mercredi 17 mai 2017

Prochain arrêt le paradis



Auteur : Melissa Bank
Traducteur : Isabelle Maillet

Titre original : The Wonder spot

Editeur : France Loisirs
Collection : Piment
Roman - Chick Lit - Famille - Amour - Tranches de Vie - New-York - littérature américaine
Pages : 512
Parution : Novembre 2006








Synopsis :

Drôle, émouvant, agité, Prochain arrêt le paradis raconte avec entrain les tribulations et les petits malheurs de Sophie Applebaum, délurée, maladroite, intelligente, égocentrique, un tantinet dépressive, parfaitement irrésistible et bien décidée à conquérir New-York et à y trouver l'homme de sa vie !

Sophie Applebaum est un peu le mouton noir de sa famille. Elle est la cadette d'une famille juive de Pennsylvanie et est située entre 2 frères, l'ainé Jack et le petit frère Robert qui va entrer au CM2. Elle n'a jamais réussi à trouver sa place parmi eux ni parmi ses parents. Ado, Sophie est espiègle et commence déjà à se chercher. Au sein de sa famille, il n'y a qu'elle qui n'ait pas la fibre religieuse. Elle a d'ailleurs fait des pieds et des mains pour ne pas célébrer sa bat-mitsvah. Elle séchait les cours d'hébreu à laquelle elle avait été inscrite d'office. Elle n'arrêtait pas de se disputer avec sa mère, et son père participait plus à des conversations avec Jack sur le football universitaire ou bien acceptait volontiers une partie de tennis avec Robert. Si bien qu'au milieu de cette famille, elle n'y trouvait pas sa place ni les mêmes centres d'intérêts.
 
On traverse l'adolescence de Sophie et on la croise à l'université. Elle partage tout d'abord une chambre avec une fille, Venice, arrivée du sud de la France. La fille blonde qui ne laisse pas indifférents les jeunes hommes qu'elle croise. Venice embarque avec elle, Sophie, dans des bars, des fêtes.
 
Commence alors dans la vie de Sophie une accumulation de petits amis. Encore une fois, ici aussi Sophie se cherche une place.
 
Elle sort de l'université avec son diplôme en poche et de plus en plus fascinée par New-York. Et lorsqu'elle arrive à Manhattan pour travailler à tour de rôle et dans l'édition et dans la pub, on sent bien qu'ici aussi elle cherche sa place. Elle cherche désespérément un métier où elle puisse s'épanouir mais rien à faire, elle ne trouve pas ce qu'il lui faut. Elle en vient donc à squatter chez les uns chez les autres, chez ses frères qui ne mènent pas la même vie qu'elle si bien qu'elle ne peut prétendre à rester trop longtemps chez les uns et les autres.
Sa famille est toutefois bien généreuse avec elle, à l'accueillir comme ils le font tous. Même sa grand-mère avec qui elle n'avait pas trop d'atomes crochus.
 
Elle cherche également l'amour, et surtout un amoureux qui lui soit fidèle mais elle accumule plutôt les histoires. Les ruptures s'enchaînent aussi vite que les histoires amoureuses peuvent commencer.
 
Sophie se pose toujours trop de questions sur ces choix si bien qu'ils ne sont pas souvent les meilleurs à faire. Elle n'arrive jamais à s'engager que ce soit en couple ou que ce soit dans le monde du travail. Sophie ne sait pas ce qu'elle veut et ce qu'elle cherche en somme.
Un manque d'ambition peut-être ?

Comment vous dire.....
 
 
Soyons francs, je n'ai pas accroché à cette lecture !
La 4ème de couverture annonçait : "Drôle, émouvant, agité"..... Je cherche encore !!
 
J'ai trouvé l'histoire très plate et sans grand intérêt. Je cherche encore le rôle de ce livre et où ce roman souhaitait nous amener. On a là, de chapitre en chapitre, les tranches de vie de Sophie Applebaum, de son adolescence à sa vie trentenaire et franchement il ne se passe pas grand chose tout au long de l'histoire ou bien si il se passe plein de choses mais toujours la même chose, des ruptures et des fins de contrats. Et je rappelle que le roman fait 510 pages... (Gloupss)

Une héroïne, vous l'avez compris, qui se cherche en permanence et j'ai trouvé ça un peu lourd. Je n'ai pas, du coup, accroché au personnage et comme tout tourne autour d'elle... Elle m'aurait plutôt agacée au contraire. L'héroïne ne sait jamais ce qu'elle veut, elle est très dépendante des autres.
 
L'histoire, plate, n'est donc pas passionnante du tout. J'ai quand même terminé le roman car franchement je me disais, ça va bien démarrer à un moment donné... Tout du long on a juste une sorte d'analyse du personnage, mais vu que le personnage n'est pas très ambitieux et plat lui aussi...il n'en ressort donc pas grand-chose.
 
Les personnages secondaires apparaissent et disparaissent aussi sec comme ils sont venus. Du coup, là aussi on se pose la question de l'intérêt de les avoir cités dans l'histoire puisqu'ils ne restent pas dans la vie de Sophie et ne lui apportent rien du coup...  
 
J'ai trouvé également que le style était très bizarre car l'histoire est un peu brouillon. D'un chapitre à l'autre on passe du coq à l'âne, du coup on se demande si on n'a pas loupé quelque chose en cours de route. Les évènements dans la chronologie ne sont pas forcément suivis donc c'est un peu le bazar.
 
L'humour annoncé dans la 4ème de couv, je ne l'ai absolument pas trouvé. Le roman est annoncé comme chick-list, pour moi il ne l'est absolument pas. J'attends d'un chick-list de l'humour et de passer un bon moment lecture et là...rien de ça. J'ai plutôt trouvé ça pesant et triste que cette fille ne trouve pas le bonheur. On a envie de lui crier "Mais bouges-toi les fesses !".
 
Et autre point à relever, le titre... Je me suis posé la question tout du long de ma lecture d'où était tiré ce titre Prochain arrêt le paradis qui n'est absolument pas abordé dans la lecture. Ah si, tiens il y a un café qui porte le nom de Petit paradis... Est-ce ça ? Je ne sais pas...  
 
Bon je cherche encore l'intérêt de ce roman.
 
Vous l'avez compris, je n'ai pas, ici, pioché la bonne lecture !!  






9/26


4 commentaires:

  1. Misère. Je déteste cette sentation de "à quoi peut bien servir ce livre ?!" AHAHA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, et moi qui me disais "Aller je poursuis encore un peu, ça va bien démarrer à un moment donné ça ne va pas rester plat comme ça"... et bah si, aucun intérêt...

      Supprimer
  2. Dommage, le titre était prometteur....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet et je m'attendais à autre chose ;-)

      Supprimer

Merci de votre passage sur le blog !