère doit résider. Arrivée sur les lieux, elle découvre que l’amie de sa mère vient de mourir.
Becca est donc désormais livrée à elle seule sur une île qu’elle ne connaît pas.

Les jours passent et Becca rencontre un jeune de son âge qui lui vient en aide et lui indique un foyer où elle trouvera une femme qui tient un motel et qui pourra l’aider. Peu à peu, la vie de Becca va trouver son train train. La seule inquiétude de Becca est qu’elle n’arrive pas à joindre sa mère par le biais du téléphone qu’elle lui a remis avec juste un numéro entré dedans pour la joindre.

Becca va lier des liens d’amitiés avec ce jeune homme qui l’a aidé, Seth, mais la plupart des jeunes de son lycée la prennent en grippe. Becca va également être attirée par ce jeune homme à la peau d’ébène qu’elle a croisé sur le bateau qui l’a amené sur l’île.
Mais la petite paix que Becca a su trouver sur l’île de Whidbey va être vite bousculée. La plupart des adolescents de l'île se retrouvent souvent dans un lieu nommé Saratoga Woods, et parmi eux un jeune va être retrouvé dans le coma, poussé dans un ravin de Saratoga Woods. Une enquête est dès lors entamée, ce qui ne va pas arranger la vie de Becca. Elle ne souhaite pas attirer l’attention de la police. Elle va devoir être alors très prudente et maline. Becca va apprendre beaucoup de choses sur la vie des habitants de l’île grâce à ce pouvoir dont elle dotée, d’entendre les réflexions intérieures des gens…
Elizabeth George fait partie des reines du crime mais avec ce roman 
elle s’adresse et aux adultes et aux jeunes adultes avec un premier livre 
d’une série mettant en scène sa nouvelle héroïne, Becca King.


Je ne suis pas mécontente d’avoir découvert ce premier roman fiction jeunes adultes de la reine du crime Elizabeth George. 

Pourtant, son 1erroman destiné aux jeunes adultes ne fait pas la part unanime car j’ai pu voir qu’il était souvent critiqué du fait que les lecteurs étaient plus habitués à un style d’écriture de polar pur de la part de l’auteure. Des lecteurs pas forcément adeptes des lectures « jeunes adultes» non plus pour en apprécier le style peut-être…Etant prévenue qu’il s’agissait là d’une fiction « jeunes adultes », j’ai donc démarré ma lecture comme telle.

Et pour ma part, j’ai du coup énormément apprécié cette lecture. Embarquée très rapidement dans l’histoire, les multiples rebondissements on sut mettre en appétit mon envie de lecture et j’ai donc eu beaucoup de mal à lâcher ce roman.

On s’attache très rapidement à tous les personnages du roman, les habitants de l’île de Whidbey.

C’est riche, émotionnellement parlant. Chacune des personnes de l’île renferme des secrets, des douleurs. Ce roman a un côté "psychologie" très intéressant, notamment dans le fait que les pensées des gens sont souvent contradictoires avec ce qu’ils disent…

Nombreux rebondissements dans ce roman, c’est bien construit. Le suspense est à son comble. Plusieurs histoires s’imbriquent dans ce roman, entre la nouvelle vie de Becca qui doit faire profil bas pour ne pas que son beau-père puisse la retrouver de peur qu’elle ne l’accuse, et puis l’enquête concernant cet ado retrouvé dans le coma et poussé  du haut d’une falaise où tous les jeunes de l’île sont suspectés car tous se trouvaient sur les lieux. 
En tant que lecteurs, on a de nombreuses hypothèses sur cette enquête et la révélation sur cette chute en sera très surprenante, on reconnaît bien là Elizabeth George.

A la fin de ce 1er opus on pousse un grand « Ahhhhhhhh, je veux tout de suite connaître la suite » car ça s’arrête vraiment en pleine action !!!! C’est horrible de faire ça aux lecteurs.

Outre l’histoire que j’ai beaucoup apprécié ainsi que les personnages, il y a également les lieux de cette île qui sont superbement bien décrits. Et on comprend mieux tous les détails apportés pour former cette ambiance particulière, car Elizabeth George vit sur cette île Whidbey où se déroule donc ce roman Saratoga Woods. Île qui se trouve dans l’Etat de Washington.


Vous l’aurez donc compris, j’ai beaucoup apprécié la lecture 
de ce premier livre sur les aventures de cette nouvelle héroïne, 
Becca King. 









Challenge Thrillers & Polars organisé par Liliba
Session 2014 - 2015
1/15



7 commentaires:

  1. J'aime bien sa série avec Havers et Lynley.

    RépondreSupprimer
  2. Il va falloir que je me décide à la lire... j'ai je ne sais pas combien de livres d'elle j'ai chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai également d'autres dans ma pal.

      Supprimer
  3. Je suis intéressée de découvrir cette romancière dans ce style de roman .. ça pourrait me tenter .. combien de volumes prévus pour cette série ?

    RépondreSupprimer
  4. j'avais bien aimé aussi ce roman mais il y a avait des petites choses qui m'avaient dérangée sur la fin si je me rappelle bien

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur le blog !