vendredi 19 juin 2009

Opium





Auteur : Maxence Fermine

Editeur : Albin Michel
Roman - Amour - Thés - Voyages - Parfum - 
Pages : 174
Parution : Février 2002










4ème de couverture : 

« Le goût du thé s'acquiert au fil du temps. Le poison de l'opium, lui, ne s'oublie jamais. »

C'est une route aux mille parfums, aux mille périls aussi : celle qui, partant de Londres, suit la voie des Indes pour se perdre irrémédiablement dans l'Empire de la Chine. Un périple que l'on nomme la route du thé.
Pour la première fois, en 1838, un homme va s'y aventurer, décidé à percer le secret des thés vert, bleu et blanc, inconnus en Angleterre.
Au fil de son voyage, il va rencontrer Pearle, un riche négociant irlandais, Wang, le gardien de la vallée sacrée, Lu Chen, l'invisible empereur du thé et Loan, une chinoise aux yeux verts qui porte, tatouée sur son épaule, une fleur de pavot.
Au terme de sa quête, l'opium.
Un amour que l'on ne choisit pas.


La maison Stowe était réputée dans l'Empire Britannique et Charles est l'héritier de cette maison. Son père lui a laissé le goût de l'aventure, du commerce et la passion du thé. Il lui apprend tout au sujet du thé, les origines et les propriétés.

La maison Stowe père et fils achetait tout ce qu'elle  pouvait auprès des navigateurs pour avoir toutes sortes de thés, si bien que la boutique portait l'enseigne : les mille parfums du thé.

Au début du XIXe siècle, la Chine produisait le meilleur thé et possédait le monopole du commerce et on parlait des mystères de la route du thé. 

A l'époque, les Anglais ne connaissaient que le thé noir mais Charles savait de part son père qu'il existait d'autres couleurs de thé. Son père, alors âgé, lui dit un jour qu'il n'a jamais pu découvrir les secrets du thé et cette route du thé. Charles lui répondit alors qu'il découvrirait tous ces secrets pour lui et qu'il reviendrait avec. 

Il voulu alors être le 1er homme à parcourir la route du thé et faire découvrir aux britanniques toutes les saveurs de cette boisson. Il s'embarque peu de temps après la promesse faite à son père sur un navire de commerce depuis les quais de la Tamise pour, dans un premier temps, Ceylan.
De là on emprunte au côté de cet aventurier, les chemins aux doux parfums exotiques.


Sur cette route du thé, là où on découvre 1001 thés différents, on découvre aussi l'opium et ses nuits remplies d'amour et d'exotisme, tentation pour beaucoup d'hommes sur cette route du thé... 

Dépaysement...

J'ai découvert cet auteur et ce livre grâce à la bibliothèque de mon village où il est organisé chaque trimestre un après-midi « coups de cœur » à laquelle je participe. Toute personne peut venir passer un moment pour discuter autour de livres qui nous ont touchés, nos coups coeur.

Et étant amatrice de thé, ce livre qui a été présenté parmi d'autres, m'a interpellé. 

Il est écrit avec la jolie plume de cet auteur, et retrace les rêves d'un homme à la façon d'un conte je dirais. C'est très poétique. L'auteur partage avec le lecteur les doux parfums sur les routes du thé et de l'opium. Les chapitres sont courts.

On suit pas à pas le parcours de cette homme parti découvrir une Chine encore sauvage et les trésors qu'il en recèle.


Une lecture agréable mais sans être non plus un énorme coup de cœur pour moi. Peut être parce que je l'ai trouvé court aussi. Il va plaire bien sûr à tous les amateurs de thé. 



Une lecture agréable, trop courte à mon goût par contre, 
à lire avec une bonne tasse de thé.



Livre lu et chroniqué sur mon ancien blog en Juin 2009

9 commentaires:

  1. de Fermine, j'ai lu Neige que j'ai bien aimé, je me laisserai peut-être tentée par celui-ci, s'il croise ma route (même si je suis assez novice en thé, je bois le même depuis 15 ans....)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien lu d'autre de l'auteur, mais je garde un bon souvenir de cette lecture dépaysante...

      Supprimer
  2. J'avais adoré Neige, également. Je note ce titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par contre, je n'ai pas lu Neige. A noter pour moi.

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas mais je ne sais pas si je le lirai, je ne suis pas plus tentée que ça :(

    RépondreSupprimer
  4. J'avais lu Neige mais ce n'est pas trop ma tasse de thé.

    RépondreSupprimer
  5. Je pourrais bien aimer. Je note !

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup cet auteur, mais c'est vrai que c'est souvent trop court.

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur le blog !